Cette réunion fait suite à un premier échange organisé le 15 janvier.

Nous passons donc rapidement sur le contexte de la réunion, déjà évoqué précédemment.

 

Réunion en présence de

 

MJC Bourg-en-Bresse
Isabelle Putz, Chargée de mission culturelle. Jeunesse@mjc-bourg.fr

> Lors de la biennale Traces 2018, projection du film : « Exils adolescents »// festival des solidarités. // travail éducation a l’image.

 

ALFA3A
Samia Abbou – Samia.ABBOU@alfa3a.org – 06 10 21 27 36

> Accès aux droits des personnes étrangères, valorisation des mémoires des personnes immigrées, réalisation de films, avant-première du prochain film prévue en mai

 

Collectif Cent pour un toit
Marin, Misette, Jean Marc

> Le collectif loue appartements pour demandeurs déboutés du droit d’asile, créé en 2016.

> Le collectif pensait aussi organiser un évènement à l’automne, un rassemblement national sur Bourg, à l’initiative d’Emmaus, ok pour se fondre dans la biennale traces

> En mai 2019 organisation a la Tannerie d’une journée, avec chorale « grande gueule », conférencier sur questions migrations

> intéressé par les interventions de Jean-François Bayart, spécialiste de sociologie historique du politique à l’IHEID de Genève, a notamment publié, en 1996, L’Illusion identitaire (réédition en poche « Pluriel » en 2018).

 

ASDA/ CSM (demandeurs d’asile)
Michele Chambon, Vice-présidente . Chambon.michele @ orange.fr
Dorian, demandeur d’asile albanais, traducteur

> Recours CNDA, OQTF, solidarités avec personnes migrantes

 

Radio Salam
Charles Vieudrin – radiosalambourgenbresse @ orange.fr

> radio associative. 91.1. Création contenus. Mais aussi donne visibilité aux évènements dans le cadre de la biennale.

 

Festival des Solidarités
Artisans du monde
Marie Vasseur – adm.bourg @ gmail.com

> 21 nov journée festive Festisol, jeux du monde par Ain’pacte, repas solidaire, spectacle l’après midi pour enfants cie arnica à confirmer, soir spectacle grand public ? Prochaine reunion le 10 avril, thématique des solidarités, pas uniquement sur les migrations – ouvert à propositions.

 

EMMAUS
Bernadette Perraud

 

PAEJ et Sauvegarde DSAE01
Christel Attoumbré. Point écoute accueil jeune, christel.attoumbre @ sauvegarde01.fr

> Travail de terrain avec des lycéens, jeunes vulnérables, travail dans les zones rurales. Projet « chocolat chaud »

 

Délégué du préfet pour la politique de la ville
Laurent JACQUELIN – laurent.jacquelin @ ain.gouv.fr

> Valorisation du patrimoine immatériel, quartiers politique de la ville.

 

LA TANNERIE
Association Dans ta chambre (photographie)
Gilles Garrigos, directeur – direction @ la-tannerie.com

> Attention : Tannerie très chargée en novembre

> Biennale photo, « Vraiment ? », asso dans ta chambre, quinzaine photo. Thématique 2020 l’eau, traversée mer du 20 novembre au 3 décembre, expo photo. Projet Migrations à travers la méditerranée ?

 

AUSSI, Penser à inviter:

  • Secours Catholique, Welcome, Ain’pacte
  • Associer le collectif SOLIDARITÉ MIGRANTS
  • & Personnes des réunions passées ne pouvant pas être là ce jour.

 

PROJET PRÉVISIONNEL 2020

l’idée est d’interroger les questions DE L’ACCUEIL ET DE L’HÉBERGEMENT

PAR LA MISE EN PLACE D’UNE ACTION COLLECTIVE RÉSOLUMENT CONVIVIALE

Les conditions d’hébergement des migrants d’hier et d’aujourd’hui : à Bourg-en-Bresse et dans l’Ain, quelles réalités ?

Accueil / Lieux de transit / Logements précaires / Squats d’habitation / Cités sociales / Accueil de jour / Une typologie des questions d’hébergement et des problématiques liées à l’accueil.

Quelles sont les réalités d’hébergement en fonction des réalités sociales et administratives des personnes dites migrantes ou issues de migrations ? Nous analyserons cette problématique sous différents angles : juridique, social, humain…

 

Proposer :

> une/des table(s) ronde(s)

> Puis un ou plusieurs moments conviviaux, restauration, spectacles, musique, fête + impliquant les personnes concernées, des artistes qui feraient un travail préalable ? Rechercher des talents autour de nous.

 

MOMENT(s) DE TABLE(s) RONDE(s)

 

1/ Lieux d’accueil, de transit

> Quels dispositifs d’accueil ? Aborder l’idée de Villes accueillantes (réseau européen existant)/ conditions accueil des villes (réalité historique)

> Cellule logement alpha3a, intégrer par le logement, ce que l’état propose. Nuance entre ceux qui ont le statut de réfugié ou non.

> Interroger la question des « centres de transit national régional », Accord préfecture pour rebasculement de migrants depuis l’aéroport de Lyon vers d’anciens centres de vacances vides de l’AIN, mémoire des lieux.

> Que deviennent les personnes arrivées dans des centres de transit, qui restent bien qu’elles ne soient pas destinées / habituées au contexte rural ? Question du parcours.

> Note : Clip NTM annulé 300 jeunes dans le casting ou reporté ?

 

2/ La question de l’hébergement précaire, des squats d’habitation, hébergement chez l’habitant

> Que deviennent les gens quand toutes les portes se ferment ? Augmentation du nombre de sans papier à Bourg, vrai phénomène, comment on organise sa vie sans papier, travail au noir, qui profite de ce travail ? économie parallèle, santé scolarité préservé, mais logement ?

> Question du point de vue des associations, des accueillants, comment travailler avec les familles, difficultés de l’accueil, Délit solidarité. Voir brochure Gisti, Cimade. Du point de vue de juristes qu’est ce que le déli de solidarités ?

> Squat « maison blanche » doit évacuer à la fin de la trêve, et « Grenouille bressane » ont jusqu’au 11 mai pour quitter les lieux. Est ce qu’ils vont partir ? Le propriétaire est Bourg habitat. Peut etre un nouvel hiver ?

> 60 personnes au centre hébergement d’hiver qui va fermer, dépend de l’association Tremplin, devenue propriétaire, locaux précaires

> Processus de solidarité, constitution de collectif, clandestinité.

> Collectif « jeunes migrants » pour que ex mineurs aident jeunes mineurs arrivant ASE, aider dans démarches, jeunes de l’Ain

> Ressources : Film réalisés par des jeunes sur les conditions de vie au collège occupé à Lyon « Maurice Scève » par des mineurs isolés. Film « déplacer les montagnes » ou « milkway » sur les solidarités citoyennes à la frontière franco-italienne.

> Les bidon-villes, cabanes. Se créer son espace, amener toiles dans un gymnase, intimité vitale. Nomination des hangars d’hébergement de migrants, d’abord « Cabane », puis « bidon ville ». Asso « les cabanes solidaires » n’existe plus. Cabanes niches espaces de liberté, lieux de création, « habitat informel » disent les urbanistes, donner un cadre, des conventions à cet espace informel, documenter les bidon-villes, solidarités et tensions d’un microcosme,

> Hébergement chez l’habitant, pour ceux qui n’entrent pas les dispositifs, créativité de la société civile, mise en place de dispositifs d’État, associations type SINGA, délégation des individus d’un service de l’État ? Conventionnement ? Entretient par solidarité une réponse au déficit de l’État ? renvoie responsabilité, mettre un terme à un hébergement chez l’habitant ? interpellation politique aussi centrale que l’accueil de secours

> Exemple de la jungle à Calais ?

 

3/ Quartiers populaires, Immigrations anciennes

> Question barres, « Pont des chèves » , logement social, quartier populaire

> Ressource : film « le chant doux amer des hirondelles », question pénurie des logements des travailleurs immigrés après guerre. Nouveau film, sur des questions d’identités, de travail & logement, dialogues entre jeunes et chefs d’entreprise, parents, aller vers la mémoire d’immigrations très anciennes

> Programme rénovation urbaine à Oyonnax à interroger

 

Ressources INTERVENANT.ES

> Écrivains : Marielle Macé, Nathalie Quintane

> Sociologue qui travaille sur les questions d’hébergement : « Elise Roche travaille à la rencontre des études urbaines et des recherches consacrées aux questions de discrimination. En approchant les politiques et acteurs du logement, elle s’intéresse notamment aux enjeux de différenciation et d’inégalités dans la production de la ville au quotidien. Elle a particulièrement travaillé les enjeux de relogement de bidonvilles dans le contexte français et de ses enjeux en termes de production de logements spécifiques. Pour aborder ce sujet, elle fait appel à une littérature critique, et s’inscrit également dans des approches géo-historiques, en interrogeant les dimensions historiques du logement à destination des populations migrantes. Elle entreprend aujourd’hui de développer de nouvelles recherches sur la question « logement et migration » sur des sites rhônalpins, en abordant de front politiques publiques et mobilisations associatives sur la question. »

> Yasmine Bouagga, socio-anthropologue, chargée de recherche CNRS (laboratoire Triangle). Elle a notamment travaillé sur la question de la jungle de Calais. http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article5182

> + Juristes, syndicalistes spécialistes du droit des étrangers

 

MOMENTS CONVIVIAUX

Présenter des propositions d’expression artistique de personnes migrantes

Ressources :

> Conférence gesticulée, Gérard Noiriel ? «Calais : bénévole dans la Jungle», de François Guennoc, bénévole de l’Auberge des Migrants ?

> Spectacle « Chroniques des invisibles », lecture dirigée par Barbara Métais-Chastanier

https://www.theatre-contemporain.net/spectacles/Chroniques-des-invisibles/videos/Chroniques-des-invisibles-lecture-musicale?autostart

> Chorale des sans pap de lyon, textes issus d’ateliers d’écriture avec des sans papier, mise en scène par chef de cœur, tous ages

+ aussi, à Clermont, Lyon, Grenoble propositions de groupes de musiques et compagnies de théâtres d’exilés et mineurs isolés.

> Compagnie « fait d’hiver »

> Collectif Amédée Mercier : Débute travaille créatif avec sans papiers, écrire texte, qu’est ce que ça veut dire vivre sans papier à Bourg, 8 textes, puis comédienne propose une mise en voix, d’ici fin mai, expo photos avec texte, video et représentation théâtrale, interroge aussi la démarche des personnes solidaires

> Les « chemins des langages corporels », un temps sur la multiculturalité des gestes

Mettre en écho les corps, les chemins culturels qui se modifient en fonction des lieux d’accueil. Mohad berthoud, Mourad Merzouki

Mais avec pluralité d’approches. Comment est on sensibilisé à l’autre.

 

AUTRES RESSOURCES:

> LIEUX : Maison citoyenneté bientôt inaugurée 180 places mais équipement prêt ? La Tannerie, la MJC.

> Médiathèque Aimée Césaire, projet « décollons les étiquettes », part de santé mentale et discrimination, à partir de samedi, Jusqu’au 4 avril.

> journée gastronomique par Ain’Pacte en juin

 

Les arTpenteurs, Bourg en Bresse
Patrice Vandamme – les.artpenteurs @ free.fr / www.les-artpenteurs.com /

> continue de travailler le dispositif « Café des langues » avec une diversité de contenus qui ont pour point commun de donner la parole. Le café des langues est le lieu d’expression et d’écoute de ces paroles. (paroles qui ont parfois la forme de témoignages et textes personnels, poèmes, chants, contes, recettes culinaires, expression de traditions culturelles faisant découvrir des cultures et des langues. Tout est traduit en français). Tous ces projets sont en cours de structuration et il est possible à d’autres structures de nous rejoindre, si tu as les contacts de structures potentiellement intéressées du réseau je suis preneur, c’est le bon moment pour réfléchir et co-construire. Une diversité d’acteurs locaux enrichit toujours les projets et ce type de projets fédérateurs dynamise les relations entre structures.

Association Entre autres, Belley.
Charlotte Demanthon – collectif @ entre-autres.org
> Proposent des formations d’accompagnement et éducation populaire. Histoires populaires du Bugey. Portent le projet « Bugey monde » : espace pour parler des histoires et actualités des migrations. 5 approches : éducation populaire, artistique (cabane du charbonnier, 16 enregistrements parcours), scientifique (travaillent avec la Boutique des sciences des universités de lyon – représentations des migrations Bugey-sud), opérationnel (besoins aux, journées interprofessionnelles). Un espace avec des expos/ informations/ radio/ envies d’actions ASDA. Entre-Autres ouvre un espace 1er février jusqu’à juin. Projection récente du film « Déplacer les Montagnes »

 

PROCHAIN RENDEZ-VOUS : mardi 5 mai 14H30 à La Tannerie

si tout va bien.

Categories: Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *