Réunion du Réseau TRACES

Bourg-en-Bresse – 15/01/2020 – À la Direction des Musées de l’Ain

En présence de

> Michele Chambon, Vice-présidente ASDA/ CSM (demandeurs d’asile). Chambon.michele @ orange.fr

> Voahirana Barnoud, voahirana @ barnoud.net
Ancienne Présidente Revue Africultures, et festival de Cinéma africain.

> Isabelle Putz, Chargée de mission culturelle MJC Bourg-en-Bresse. Jeunesse @ mjc-bourg.fr
Lors de la biennale Traces 2018, projection du film : Exils adolescents// festival des solidarités. // collectif artisans du monde. //travail éducation a l’image. FESTISOL. Proposer projet culture et danses/ chorégraphe en 2020.

> Adrien Boyer, gestionnaire du musée départemental du Revermont, Adrien.boyer @ ain.fr
Nuits des musées ils ont proposé soirée Patoisants, musique et migration / avec la tribu hérisson.

> Charles Vieudrin/ bénévole a Radio Salam charles.vieudrin @ gmail.com
radio associative. 91.1. Création contenus. Mais aussi donne visibilité aux évènements dans le cadre de la biennale.

> Christel Attoumbré. Point écoute accueil jeune, PAEJ et Sauvegarde DSAE01 christel.attoumbre  @ savegarde01.fr
Travail de terrain avec des lycéens, jeunes vulnérables, travail dans les zones rurales. Projet « chocolat chaud »

> Andréa Talon – stagiaire au PAEJ andreatalon2000 @ gmail.com

> Jasmine Covelli – Conservatrice adjointe pour la direction des musées de l’Ain. Jasmine.covelli @ ain.fr
Travail sur la production de la connaissance, son actualité, visibilité. Idée de « conservation dynamique ». Divers projets dans les musées sur la migration. Et travail à la frontière franco-suisse, itinérante, exposition itinérante empruntable à titre gracieux. La direction des Musées est centre de ressources pour les musées du département.

> Charlotte Demanthon, Association Entre autres, Belley. collectif @ entre-autres.org
Proposent des formations d’accompagnement et éducation populaire. Historie populaires du Bugey.
Portent le projet « Bugey monde » : espace pour parler des histoires et actualités des migrations. 5 approches : éducation populaire, artistique (cabane du charbonnier, 16 enregistrements parcours), scientifique (travaillent avec : Boutique des sciences des universités de lyon – représentations des migrations Bugey-sud), opérationnel (besoins aux, journées interprofessionnelles). Un espace avec des expos/ information/ radio/ envies d’actions ASDA. Entre-Autres ouvre un espace 1er février jusqu’à juin. Projection récente du film « Déplacer les Montagnes »

> Alexandre Brignon, Archives départementales, chargé de médiation. Alexandre.brignon @ ain.fr
Travail avec la Sauvegarde, avec un public mineur (atelier avec une trentaine de mineurs isolés par exemple), projets autour de la laïcité. Travail en commun 2004 avec le Musee de Nantua. Programmes de conférences. + exposition sur les espagnols de Bourg. + valorisation des fonds d’archives – conditions de vie, humain.

 

Compte rendu des échanges :

 

1/ Sébastien Escande, coordinateur du réseau introduit la réunion :

> 2020, 20e anniversaire du réseau TRACES.

> Rappel du Bilan de la Biennale 2018 : Les évènements ont doublé, de 60 à 120 entre 2016 et 2018, un public également beaucoup plus nombreux. Un bilan très positif, avec des événements d’une belle qualité. Mais parmi les réserves : certains jours juxtaposition de propositions en de mêmes villes, manque de lisibilité entre la multitude des propositions, pas assez de liens à notre sens entre les différentes propositions portées par différents acteurs. Alors : Idée d’aller vers moins d’évènements en 2020, mais qui soient plus co-construits.

> Présentation des nouveaux projets Traces : images migrantes, la lettre d’informations mensuelle, l’exposition itinérante NOUS ET LES AUTRES DES PRÉGUJÉS AU RACISME, propositions de plusieurs moments organisés chaque mois dans toute la région, des nouvelles de la revue ÉCARTS D’IDENTITÉ, nouvelles personnes dans l’équipe Traces.

