Jeudi 10 novembre 2016, de 9h30 à 18h à la mairie d’arrondissement de Lyon 1er: journée de réflexion régionale de la biennale Traces 2016.

Les migrants occupent une place importante dans la mise en images actuelle de notre monde en mouvement. Mais que rendent-elles visible ces images ? Avec quelles intentions et par quels acteurs ? Quelles traces en gardera-t-on ? Cette journée nous amènera à réfléchir sur la production des images et des imaginaires sur les “migrants”, mais aussi sur la manière d’agir sur les plans aussi bien scientifique et culturel qu’éthique et citoyen.

Programme_10Nov2016_2.jpg

Dans la salle d’exposition de la mairie du 1er, toute la journée, quelques extraits de productions artistiques à découvrir

— Photographies de Frédéric-Vartan Terzian. Réalisées en 1993 en Nord-Isère auprès de rescapés du génocide arménien (Fonds photographique de la Bibliothèque municipale de Lyon).

Cartographies Traverses : expériences migratoires contemporaines. Une coproduction habitant.e.s grenoblois.e.s en situation de demande d’asile, chercheuses du laboratoire PACTE-CNRS/ Université Grenoble Alpes et artistes (association EXCES)

— Planches de dessins de Coline Picaud. Bandes dessinées Disgrazia (2012) et De l’autre coté (2015).

— Photographies de Benjamin Vanderlick. Extraits de Modane, Une traversée de la frontière, hier et aujourd’hui (2016, travail en cours).

—————–

Gratuit.Ouvert à tous. Nombre de places limitées. Réservation nécessaire (par mail uniquement) à: reseau.traces@gmail.com

PROGRAMME COMPLET ICI

Une journée organisée par Traces avec le soutien de la mairie du 1er arrondissement de Lyon, 

La biennale Traces est soutenue par la DRAC Auvergne Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Métropole du Grand Lyon, la Ville de Lyon et le Rize/ Ville de Villeurbanne

Categories: Biennale 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *