Bonjour,

Alors que le réseau TRACES fête cette année ses 20 ans d’existence, nous proposons à tou·te·s celles et ceux, artistes, chercheur·euse·s, associations, institutions, habitant·e·s, qui s’inscrivent dans cette énergie collective d’interroger notre action commune.

Alors que le contexte international et national place les questions de migrations au centre de l’attention que ce soit des politiques, des médias mais aussi de nombreu·ses·x citoyen·ne·s, l’enjeu d’aménager des espaces d’échanges, de recherche, de réflexion, de confrontation de regards, de compréhension, est certainement plus nécessaire et urgent que jamais. Il s’agit d’interroger nos imaginaires, nos projets de société, le « monde en migration » comme nous l’évoquions lors de la précédente biennale.

La construction de la prochaine biennale Traces, qui aura lieu cet automne, est l’occasion de réunir autant que possible tou·te·s celles et ceux qui travaillent les questions qui entourent les migrations, d’organiser un forum régional mais aussi de faire le point, prendre de la distance, par le biais aussi des mémoires et de l’histoire sur l’actualité du monde.

N’hésitez pas à nous rejoindre, les prochains rendez vous sont :

  • Jeudi 12 mars, à 14h30, à BOURG-EN-BRESSE, à La Tannerie, 123 Place de la Vinaigrerie, Bourg en Bresse
  • Jeudi 26 mars, à 14h, à VALENCE, au CPA, 14 Rue Louis Gallet, Valence, 
  • Jeudi 2 avril, à 15h, à LYON, à la Maison des Passages – Assemblée Générale du réseau Traces : bilan moral et financier, élections, suivis rapidement d’échanges autour de la prochaine biennale.

(les rendez-vous suivent dans les autres villes, suivez l’agenda des rencontres et les comptes rendus sur notre site internet)

Aussi, si vous ne pouviez pas venir, nous vous invitons à nous communiquer vos idées et propositions,

et afin de structurer le réseau TRACES, nous vous invitons à formaliser votre implication dans cette énergie et projet collectifs en adhérant à l’association TRACES, en suivant ce lien : http://traces-migrations.org/wp-content/uploads/2020/02/adhesion2020.pdf – Merci !

Par ailleurs, le réseau TRACES existe aussi en dehors de la biennale et propose des rendez-vous réguliers. Voici ci-après les rendez-vous de mars!

Au plaisir de vous y croiser !

Le réseau Traces.

******************************

LES RENDEZ-VOUS DE TRACES:

 

Exposition événement: « Marche ou rêve »

La marche citoyenne et solidaire organisée par l’Auberge des migrants a réuni du 30 avril au 8 juillet 2018 plusieurs milliers de personnes. Promeneurs d’un jour ou marcheurs d’un mois, militants convaincus ou simples curieux ont traversé la France de Vintimille à Calais pendant 70 jours. L’exposition photographique Marche ou Rêve retrace cette initiative. Le collectif de photographes item s’associe avec l’Ordre des Avocats, barreau de Lyon, pour élaborer en plus de l’exposition photo une programmation qui offre un espace de réflexion autour des questions de solidarités, photojournalisme et migrations. Le Réseau Traces est partenaire de ces rencontres.
Programmation:

Mardi 10 Mars, 18h30 : vernissage en présence des photographes du collectif.

Mercredi 11 Mars :
19h : Table ronde autour des questions de solidarités et de leurs images associées avec Yannis Lantheaume (avocat du Barreau de Lyon), Laetitia Cuvelier (Tous Migrants), SOS Méditerranée, Yasmine Bouagga (CNRS, ENS) et Bertrand Gaudillère (Collectif item). Animation des échanges : Sébastien Escande, Réseau TRACES.
21h : Projection du documentaire «Déplacer les montagnes» réalisé par Laetitia Cuvelier et Isabelle Mahenc, un film à la croisée des chemins d’exil et d’hospitalité dans le Briançonnais

Samedi 14 mars :
11h30 : Table ronde « Documenter la migration, approches et enjeux du travail de terrain », avec les photographes du collectif item et Nicolas Foucher (MSF)
19h : Conférence gesticulée «Calais : bénévole dans la Jungle», de François Guennoc, bénévole de l’Auberge des Migrants
21h : Concert avec le Quartet Elissar

Infos pratiques : Exposition ouverte au public du 2 au 17 mars
du lundi au samedi de 13h00 à 18h00 – Fermée vendredi 13 mars
Entrée à prix libre

Péniche Fargo, Bas-quai Gailleton, Face Sofitel, sous Pont de l’Université, Lyon 2

L’association Alawane assure la restauration lors des soirées.

 

Semaine des 5è Rencontres Géopolitique critique

« Faire monde ; Penser notre rapport au monde. »

Du 27 mars au 4 avril 2020, Modus Operandi et le laboratoire de sciences sociales PACTE organisent, à Grenoble et aux alentours, les 5è Rencontres Géopolitique critique. Elles visent à faire connaître au grand public les potentialités des analyses critique de la géopolitique et permettent d’ouvrir un espace d’échanges, de construire des ponts entre chercheur.euses et société civile. « Concrètement Faire monde consistera à ouvrir, partager, écrire, croiser, élaborer, organiser, libérer, pratiquer, dessiner, cultiver, se rencontrer, relier… et prendra la forme d’ateliers (cartographie, enquêtes, radio, pédagogie alternative, féminisme décolonial,…), de projections, de présentations, de conférences… » Programme : https://www.modop.org/

À cette occasion, MARDI 24 MARS 19H à EVE, Campus St Martin d’Hères (Espace Vie Étudiante du Campus Universitaire de Grenoble)

Le collectif RUSF 38 organise une soirée de projections, discussions, musique et convivialité, en partenariat avec le Réseau TRACES, autour de la thématique :

EXPÉRIENCES PARTAGÉES autour du COLLÈGE MAURICE SCÈVE
lieu d’habitation, occupé à Lyon par plus de 300 mineurs isolés depuis septembre 2018.

Projection du film « Collège International Maurice Scève » (2019, Lyon, 19 min.). Court-métrage documentaire réalisé en atelier par Mohamed, Oury, Thiam et Yaya, l’été 2019, accompagnés par Antoine Dubos. Portrait du Collège International Maurice Scève, squat d’habitation, où vivent plus de 300 mineurs isolés, par 4 de ses habitants. Film réalisé lors des rencontres IMAGES MIGRANTES organisées par le réseau TRACES.

Échanges avec des collectifs impliqués au Collège International Maurice Scève, Repas partagé puis fête.

 

******************************

RELAIS D’INFORMATIONS 

DU RÉSEAU TRACES

Voici les rendez-vous et informations des structures partenaires du réseau TRACES.

N’hésitez pas à nous tenir au courant de vos actualités, nous les relaierons le plus largement possible ! reseau.traces@gmail.com

 

***

Mardi 3 Mars, de 19h00 à 21h45,
Tonneau de Diogène, 6 place Notre Dame, Grenoble

Conférence: Des réfugiés environnementaux aux déboutés : catégories, statuts, droits et accueil

Dans le cadre du cycle Géopolitique et Collapsologie, le Café Collapsologie propose une conférence de Cristina Del Biaggio, universitaire et militante, spécialiste des migrations (voir sa page de présentation ou son TED talk (https://frama.link/tedXdelBiagio)

Si vous ne pouvez pas être présent le soir même, vous pouvez proposer vos questions sur ce document partagé, https://frama.link/refugies_vos_questions

Réservations : https://www.billetweb.fr/cafe-collaps-des-refugies-au-deboutes-migrants-migrants-climatiques?fbclid=IwAR0NI_1KnAPmV_VA9o5u8uhr37fe-NC1ASeRkR4fvJ6SBk42AZk06S77MHU

 

***

Mercredi 4 Mars, de 18h30 à 21h30,
ESACM – École Supérieure d’Art de Clermont Métropole25 rue Kessler,
Clermont-Ferrand

Conférence Alia Benabdellah

Black to Détroit, un portrait géographique de la techno. Le groupe de recherche Léviathan invite Alia Benabdellah :
La musique techno est née dans la communauté noire de Détroit aux États-Unis, au début des années 1980, d’une fusion entre le funk et les musiques électroniques européennes. Cette conférence s’intéresse à la ville de Détroit, à la communauté noire américaine de la plus grande ville noire des États-Unis et à ce style de musique électronique qui a rapidement obtenu une audience mondiale au point d’influencer de nombreuses musiques populaires contemporaines. Pourtant dans l’imaginaire collectif, la techno est peu associée à la communauté noire américaine. Parce qu’elle n’utilise que peu de codes classiquement à l’œuvre dans les musiques noires américaines et que la maîtrise des technologies est généralement perçue comme l’affaire de la communauté blanche occidentale, la techno semble être dans l’imaginaire collectif une musique plus blanche que noire. Est-ce pour cela que les amateurs situent son origine à Berlin plutôt qu’à Détroit ? Que signifie, au fond, cette méprise ? Nous reviendrons donc à Détroit, aux sources de la techno, pour comprendre ces contradictions, montrer la manière dont la techno est attachée à la ville et voir comment matière musicale et matière urbaine interagissent dans cette ville, marquée par le déclin économique et la ségrégation raciale sans que sa force créative ne semble céder.

Alia Benabdellah est titulaire d’un master de communication culturelle, et spécialiste de l’étude des musiques noires américaines. Doctorante en géographie humaine à l’université Bordeaux Montaigne sous la direction d’Yves Raibaud, elle travaille sur les racines noires de la techno de Détroit.

https://www.facebook.com/events/154029465584985/

 

***

Vendredi 6 Mars, à 20h30,
Cinéma le Vivarais, 1 Bis Cours du Temple, Privas

Ciné Rencontre: Déplacer les Montagnes

En présence des réalisatrices Isabelle Mahenc et Laetitia Cuvelier. Dans le cadre de la semaine contre le racisme. Proposé par le M.R.A.P en partenariat avec R.E.S.F.
Un film à la croisée des chemins d’exil et d’hospitalité entre les montagnes du Briançonnais. Anne, Yves, Fanfan, Max et Alia habitent les vallées alpines. Les chemins de l’exil ont conduit Ossoul, Abdallah, Ali et Boubacar dans ces montagnes frontière et refuge. Comment se rencontrent-ils ? Quels sont leurs rêves, leurs colères et leurs espoirs ? Comment tentent-ils de déplacer des montagnes ? Dans leurs récits et dans les moments de fraternité qu’ils partagent, s’esquissent des réponses et d’autres interrogations…

 

***

Vendredi 6 Mars, à 20h30,
Centre Culturel de la Vie Associative de Villeurbanne,234 cours Emile Zola, Lyon

Spectacle: Trois Femmes

Ce spectacle poétique et engagé met en scène trois poétesses dont la rencontre improbable (temps, espace, origines) interpelle l’universalité des luttes féministes. La musique et la danse nourrissent le texte et lui donnent corps. Sur tous les continents les luttes des femmes contre l’oppression des sociétés patriarcales se font de plus en plus âpres. Au gré de nos errances littéraires, nous avons rencontré des femmes, dont la poésie est résistance et entre en résonance avec ces mouvements qui tracent les chemins de l’émancipation. Organisé par l’association Raja-Tikva, avec les cousines d’Averroès. Spectacle écrit par Eliane Benbanaste et Carmen Fuentez

RESERVATIONS : https://www.helloasso.com/associations/raja-tikva/evenements/les-cousines-d-averoes-presentent-les-3-femmes.

Possibilité de prendre les places le soir de la représentation.

 

***
Vendredi 6 Mars, de 19h00 à 21h00,
Bourse du Travail de Lyon, place Guichard, Lyon

Conférence : « Algérie: le soulèvement citoyen dans le temps long »

Pour nous aider à comprendre les raisons, les enjeux et l’évolution récente de l’actualité politique algérienne avec, notamment l’élection présidentielle fortement contestée du 12 décembre dernier et la mort du chef d’état-major de l’armée, l’un des principaux piliers de ce régime, le Forsem et Coup de Soleil Auvergne Rhône-Alpes, organisent, avec des organisations du tissu associatif lyonnais qui nous ont apporté leur soutien, une conférence-débat avec l’intervention de deux éminents spécialistes de l’Algérie :

– Ahmed Dahmani, économiste, enseignant-chercheur en retraite, a enseigné l’économie à l’université de Tizi-ouzou (Algérie), puis à l’université d’Orsay à Paris XI, il est auteur de nombreux travaux sur l’Algérie dont l’ouvrage tiré de sa thèse « L’Algérie à l’épreuve : économie politique des reformes 1980-1987 », Casbah Editions et l’Harmattan 1999.

– Jean-Pierre Filiu, historien et arabisant, professeur des universités à Sciences Po, animateur sur le site du « Monde » du blog « Un si proche Orient » et auteur du tout récent ouvrage: « Algérie, la nouvelle indépendance », Le Seuil, décembre 2019.

– Modérateurs : Michel Wilson et Tahar Khalfoune

Organisé par le Forum de Solidarité Euroméditerranéenne (FORSEM), Coup de soleil Rhône-Alpes et La Maison des passages avec le soutien de : l’association Tamurt, Collectif des Algériens de France (CAF), Mouvement pour la paix…

(accès par l’entrée située près de l’angle des rues Créqui et Mazenod – la grande salle des congrès)

 

***

Vendredi 6 Mars, à 20h30,
Kotopo, 14 Rue René Leynaud, Lyon

Le Concert sous La Langue

Le Concert sous La Langue rend un hommage musical à la beauté et les sonorités des langues du monde. Chems Amrouche : chant – Xavier Saïki : guitare – Serge Sana : piano Wurlizer, voix, percussions
Cette soirée vous est proposé par La Tribu Hérisson [Collectif] et Le KOTOPO un espace culturel pour la promotion de la diversité des langues et des cultures.

Plus d’infos ici / www.latribuherisson.com

Prix libre

 

***

Lundi 9 Mars, de 9h00 à 13h00,
Lobster-Pôle des Musiques Actuelles à Lyon, 11bis rue Dugas-Montbel, Lyon

Atelier Embauche des Artistes Étrangers – Par Mobiculture

Atelier proposé par le Lobster – Pole d’Ingénierie Culturelle du Périscope. Par Anaïs Lukacs, directrice de MobiCulture (précédemment responsable du BAAPE – Bureau d’accueil des artistes et professionnels étrangers à la Cité internationale universitaire de Paris), experte sur les modalités de la circulation internationale depuis 2008.

Cet atelier visa à sensibiliser les participants sur les différentes situations et les modalités pratiques pour accueillir ou engager des artistes étrangers en France. Les stagiaires pourront ainsi appréhender les questions à se poser en amont d’un projet d’accueil ou lors de sa mise en œuvre et estimer les contraintes et délais qu’impliquent les formalités nécessaires aux échanges internationaux.

**** Programmation/ Points abordés ****

•Autorisation de séjour, Visas court / long séjour : dispenses, procédure, points de vigilance
•Titres de séjour : dans quels cas ?, procédure. Titre de séjour « Passeport talent » •Réglementation du travail, contractualisation et obligations déclaratives/ Autorisations de travail
•Présomption de salariat et artistes indépendants
•Détachement et déclarations à l’Inspection du travail
•Licence d’entrepreneur du spectacle et déclarations à la DRAC
•Cotisations – protection sociale
•Pays de versement des cotisations sociales : principes, conventions bilatérales de sécurité sociale
•Cotisations
•Couverture sociale
•Fiscalité : retenue à la source et TVA Pays d’imposition, retenue à la source : principes, conventions fiscales
•Montant, calcul et modalités de versement de la retenue à la source
•TVA

Ces thèmes seront abordés dans le cas d’embauche directe et de contractualisation avec des producteurs (par ex. contrat de cession) et seront illustrés de cas pratiques.

Tarif: 50€ / 30€ Adhérents

https://www.facebook.com/events/2457415691176163/

 

***

Lundi 9 au Vendredi 20 Mars,
Manufacture des Tabacs, Bistrot de la Manu,6 rue Pr. Rollet
ou 1 avenue des Frères Lumière, Lyon

Exposition: Lutte contre le racisme et droit des travailleurs

Exposition d’affiches en sérigraphie par Papy@rt, avec le soutien du CROUS de Lyon

Imprimées en sérigraphie avec les moyens du bord ou dans des imprimeries militantes, ces affiches figuraient sur les murs de la région lyonnaise dans les années 70.

> Jeudi 19 Mars,
16h00 : Vernissage et atelier de sérigraphie

https://www.facebook.com/events/193406958530745/

 

***

Mardi 10 mars, à 19h00,
Goethe Institut,18 rue François Dauphin, Lyon

Lecture-conférence « Passages et refoulement des réfugiés juifs à la frontière suisse »

Conférence-lecture par Marc Perrenoud, historien, docteur des lettres, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale, de l’antisémitisme et des relations internationales de la Suisse, conseiller scientifique de la Commission indépendante d’experts Suisse-Seconde Guerre mondiale (1997-2001), et par la Compagnie Golem Théâtre.

En partenariat avec le Goethe-Institut, le CHRD, la Compagnie Golem Théâtre et le Théâtre des Marronniers et le Consulat Général de Suisse à Lyon. En résonance avec le spectacle « En fuite ! Confessions d’une libraire » par la Compagnie Golem Théâtre du 20 au 25 mars 2020 au Théâtre des Marronniers

https://www.goethe.de/ins/fr/fr/sta/lyo/ver.cfm?fuseaction=events.detail&event_id=21759918

 

***

Mardi 10 Mars, de 18h15 à 21h45,
Cinémas Lumière, 12 rue de la Barre, Lyon

RDV du documentaire : Libre en présence de Cédric Herrou

Séance suivie d’un échange avec Cédric Herrou.
La Roya, vallée du sud de la France frontalière avec l’Italie. Cédric Herrou, agriculteur, y cultive ses oliviers. Le jour où il croise la route des réfugiés, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir. De leur offrir un refuge et de les aider à déposer leur demande d’asile. Mais en agissant ainsi, il est considéré hors la loi… Michel Toesca, ami de longue date de Cédric et habitant aussi de la Roya, l’a suivi durant trois ans. Témoin concerné et sensibilisé, caméra en main, il a participé et filmé au jour le jour cette résistance citoyenne. Ce film est l’histoire du combat de Cédric et de tant d’autres.

LIBRE de Michel Toesca, France | 2018 | 1h40 | Doc /Oeil d’Or – Cannes 2018
Achat des places conseillé à l’avance en billetterie ou en ligne.
Remerciements à Jour2Fête

https://www.facebook.com/events/1487737071402314/

 

***

Mercredi 11 Mars, de 18h00 à 19h30,
Le Rize, 23-25 rue Valentin Haüy, Villeurbanne

Manuel indocile des sciences sociales

« Pourquoi tant de chômage (et comment s’en débarrasser ?) », « Les pauvres sont-ils condamnés à le rester ? », « Oui, les fonctionnaires travaillent », « Casseurs, c’est-à-dire ? », « Qui veut, peut ? », « Lui, c’est un vrai mec ! ».

Des titres percutants, des articles courts et à la portée de tous, des débats de fond. Ce livre alimente en indocilités, ravitaille en savoirs résistants. Sans jargon, ni dogme, il fournit mille arguments contre les fausses évidences, souvent répétées. Ce manuel indocile s’appuie sur des exemples issus des sciences sociales en réunissant plus de 100 contributeurs : sociologues, économistes, politistes, historiens, professeurs de lycée, acteurs du mouvement social.

Pour cette soirée, le Rize vous propose de s’attarder plus particulièrement sur un article qui fait écho à notre saison Résultats des courses ! : « Ce soir on mange quoi ? » écrit par Willy Pelletier et Dominique Paturel. En présence de Willy Pelletier, Frédérique Giraud et autres contributeurs de l’ouvrage.

Tout public
Entrée libre dans la limite des places disponibles (réservation conseillée)

 

***

Jeudi 12 Mars, de 15h00 à 18h00,
Cinéma Comoedia, 13 Avenue Berthelot, Lyon

Ciné-Débat // Hier, précarité et sans-abrisme à Lyon

Dans le cadre de ses 70 ans, LE FOYER NOTRE-DAME DES SANS-ABRI vous invite à découvrir une partie de l’histoire de Lyon qui a marqué la naissance de l’association avec le documentaire Baraques, villages nègres et bidonvilles de Frédéric Blanc (anthropologue) et Olivier Chavanon (sociologue).
Pendant plus de deux ans, Frédéric Blanc (anthropologue, chercheur associé au laboratoire LLSETI) et Olivier Chavanon (sociologue, maître de conférences au département de sociologie de l’UFR LLSH, Université de Savoie Mont Blanc et chercheur au LLSETI) ont mené une recherche sur des lieux oubliés à Lyon et dans ses environs, ces quartiers de baraques précaires et insalubres qui seront nommés « bidonvilles » à partir des années 1950 et dans lesquels des milliers de personnes ont logé au cours du XXème siècle.
Ainsi, une part de l’histoire récente de la région, de la métropole et d’autres villes proches, en particulier de son histoire ouvrière et migratoire, s’est écrite là : à Villeurbanne, à Gerland, à Saint-Étienne et ailleurs sur des sites baptisés au fil du temps « Villages nègres », « Médinas », « La Mouise », « La Zone ».Comment vivaient les habitants de ces quartiers ? Pourquoi y étaient-ils ? Comment étaient-ils considérés à l’extérieur ? Comment en sont-ils partis ? Parmi eux, beaucoup d’étrangers nouvellement arrivés (Nord-Africains, Italiens, Espagnols…) mais aussi des Français, dont de nombreux nomades sédentarisés. Leur histoire est relatée dans ce film documentaire qui donne une large place aux témoignages directs et retrace l’existence singulière de nos « villages nègres ».
A la suite de la diffusion, un débat sur le thème du sans-abrisme sera porté par les réalisateurs.

Inscription obligatoire sur :
https://www.helloasso.com/associations/fndsa/evenements/cine-debat

Entrée gratuite.https://www.facebook.com/events/183102316121190/

 

***

Vendredi 13 Mars, de 20h00 à 21h35,
Le CPA, 14 rue Louis Gallet, Valence

Le nationalisme kurde, le génocide des Arméniens et sa reconnaissance

Avec Ozcan Yilmaz, enseignant chercheur, Université de Genève. La « question arménienne » joue un rôle fondamental dans l’émergence et l’évolution d’un nationalisme kurde. Mais elle est aussi une raison de son échec lors de la dissolution de l’Empire ottoman.

Aujourd’hui, différents mouvements, intellectuels, organisations et municipalités kurdes débattent et acceptent leur responsabilité dans le génocide des Arméniens et des Assyriens. Ainsi, la conférence reviendra sur les relations arméno-kurdes, l’impact de la question arménienne sur l’émergence et l’évolution du mouvement kurde et sur les possibilités et limites d’une reconnaissance du génocide dans cet espace.

Entrée Libre

https://www.le-cpa.com/la-guerre-apres-la-guerre/autour-de-lexposition/agenda/le-nationalisme-kurde-le-genocide-des-armeniens-et-sa-reconnaissance

 

***

Samedi 14 mars, de 10h30 à 13h30,Lyon 2, salle: D109 (sur les Quais), 18 quai Claude Bernard, Lyon

Formation: Droit au séjour (hors asile)

Les différents titres de séjour, procédure de demande de titre deséjour, régularisation, pratiques de la Préfecture du Rhône,récépissé, attestations de dépôt, droits sociaux liés à chaquestatut.

Une formation co-organisée par Le CEELSPS – Collectif des Etudiants.es Etrangers.es et ASTI – Association de Soutien à Tous.es les Immigrés.es

Contact CEELSPS : 06 59 47 11 45
Mail : collectif.etudiants.etrangers.lyon@riseup.net

Maison des Passages,
44 rue Saint Georges, Lyon

Cycle « Perspectives antiracistes & postcoloniales » – 3e édition

**** Programmation ****

> Vendredi 13 Mars, 19h30 à 21h30 : Les vestiges coloniaux font-ils partie de notre mémoire ?
Rencontre-débat avec Mireille Fanon-Mendès-France, présidente de la Fondation Frantz Fanon, et Mutombo Kanyana, politologue.
Gratuit / Réservation conseillée. plus d’infos…

> Mercredi 18 Mars,19h30 à 21h30 : Tu n’as pas d’autres armes que les mots // Magnifique printemps
Soirée poétique où Tanella Boni nous parle des existences éphémères et incertaines, entre départs difficiles et retours amers, de ces « humains aux vies précaires et transparentes » suspendus entre deux mondes : le pays étranger, qui refuse de les accueillir, et le pays natal, ravagé par la violence.
Participation libre / Réservation conseillée

> Samedi 21 Mars,16h00 à 18h30: Féminismes : être femmes en situation coloniale et dans la post-colonie. Continuité ou rupture ?
Est-ce que la décolonisation a représenté un « progrès » pour les femmes africaines et a contribué à leur « émancipation » ou, au contraire, les a maintenues dans une position de dominées ? Rencontre-débat avec Ken Bugul, écrivaine, et Anne Hugon, historienne.
Gratuit / Réservation conseillée plus d’infos…

https://maisondespassages.org/

 

***

Jeudi 19 Mars, à 19h00,
Maisons des associations, 6 rue Berthe de Boissieux, Grenoble

Conférence: L’histoire des Arméniens de Jérusalem

Par Claude Mutafian Docteur en histoire. Une extraordinaire épopée au cours des siècles* qui sera bientôt accessible au grand public avec l’ouverture très prochaine du Musée arménien de Jérusalem.
Verre de l’amitié & spécialités arméniennes

Réservation : catherine.aep@gmail.com /Participation au chapeau à partir de 5 €

 

***

Jeudi 19 Mars, de 18h00 à 20h00
La Jetée Clermont-Ferrand, 6 place Michel-de-L’Hospital, Clermont Ferrand

Histoire de réfléchir, courts métrages autour de l’intolérance

Dans le cadre de l’exposition « Nous et les autres, des préjugés au racisme » présentée au Musee De La Resistance Chamalieres France, celui-ci organise une diffusion de courts métrages ayant pour thématique l’intolérance (racisme, homophobie, etc.) en partenariat avec l’association Sauve qui peut le court métrage à la Jetée.

**** Programmation ****
– « Skin » de Guy Nattiv / États-Unis / 2018 / Fiction / 20′ / Prix du public international au Festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2019
– « Basav ! Chante ! » de Janis Aussel / France / 2018 / Fiction animée / 04′
– « The Present » (Le cadeau) de Farah Nabulsi / Palestine, Qatar / 2019 / Fiction / 24′ / Prix du public international au festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2020
– « Bon Voyage » de Marc Raymond Wilkins / Suisse / 2016 / Fiction / 21′
– « La traction des pôles » de Marine Levéel / France / 2018 / Fiction / 24′ / Mention spéciale du jury SACD (Première œuvre de fiction) au festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2019
http://my.clermont-filmfest.com/index.php?m=260&id_liste=1480
[Entrée libre et gratuite]

 

***

Jeudi 19 Mars, de 18h30 à 21h30,
TUBA,145 Cours Lafayette, Lyon

Soirée Femmes & Migration

A l’occasion de la sortie du hors-série 19 de l’association TVB, réalisé en partenariat avec SINGA, venez profiter d’une soirée autour du thème Femmes & migrations.

Au programme :
– Distribution du hors-série et témoignage d’un trinôme participant ;
– Table ronde de femmes qui agissent pour les femmes en migrations à Lyon (KabouLyon, Yoon, Tissu Solidaire, SINGA, Forum Réfugiés et Bénédicte de la Taille du projet « Ce que nous sommes »)
– Buffet La petite syrienne et concert de Laura Kindoki

Entrée gratuite mais limitée (pour que l’on tienne tous), inscription donc conseillée >> https://www.helloasso.com/associations/tout-va-bien/evenements/soiree-femmes-migrations

 

***

Vendredi 20 Mars,
Cinéma les Amphis à Vaulx-en-Velin, Rue Pierre Cot, Vaulx-en-Velin

Commémoration des Accords d’Evian

Dans le cadre de la Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc et de la Journée Internationale des Droits des femmes.

19h30 – Hommage à Elisabeth Rodet, lecture d’extraits de son témoignage « Hôpital Mustapha 1962 » par le comédien Olivier Desmaris, Cie Peut-être…
20h00 – Projection-débat « Le Retour » en présence du réalisateur et animée par Merwan Daouzeli, enseignant à l’Université de St-Étienne
22h00 – Buffet de l’amitié avec des spécialités maghrébines – PAF 5€

Contact: accueil.epi@gmail.com – 04 78 79 52 79

 

***

Du 20 au 25 mars,
Théâtre des Marronniers, 7 rue des Marronniers, Lyon

En fuite ! Confessions d’une libraire

D’après le récit de Françoise Frenkel Rien où poser sa tête (éditions Gallimard, préface de Patrick Modiano). Compagnie Golem théâtre. Texte: Michal Laznovsky. Avec Frederika Smetana, Bruno La Brasca, Philippe Vincenot.

Rédigé en Suisse en 1943-44, après le passage de la frontière par son auteure, le témoignage de Françoise Frenkel est en quelque sorte « écrit sur le vif ». D’origine juive polonaise, cette passionnée de littérature française fonde à Berlin la première librairie française, au lendemain de la Première Guerre mondiale. Pendant presque deux décennies (1921-39) elle donne tout à la réalisation de ce qu’elle qualifie elle-même de « mission », « au service de la pensée française en Allemagne ». Elle va jusqu’au bout, elle ne quitte Berlin – et sa librairie française – qu’en août 1939. Chassée de l’Allemagne nazie puis de la France vichyste, après un long périple qui va la mener de Paris à Avignon, Vichy, Nice et Grenoble, Frenkel va tenter de passer en Suisse. Elle n’y parviendra qu’au bout de trois tentatives.

Singulière aussi est l’histoire de son livre, publié en septembre 1945 par une petite maison d’édition à Genève. Il est retrouvé par hasard en 2011 par un passionné de vieux livres, dans un entrepôt des compagnons d’Emmaüs des environs de Nice, où Françoise Frenkel est retournée vivre après la guerre. Le titre attire son attention. Il le confie à un ami proche des milieux de l’édition, qui convainc Gallimard de le republier ; le livre paraît en 2015 avec une préface de Patrick Modiano.

Avec le soutien de la DRAC et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes (appel à projet Mémoires du XXè et XXIè siècles), du Département de l’Isère, de la Communauté de communes du Trièves, de la DILCRAH et de la SPEDIDAM. Spectacle recommandé par la LICRA.

Réservations : 04 78 37 98 17 ou sur www.theatre-des-marronniers.com

 

***

Vendredi 20 et Samedi 21 Mars, à 20h30,Nomades – Brasserie Le Comptoir du Narval, 70 avenue du Point du Jour, Lyon

Spectacle: « Les Sans… ».

Tiibo et Franck, deux anciens camarades de lutte, se retrouvent après dix ans de séparation. Franck, revenu d’exil, est resté révolté, Tiibo, lui, compose avec le système autocratique gangrené par la corruption morale et financière. Dans l’entre-deux tours de nos élections municipales, nous vous invitons dans l’intimité d’un bar, autrement dit en plein forum, pour questionner nos convictions : que deviennent les idéaux révolutionnaires de ceux qui ont vu leur société profondément changer ? Que faire des luttes avortées, décapitées et de la mémoire de ceux qui les ont menées ?

Une joute verbale s’engage entre cynisme et utopie. Dans l’ombre de ces échanges, la très belle présence du musicien Patrick Kabré soutient ce puissant tête-à-tête. Librement inspiré du texte de Frantz Fanon Les Damnés de la terre. Les Sans… réunit au plateau le verbe incandescent du slameur Ali K.Ouédraogo et l’éloquence du comédien Noël Minougou pour une grande leçon d’histoire crue et lyrique.

Réservation: https://point-du-jour-theatre.mapado.com/event/lyon/les-sans-en-nomades
Vous trouverez dans le lien suivant la page du spectacle
https://www.pointdujourtheatre.fr/sans.html

 

***

Samedi 21 Mars, de 10h00 à 13h00,
Xunchaodan MTC, 9 Rue d’Hanoï, Villeurbanne

Dispensaire gratuit

Rendez vous pour une journée de dispensaire gratuit dans nos locaux, à destinations des personnes les plus précaires. Initialement pensé comme un moment d’accueil à destination de personnes migrantes, n’hésitez pas pour autant à venir nous voir si vous êtes à la dèche, d’une façon ou d’une autre. Notre équipe de bénévoles proposera des séances de MTC ou de Shiatsu/acupression pour vous soulager. Nous ferons en sorte de répéter ce dispensaire un samedi par mois.

Si vous prévoyez de venir et que vous savez déjà à quel moment dans la journée, n’hésitez pas à nous en informer pour que l’on réserve un créneau.

https://www.facebook.com/events/625112971389531

 

***

Dimanche 22 Mars, de 15h00 à 17h00Départ: Place Antonin Jutard (carrousel)/Arrivée : cours Gambetta, Lyon

Balade Urbaine : Patrimoines de l’immigration – des mondes de musique

Balade urbaine dans le 7e arrondissement par Céline Franchi, médiatrice culturelle à Gadagne. En partenariat avec le Centre de Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes. La Guilliotière a toujours été un important carrefour des cultures. Remontez le fil de l’histoire des différentes populations qui y vivent. Un parcours ponctué d’archives musicales !

Tarifs: Adultes : 6€ / – 26ans : 3€ / – 18ans : 1€
Merci de vous présenter 15mn avant le départ.

http://www.gadagne.musees.lyon.fr/index.php/histoire_fr/Histoire/Activites/Adultes/Balades-urbaines/Patrimoines-de-l-immigration-des-mondes-de-musiques?fbclid=IwAR1K9uZAu-54fdn3AcvxIvU357KnM540Dp7q9te9CTpO8UiEUm858GsbnC4

 

***

Lundi 23 et Mardi 24 Mars,
46 Allée d’Italie, Lyon

Journées nationales « De la rue au logement »

Dix ans après sa création et alors que se mettra bientôt en place le nouveau service public « De la rue au logement », le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO), charnière entre la veille sociale et les solutions d’hébergement et de logement adapté, se trouve à une étape cruciale de son évolution. Ces journées techniques, opérationnelles et politiques, qui s’adressent à tous les acteurs de l’Accueil, Hébergement, Insertion (AHI) et du secteur médico-social, tenteront de définir les conditions de réussite des missions des SIAO et les évolutions nécessaires du secteur afin qu’une solution digne puisse être apportée à chaque personne qui en fait la demande.Intervenant.e.s sociaux.ales, personnes accueillies et accompagnées, directeur.trice.s et chef.fe.s de service, bénévoles, partenaires, citoyen.ne.s : Nous comptons sur votre présence et votre mobilisation pour ces journées qui réuniront plus de 500 personnes !

Inscrivez-vous ici : http://federationsolidarite-siao-2020.evenium.net

 

***

Vendredi 27 Mars, de 18h00 à 23h00,
Cinéma Le Lem, 62 Avenue du 8 Mai 1945, Tassin-la-Demi-Lune

Ciné-Débat autour du film La Vallée

Réalisé par Nuno Escudeiro et projeté dans le cadre du festival Vox Populi. Des intervenants d’autres associations se joindront surement à nous afin d’enrichir et diversifier le débat

 

***

Vendredi 27 mars, à 20h30,
Maison des Passages, 44 rue Saint Georges, Lyon

Tracer la route, concert dessiné

Soirée au profit d’Alwane, association de soutien aux enfants syriens 7/10€

Tracer la route est un concert dessiné sur le thème du voyage, qui mélange chansons, dessins en direct et projections vidéo. Un spectacle complet qui interpelle sur l’envie d’ailleurs, le pourquoi des départs et l’ivresse de la route…

François Gaillard : chant et accordéon / Marie Bobin : dessin / Léna Pradelle : animations vidéo / Florent Oliva : scénographie.

19h30 : Buffet syrien (assiettes 8€/boissons et desserts 2€)

Réservation conseillée par mail ou via la page contact du site: www.alwane.org

 

***

Mardi 31 Mars au Samedi 4 Avril, à 20h00,Théâtre de l’Iris, 331 rue Francis Pressensé, Villeurbanne

Théâtre: Conversations ou le voyage d’Ulysse

Ferdinando Camon s’entretient pour la première fois avec Primo Levi en 1982. Leurs conversations vont s’échelonner régulièrement jusqu’en 1986. Ainsi, deux hommes se parlent, deux « arpenteurs de mémoire » : l’un est de culture chrétienne, l’autre a vécu comme juif, quarante ans plus tôt, l’expérience d’Auschwitz. Jamais complaisante ni écrasante, la parole de Primo Levi est une arme pour appréhender le présent et prévenir des dangers à venir… Dans ces conversations chaleureuses, exigeantes et riches, il revient sur l’essentiel : le camp, le retour, l’écriture, l’Allemagne, la transmission de la mémoire. La force d’une parole où le ressassement et la virulence ne sont pas de mise.

La mise en scène de Dominique Lurcel renforce l’irrépressible nécessité de dire. Le personnage qu’il dresse de Primo Levi est terriblement lucide et honnête, pétri d’humanisme. On touche à l’essentiel, à ces mots d’une vie que le théâtre révèle dans sa grandeur. La Croix

Compagnie Passeurs de Mémoires et Théâtre de l’Imprévu. Avec le soutien de L’ONAC, la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, la Ville d’Orléans, le CERCIL, le Conseil Régional d’IDF (PAC), le Conseil Régional Centre Val de Loire, le Conseil Départemental du Loiret et avec le soutien de la Ligue des Droits de l’Homme, dela LICRA et du Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme.

https://www.theatredeliris.fr/le-theatre/la-saison/primo-levi-et-ferdinando-camon/

******************************

 

PUBLICATIONS/ COMMUNICATIONS

 

De facto n°16 | Février 2020

Les villes accueillantes

« La cité commence par un asile » écrivait l’historien Jules Michelet en 1831 alors qu’il faisait le récit de la fondation de Rome. Les étrangers et autres « hors-la-loi » qui trouvèrent là un asile formèrent le peuple de la première « ville-monde » (Urbs et Orbis). Cette histoire de fondation de ville s’est répété autant de fois qu’il y eut de migrations dans l’histoire de l’humanité, et qu’il fallut trouver un abri, refonder des lieux et des communautés. La « ville accueillante » met en œuvre cette relation consubstantielle entre les mobilités et les villes. C’est encore le cas à Zamosc en Pologne à la fin du XVIe siècle, quand une cité nouvelle naît et se développe grâce à l’accueil des juifs et protestants, parias des autres régions européennes en ce temps de sanglants conflits religieux.

Puis, à la fin du XXe siècle l’idée revient et c’est bien plus qu’une affaire de migration : « Il ne s’agit plus simplement de nouveaux prédicats pour enrichir le vieux sujet nommé ‘ville’. Non, nous rêvons d’un autre concept, d’un autre droit, d’une autre politique de la ville » écrivait Jacques Derrida en 1996 à propos des villes refuges. Et au XXIe, plusieurs villes dans le monde se relient pour s’entraider dans la réalisation de cet idéal d’accueil qui va, et pas par hasard, avec ceux de « vivre ensemble », « ville inclusive » ou « interculturelle ». La ville dans sa matérialité, tout comme l’organisation des maisons, se transforment et s’agrandissent en se faisant accueillantes et hospitalières.

http://icmigrations.fr/defacto/defacto-016/

Sortie de l’album: MAGHREB K7 CLUB:

Synth Raï, Chaoui & Staifi 1985​-​1997

Gabriel Péri, dans le quartier de la Guillotière, est le cœur battant des musiques populaires maghrébines de la région. Une nébuleuse informelle et structurée de musiciens et d’éditeurs, mais aussi de gérants de boutiques, de restaurants et de cafés-musicaux s’organisent autour de celle que tout le monde appelle la “Place du Pont” — et animent la vie musicale lyonnaise. Officieuse, alternative et dynamique, elle a été moins médiatisée que les scènes musicales de Paris ou Marseille. Profondément liée à son support de diffusion — la cassette audio — et aux réalités de l’exil, des milliers de titres ont été enregistrés entre la fin des années 1970 jusqu’à la fin des années 1990 — à cette époque où les airs traditionnels se mêlent aux nouvelles technologies musicales en vogue. Ces chansons, multiformes et fraternelles, en prise directe avec la réalité quotidienne, nous parlent de séparation, de déracinement, d’amour. Elles se fabriquent librement, sous le signe du bricolage et de l’emprunt, de l’expérimentation et de l’opportunité commerciale.

> Vendredi 27 mars : 
Release Party, Sofa Records

>Vendredi 3 avril, à 20h00
Bibliothèque de la Part-Dieu, 30 Boulevard Vivier Merle, Lyon
Conférence musicale de Péroline Barbet

(dans le cadre des RDV Capitale Musique)

https://www.bm-lyon.fr/spip.php?page=agenda_date_id&source=326&date_id=16450

https://lesdisquesbongojoe.bandcamp.com/album/maghreb-k7-club-synth-ra-chaoui-staifi-1985-1997

Categories: Agenda Non classé