> Présentation du projet de Cartographie des acteurs du Réseau Traces recensant les structures, chercheurs et chercheuses, et lieux travaillant sur la Migration en Auvergne-Rhône-Alpes. + si possibilité de la combiner à un agenda ?

> Présentation du projet d’Exposition itinérante autour de la mémoire des travailleurs immigrés : une exposition que nous proposons au réseau de co-construire à partir des recherches déjà existantes au sein du réseau sur les questions de mémoire de la présence de travailleurs immigrés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Des pistes : chantiers/ mines/ barrages/agriculture.

 

2/ Tour de table des acteurs, de leurs projets en cours

 

3/ La réunion se concentre ensuite sur la construction de la prochaine Biennale Traces qui aura lieu à l’automne 2020.

Afin de relier les acteurs, nous proposons d’identifier des thématiques. Par exemple les questions fondamentales du travail, de l’habitat, mais aussi l’expression des personnes migrantes.

Construire un moment fort collectivement ? Sur un ou plusieurs jours.

Sans empêcher qu’il y ait d’autres propositions sur d’autres thématiques bien sûr. Mais favoriser le projet construit collectivement ?

 

Rappel de certains projets organisés lors de la précédente biennale. Festival photo/ Restitution archives fond photo. Mourad Ameriou/ centre social/ projections. Musee Oyonnax. La parole et mémoire des travailleurs immigrés. Samia Abbou. MJC Bourg. Soirée autour des musiques traditionnelles à la Tannerie avec la direction des musées…

Calendrier biennale TRACES : mi-octobre/mi-novembre 2020

(Note : Les musées de L’Ain sont fermés dès Novembre.)

Possibilités : Un moment collectif organisé sur plusieurs jours ? Un temps fort ? Bus et déplacements entre les villes pour faire circuler les publics sur les différents lieux

 

Idée de se concentrer sur la QUESTION DE L’ACCUEIL ET DE L’HÉBERGEMENT

PAR LA MISE EN PLACE D’UNE ACTION COLLECTIVE RÉSOLUMENT CONVIVIALE

> Aborder l’idée de Villes accueillantes (réseau européen existant)/ conditions accueil des villes (réalité historique)

> Interroger les conditions d’hébergements des migrants d’hier et d’aujourd’hui : Logement / squats à Bourg/ logement précaire/ lieux hébergements/accueil de jour qui manque.
Proposer une table ronde + personnes impliquées. Artistes qui feraient un travail préalable ?
> Interroger la question des « centres de transit national », Accord préfecture pour rebasculement de migrants depuis l’aéroport de Lyon vers d’anciens centres de vacances vides de l’AIN, mémoire des lieux.

> Que deviennent les personnes qui restent quand même malgré lieux accueil en campagne

> Associer le collectif SOLIDARITÉ MIGRANTS

Note : le collectif « Cent personnes pour un toit » pensait aussi organiser un évènement à l’automne.

> projet autour de la Danse, expression des corps,
– (apéro au squat, mai de merciers, MJC) + de moments festifs.
– Les « chemins des langages corporels », un temps sur la multiculturalité des gestes
– Mettre en écho les corps, les chemins culturels qui se modifient en fonction des lieux d’accueil. Mohad berthoud, Mourad Merzouki
– Mais avec pluralité d’approches. Comment est on sensibilisé à l’autre?

 

Autres thématiques abordées :

LA QUESTION DU TRAVAIL
– à Belley, Association de charbonniers. Tanneurs place marocains >un travail d’archivage n’existe pas à ce sujet.
– Construction du barrage de Génissiat (CNR). Ce travail et contenu existe
– La chappe de saint robais (à valoriser dans une exposition sur mémoire des travailleurs immigrés)

La langue
– particularités de chaque pays. Comment rendre les personnes acteurs de leurs soirées. /Allier ce temps avec de la musique

 

Prochaine RENCONTRE DISCUSSION:

> Jeudi 12 mars, à 14h30, à BOURG-EN-BRESSE,

à La Tannerie, 123 Place de la Vinaigrerie, Bourg en Bresse

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *