Samedi 1er décembre, à 19h

à l’Amphi | Opéra National de Lyon1 Place de la Comédie, LYON

SOIRÉE DE CLÔTURE

DE LA BIENNALE TRACES 2018

POUR UN DROIT À L’HOSPITALITÉ

« La vérité, c’est que chaque drame de la migration en provenance des pays pauvres pose la question qui s’est posée jadis aux habitants de Roquebillière (06), lorsqu’ils ont offert l’asile à ma mère et à ses enfants : la question de la responsabilité.

… Aujourd’hui avec l’aggravation de ces conflits, et la sous-alimentation dans les pays déshérités, on découvre que ces gens ne peuvent plus être confinés. Qu’ils traversent forêts, déserts et mers pour tenter d’échapper à leur fatalité. Ils frappent à notre porte, ils demandent à être reçus. Comment pouvons-nous les renvoyer à la mort ?

Dans son beau livre, le docteur Pietro Bartolo cite cette phrase de Martin Luther King, qui n’a jamais sonné aussi vraie : «Nous avons appris à voler comme des oiseaux et à nager comme des poissons, mais nous n’avons pas appris l’art tout simple de vivre ensemble comme des frères» ».

Jean Marie Gustave Le Clezio, Prix Nobel de Littérature

 

Programme :

18h45 : Accueil, ouverture et présentation de la soirée

19h : Concert – Collectif d’artistes migrants Alter Egaux : Improvisation sur le texte de Patrick Chamoiseau «Lampedusa, ce que nous apprennent les gouffres»

 

19h10 : Table-ronde – « Pour un droit à l’hospitalité »

Conversation, échanges avec :

  • Michel Agier : Ethnologue et anthropologue, Directeur de recherche à l’IRD et Directeur d’études à l’EHESS, responsable du programme Babels

  • Catherine Wihtol De Wenden, Docteur en Sciences Politiques, Directrice de recherche émérite, CNRS

 

20h15 : Concert – ChEmS
Chanson métissée (Chems Amrouche : voix, guitares, saz – Malik Ziad : mandole, guembri, oud – Emmanuel Scarpa : batterie)

 

20h50 : Table-ronde – « Métissage et interculturalité »

Conversation, échanges avec :

  • Abdellatif Chaouite, Psychologue et anthropologue, Directeur de la revue Ecarts d’Identités

  • Alexis Nuselovici (Nouss), Professeur en littérature générale et comparée

 

22h– 22h45 : Concert – TARBIYA
Musique touareg jouée par 5 musiciens du Niger résidant aujourd’hui en France.

 

 

***

Restauration payante sur place pendant toute la soirée.

Organisée par Traces en partenariat avec l’Amphi Opéra, les éditions Le passager clandestin, le Festival Migrant’Scène et le CMTRA.

Categories: Biennale 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *