« Histoire, Mémoire, identité, immigration : Un « ré-enracinement » possible, malgré les plaies ? »
Conférence de Benjamin Stora

Jeudi 29 novembre 2018, à 19h

 

Complexe Martin Luther King (salle des conférences) à Annemasse

entrée libre

 

Benjamin Stora interrogera plusieurs thématiques : Mémoire et Histoire avec un grand « H », la question migratoire , politique et citoyenneté

 

Cycle RacineS : Benjamin Stora

« Histoire, Mémoire, identité, immigration : Un « ré-enracinement » possible, malgré les plaies ?

Mémoire et Histoire avec un grand « H »

– Vous dites « L’histoire est commune, mais la mémoire divise » ? Pouvez-vous développer ?

    • Globalement, est ce que le discours « il faut passer à autre chose » est adapté ? L’histoire est-elle « dépassable » ?

– Est-ce qu’en matière de devoir de mémoire, il y a une « exception culturelle franco-algérienne » ? Est-ce qu’on en fait trop avec la question algérienne ?

    • Est ce que « tourner la page » en histoire migratoire est si souhaitable ?
    • Dans cette histoire singulière qui ne demande qu’à avancer, est-on réellement dans le devoir de mémoire, ou… le devoir d’amnésie ?
    • La question de la non-reconnaissance : Peut-on établir un parallèle avec « certaines Histoires » ? (génocide arménien)

La question migratoire :

– Conséquences de cette histoire sur l’intégration d’une population immigrée algérienne : comment « faire société » avec les enfants qui héritent de ces questions ?

-Est ce qu’on peut se contenter, à l’instar de l’immigration italienne, d’invoquer le temps comme remède aux plaies de l’histoire  ?

    • 1400km de frontière méditerranéenne avec la France… de quoi réconcilier un « Je t’aime-moi non plus » ou rendre les échanges davantage passionnels ?
    • Votre nouvelle mission d’action culturelle envers les migrants, c’est ce qui a manqué dans la prise en considération des populations migratoires des années 60 ?
    • Quelle fusion possible entre « les » cultures et « la » culture (française) ?

Politique et citoyenneté :

  • Il est parfois demandé à des jeunes, en matière d’intégration, de faire allégeance à la République, est ce que « le contrat Républicain » garantit un réel mieux-vivre-ensemble  ?
  • L’impossibilité du droit de vote aux étranger aux municipales : un détail ou une véritable herse sur le chemin de la cohésion sociale ?
  • Valeurs républicaines : Comment davantage incarner plutôt que brandir ?
  • Comment vous semble évoluer la relation entre les deux pays ?

 

Contact : Isabelle VALET – 04 50 95 07 36 – isabelle.valet@annemasse.fr

Porteurs/organisateurs et partenaires/financeurs : Ville d’Annemasse – Dans le cadre du Programme « RacineS »

Categories: Conférences

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *