RDV Citoyens du CCO

 

Mardi 27 novembre 2018, à 18h30

Au CCO Jean-Pierre Lachaize 39 rue Georges Courteline, Villeurbanne

entrée libre et gratuite

 

Table ronde et exposition

Dans le cadre des RDV Citoyens du CCO, le festival Migrant ‘Scène propose une table ronde qui réunit les acteurs impliqués dans l’accueil des migrants à Lyon. Ce sera l’occasion de faire un focus sur la nouvelle loi et la situation des mineurs isolés dans l’agglomération .

Dès 18h30 vernissage de l’exposition « Inhospitalités » de Julien Saison, photographe militant activiste à Calais et ailleurs.

 

EXPOSITION : « INHOSPITALITE » JULIEN SAISON

Julien Saison, photographe autodidacte natif du Pas-de-Calais, est militant activiste à Calais et ailleurs. Il développe une approche de lecture collective des images basée, sur la déconstruction des préjugés et la pédagogie. C’est au savoir-vivre ensemble qu’aspire son témoignage photographique.

« Dans le Calaisis, les expulsions des réfugiés sont récurrentes et le harcèlement policier sans relâche. Au printemps 2015, forcés au « déménagement » hommes, femmes et enfants s’installent là où ils sont désormais tolérés, aux abords du centre d’accueil de jour Jules Ferry. Le bidonville d’état est né. Chuintant la solidarité locale et saupoudrant une aide sanitaire inadaptée, ces mêmes autorités ont concentré l’ensemble des exilés, toutes communautés confondues, dans des zones dunaires brutes. Les exilés sont écartés du coeur de la cité et rendus invisibles, depuis que les moyens déployés par les gouvernements français et britanniques ont fermé la dernière frontière de leur parcours.

Sur le terrain depuis décembre 2013, j’ai réalisé de nombreux clichés de la situation sur place et de mes rencontres avec les réfugiés. Après la dernière vague d’expulsions silencieuses, en avril 2015, j’ai souhaité monter cette exposition, en collaboration avec La Cimade, pour mettre en lumière une étape du parcours des réfugiés : celle de l’impasse calaisienne, jusqu’où l’exil les pousse malgré l’inhospitalité dominante ».

Les exilés survivent sans accès aux besoins vitaux les plus élémentaires, et souvent privés de leurs droits fondamentaux, pourtant inscrits dans des textes dont la France est signataire.

Catalyseur de questionnements, de confrontations et de rencontres, cette mise en abyme est un hommage à ces hommes, femmes et enfants, acteurs de leur futur. Malgré des parcours en suspens, la fraternité qui relie les réfugiés et la solidarité active, associative ou individuelle, permettent de continuer à croire qu’un avenir est possible pour eux, loin de leurs pays en guerre, des massacres et des atrocités subies. La vie doit pouvoir se reconstruire et se poursuivre de manière imprescriptible.

 

Dans le cadre du festival Migrant’Scène

Contact : https://www.migrantscene.org/ et http://www.cco-villeurbanne.org/programme/

 

Né à Toulouse en 2000 et structuré à l’échelle nationale depuis 2006, LE FESTIVAL MIGRANT’SCÈNE DE LA CIMADE réunit et mobilise les milieux de l’éducation populaire, de l’art, de l’éducation, de la culture, de la solidarité ou encore de la recherche, au profit de publics larges et variés.

MIGRANT’SCÈNE est un espace où s’ouvrent et se vivent tous les champs des possibles. Le festival s’offre avec simplicité comme un lieu de rencontres et d’échanges. Bienveillance, curiosité, altérité, convivialité, créativité, croisement des regards et des imaginaires… autant d’atouts pour favoriser le dépassement de nos préjugés.

 

Porteurs/organisateurs et partenaires /financeurs : CCO / Migrant’Scène / Sébastien Charre responsable groupe de Lyon charre.sebastien@gmail.com

Categories: Expositions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *