Co-construite avec les librairies Les Modernes à Grenoble et Lune et L’autre à Saint-Etienne, cette page a pour but de faire connaître différents ouvrages abordant les questions qui entourent les migrations auprès des publics jeunes.

Comprenant albums, documentaires, romans et bandes dessinées, cette liste est bien évidement non-exhaustive et cherche à évoluer avec les propositions des uns et des autres.

N’hésitez pas à nous envoyer des propositions pour enrichir cette liste de vos diverses sensibilités, merci ! (reseau.traces@gmail.com)

 

1. ALBUMS

 

—————————— 0/3 ans ——————————

LE MUR (proposé par les modernes) 
de Giancarlo Macri et Carolina Zanotti, chez Nuinui Jeunesse, 2018

Au fin des siècles – et encore aujourd’hui – des murs, des barrières, des frontières ont été érigés dans le but de séparer et d’exclure des peuples, des groupes ethniques, des cultures et des fois religieuses. L’histoire de la civilisation nous enseigne pourtant que le progrès ne peut dériver que de la rencontre de communautés, de l’échange d’idées, de connaissances et de modes de vie. Le livre intitulé Le Mur raconte l’histoire d’un roi qui, une fois descendu de son trône, s’aperçoit que son royaume autrefois peuplé uniquement de Bleus abrite désormais d’autres couleurs. Il décide alors de revenir à l’ancien temps et de séparer son peuple des « étrangers », en les isolant derrière un mur. Mais il se rend très vite compte que chacun de ses désirs ne peut être satisfait qu’avec l’aide des couleurs qu’il a chassées. Le roi ordonne donc d’abattre le mur et, reconnaissant l’intérêt d’intégrer les populations, réussit à instaurer l’harmonie au sein de son royaume. Le Mur contribue à diffuser un message positif et d’un fort impact émotionnel par un récit dont les brèves phrases s’accompagnent d’illustrations originales. À l’intérieur, un « vrai » mur en pop-up rend cet ouvrage vraiment unique.

 

RÉFUGIÉS 
de Ilan Brenman et Guilherme Karsten (ill.), chez Versant Sud, 2019

Depuis la nuit des temps, les hommes migrent. Parfois par choix, parfois contraints et forcés. De l’Égypte ancienne à nos jours, cet album sans parole traverse les époques et les pays pour nous montrer des familles en fuite. À travers le temps, c’est toujours la même histoire. Celle de l’humanité. Cet album simple et puissant aide les enfants à mettre en perspective l’actualité à l’échelle de l’histoire humaine.

 

ON N’EST PAS AU CENTRE DU MONDE (proposé par les modernes)
de Jean-Loïc Le Quellec et Claire Cantais, chez La Ville Brule Jamais Trop Tot2018

Chaque groupe humain pense que son propre discours sur le monde est le meilleur possible pour le monde entier : cela s’appelle l’ethnocentrisme. Pour y remédier, ce nouveau livre-manifeste de la collection Jamais trop tôt ! emprunte avec les jeunes lectrices et lecteurs le chemion de l’anthropologie. A travers une quinzaine de thèmes allant de la vie quotidienne (Que mange-t-on ? Comment mange-t-on ? Comment se faire beau ?) aux croyances et aux cultures (comment naissent les enfants ? Qu’est-ce que la mort ? A quoi sert la Lune ?), les enfants sont invités à découvrir la notion de culture et à regarder plus loin que leur nombril pour remettre en cause les conceptions qui leurs semblent naturelles et rechercher ce qui est commun à tous les homme

 

—————————— Dès 3 ans ——————————

LE REFUGE (coup de cœur les modernes) 
de Géraldine Alibeu, chez Cambourakis, 2017

Une nouvelle création par une auteure-jeunesse aussi confirmée que prometteuse. S’intéressant à la question cruellement d’actualité qu’est celle des réfugiés, leur arrivée quasi-quotidienne, la présence de nombreux enfants parmi eux, Géraldine Alibeu s’efforce de traiter le sujet avec subtilité et tendresse. Elle donne vie à un petit garçon débrouillard qui se construit un abri grâce aux objets qu’il récolte au fil de rencontres. Un album doux, coloré et généreux, réflexion sur l’accueil et l’altruisme. Une parution inédite avant la réédition de son album «La course au renard» au mois de novembre. 

 

LA BILLE D’IDRISS (proposé par les modernes)
de Zaü(Ill.) et Rene Gouichoux, chez Rue Du Monde Pas Comme Les Autres2017

Idriss joue souvent aux billes sur l’argile poussiéreuse de son village. Mais un jour, des balles sifflent, la guerre approche. Idriss et sa mère doivent fuir. Dans la main du jeune garçon, un seul bagage : sa bille transparente. Il serre son porte-bonheur durant les longs jours de marche, dans les autocars, sous les barbelés. C’est enfin la mer. Il faut payer très cher la traversée sur un frêle bateau qui tangue… Qui tangue tant que la bille file, s’envole… Par bonheur, un homme la rattrape au ras de l’eau. Et la chance revient, l’autre monde arrive enfin. Là, un enfant s’avance, quelques agathes dans le creux de sa main. Idriss apprend aussitôt à dire bille, « son premier mot de la vie d’ici »

 

LE BON CÔTE DU MUR (proposé par les modernes) 
de Jon Agee, chez Gallimard-jeunesse Albums Jeunesse, 2019

Au milieu de ce livre, il y a un mur. D’un côté se trouve un petit chevalier adorable, persuadé qu’il est en sécurité, protégé par le mur. De l’autre, un monde inconnu, terrifiant, peuplé de monstres et d’un affreux ogre mangeur d’enfants… Vraiment? Et si ce voisin n’était pas si méchant? Et si finalement le bon côté n’était pas le paradis qu’il croyait ?

 

TOUS DIFFÉRENTS ! (proposé par les modernes)
de Todd Parr, chez Bayard Jeunesse, 2020

Dans la vie, on peut être adopté, on peut avoir des roues, ou de grandes oreilles… On a le droit d’être différent. Et toi, en quoi es-tu différent ?

MON PAYS EN PARTAGE (proposé par les modernes)
de Yves Pinguilly et Sandra Poirot-Cherif,chez Rue Du Monde Pas Comme Les Autres, 2016

En ces temps d’exil massif, voici un pays généreux, heureux d’accueillir toutes les couleurs de l’humanité : celui de la poésie ! Yves Pinguilly nous raconte les écoliers aux histoires diverses, ses étonnements pour des expressions ou des plats venus d’ailleurs. Au fil de cette quarantaine de poèmes, il y a aussi la douleur de cet enfant « qui a vu ce que le piment a vu pour devenir rouge, dans son pays d’avant ». Il y a celui qui « ne savait pas que le ciel manquait de bonnes étoiles pour tous ». Il y a aussi le mot bateau, qui nous bouleverse. Les images de Sandra Poirot Cherif, tout en délicatesse, donnent une forme palpable à ce pays qui pourrait être le nôtre. En cette période de méfiance, de repli et de froidure, cet album est à lui seul un pays à partager. Le plus largement possible

 

J’AI LE DROIT D’ÊTRE UN ENFANT (proposé par les modernes)
de Alain Serres et Aurelia Fronty, chez Rue Du Monde Pas Comme Les Autres, 2019

Pour les 30 ans de la Convention internationale des droits de l’enfant, paraît une nouvelle édition de ce succès de Rue du monde. Chaque double-page évoque avec des mots simples l’un des principaux droits énoncés dans la Convention. L’image éclate en pleine page, dialoguant avec un texte court, concret et chantant, presque comme une ritournelle enfantine. On y raconte le droit à la santé, à vivre à l’abri, à ne jamais connaître la violence, les droits à l’école et à l’égalité, tout en découvrant ce que signifie un engagement international pour les voir enfin respectés. Le livre s’achève comme une bannière agitée sous le nez des grands de ce monde : « Les droits de l’enfant, c’est maintenant. Parce que c’est maintenant que nous sommes des enfants. »

 

—————————— Dès 6 ans ——————————

PARTIR: AU-DELÀ DES FRONTIÈRES 
de Francesca Sanna, chez Gallimard Jeunesse, 2016

Pour fuir la guerre, deux enfants et leur maman se lancent dans un long et dangereux voyage loin de leur pays. Passer la frontière, traverser la mer, se cacher, sans jamais perdre espoir… Leur chemin est celui de tous ceux qui tentent de trouver un endroit où vivre en paix.

 

Collection FRANÇAIS D’AILLEURS, PEUPLE D’ICI
de Valentine Goby, chez Autrement

Une collection de récits sur l’histoire de l’immigration en France. Notre Histoire vue à travers l’histoire singulière d’un enfant immigrant en France. Une histoire peuplée de souvenirs et d’anecdotes, mais également marquée par les grands événements historiques de l’époque. Un récit passionnant, des ouvrages richement illustrés, et complétés par un cahier documentaire et pédagogique afin d’approfondir ses connaissances sur le sujet.

 

HALB , L’AUTRE MOITIE  (proposé par les modernes)
de Sigrid Baffert, Barroux et Alexis Ciesla, chez Des Braques Un Livre, Un Cd, 2014

Un voyage initiatique pour retrouver les morceaux de musique du puzzle de la vie. Sentant qu’elle perd la mémoire, Baka décide d’offrir ce qu’elle a de plus précieux à sa petite-fille Tallinn : sa clarinette. Elle souhaite lui apprendre la mélodie qui se transmet de génération en génération mais en a oublié la moitié.et bizarrement, Frageh, le petit chien dont le nom signifie « question » en yiddish, commence à grossir, grossir. Ce trio improbable part pour un voyage initiatique au coeur des racines familiales, à la recherche de l’autre moitié de la mélodie, quelque part dans les Balkans. L’histoire racontée par XXXXX est parsemée de morceaux cuivrés. Un voyage incroyablement émouvant au son des trombone, sax, percu, violon, violoncelle, accordéon, et clarinette bien sûr ! (1 CD audio ; lu par Elsa Zylberstein ; Prix du livre audio jeunesse 2014)

 

BIENVENUE (proposé par les modernes)
de Raphaële Frier et Laurent Corvaisier, chez A Pas De Loups, 2018

Bienvenue c’est le nom d’une grande maison. Elle a été très belle et pleine de vie, mais maintenant elle est vide et triste : on a construit une autoroute juste à côté, et ses propriétaires se sont enfuis. Mais le vacarme n’effraie pas la famille de Laszlo qui n’a nulle part d’autre où aller.

 

MON PAPA ROULAIT DES R 
de Françoise Legendre et Judith Gueyfier (ill.), chez Tom Poche, 2017

Les souvenirs d’enfance d’une petite fille font revivre avec tendresse les doux moments partagés avec son père, ses grands-parents, les amis venus de toute l’Europe… Un album sur l’amour inconditionnel d’une fillette pour son papa, mais aussi un regard fort et sensible sur l’immigration.

 

RUE DES 4 VENTS ; UNE HISTOIRE DE LA IMMIGRATION 
de Jessie Magana, chez Editions des éléphants, 2018

En un siècle, la rue des Quatre-Vents a vu arriver, partir, naître et grandir de nombreux habitants qui ont contribué à forger son identité. Aujourd’hui y vivent Suong Mai, du Vietnam, Bako, du Mali, et Najib, d’Afghanistan. Mais hier et bien avant encore la rue avait accueilli Marco, l’Italien, Mikhaïl, juif de Russie, Marcel, l’Auvergnat, Anastas, l’Arménien et bien d’autres. Les habitants de la rue des Quatre-Vents ont connu des guerres, des crises économiques, des retours forcés dans leurs pays d’origine, des mariages et des naissances… Ces populations, qui ont enrichi la France de leurs spécificités, se sont peu à peu mélangées aux populations déjà présentes, créant une France aux visages multiples.

 

LITTLE MAN (proposé par les modernes)
de Antoine Guilloppé, chez Gautier Languereau, 2014

« Cassius a fait un rêve. Il a rêvé qu’il avait le droit de traverser le pont. Il a rêvé qu’il courait si vite que personne ne pouvait l’arrêter…  » Comme suspendu à son rêve, Cassius s’accroche aux grillages de New-York. Il songe qu’il traverse le pont de Brooklyn, et poursuit son chemin en une course vibrante à travers New-York. Il songe à quel point il aime cette ville qui le réconforte, il songe aussi qu’avant, il habitait loin d’ici. Avant, quand c’était la guerre, avant qu’il ne traverse l’Océan.

 

POÈMES POUR MIEUX RÊVER ENSEMBLE  (proposé par les modernes) 
de Carl Norac et Geraldine Alibeu, chez Actes Sud Junior, 2017

Un recueil de poèmes bienveillants et optimistes pour prendre soin de chacun« : »c’est la direction choisie par les auteurs pour se lancer dans ce projet commun, liant poésie et illustrations. Un livre à la libre cadence, à picorer à sa guise. Il y est question de rêve, d’ « animots d’amour », de poème à vélo, d’un vieil homme ami avec l’océan, de désir de changer le monde ou de pied de nez aux râleurs de tout pays. Un imaginaire joyeux quand le monde est parfois morose. Les images de Géraldine Alibeu – variant les techniques (couture, crayons) et les formats – s’accordent au contenu affectif, à la liberté et à la douceur d’inspiration. Carl Norac est connu dans les écoles avant tout comme poète. Son « cartable rêveur » est le poème le plus étudié en CP et CE1 en France et dans toute la francophonie.

 

LOIN DE GARBO (proposé par les modernes) 
de Sigrid Baffert, Alexis Ciesla et Natali Fortier (raconté par Jean-Pierre Darroussin), chez Des Braques, 2018 

Darius et Greta, jeunes amoureux insouciants, couturiers de leur état, sont forcés de quitter leur Garbo natale et de s’exiler outre-atlantique, pour fuir la dictature montante. Le vieil Oncle Raskine les accompagne, son imposant Manteau-métaphore sur le dos. Au fur et à mesure des sacrifices, des changements, des compromis nécessaires pour s’adapter au nouveau Monde et aux temps qui changent, le manteau deviendra tour à tour veste, blouson, cravate,… jusqu’à finir en doudou pour la fille du fils de Darius et Greta. La musique, très « Nouvelle Orléans », jazzy mais teintée d’inspirations tsigane et klesmer fait danser les époques, les couleurs… Valse des générations, créativité toujours réinventée, transmission des racines familiales… plus qu’un exil, c’est un voyage de tous les sens

 

COMME UN MILLION DE PAPILLONS NOIRS(proposé par les modernes) 
de Laura Nsafou et Barbara Brun, chez Cambouraki2018

Adé est une jolie petite fille à la peau noire, aux grands yeux bruns et aux cheveux crépus. Une chevelure magnifique et fournie, qui lui vaut néanmoins de nombreuses moqueries à l’école, les autres enfants lui disant notamment qu’ils ont l’impression qu’elle a « comme un million de papillons noirs sur la tête ». Adé aime les fleurs, les papillons, les éclairs au chocolat et poser des questions. Un jour qu’elle est en compagnie de sa mère et de ses tantes, elle les interroge donc sur ses cheveux sans cesse raillés. Grâce à elles, elle va découvrir en douceur la beauté de ces papillons endormis sur sa tête, jusqu’à leur envol final. Un ouvrage qui invite à la tolérance, l’acceptation de soi et vise à introduire un peu de diversité dans la littérature jeunesse. «

 

—————————— Dès  9 ans ——————————

MON MIEL, MA DOUCEUR
de Michel Piquemal et Elodie Nouen, chez Didier Jeunesse, 2004

Les parents de Khadija étaient nés de l’autre côté de la mer… Et tous les étés, ils prenaient le bateau de Marseille pour aller voir leur famille dans le bled à Chot el Djerrid. Khadija aimait bien retrouver ce pays qui était un peu le sien. Les chemins poussiéreux écrasés de soleil, les figues de Barbarie, les dattes mangées à poignées, les baignades dans l’oued… et par-dessus tout sa grand-mère Zhora. Un jour pourtant, Khadija apprend que sa grand-mère est morte. Son chagrin est immense. Mais sa grand-mère, avant de mourir, lui a fait envoyer une tunique qu’elle brodait pour elle. Une magnifique tunique, chargée de tout l’amour de cette grand-mère pour sa petite fille éloignée, bruissante des senteurs et des souvenirs de ces étés pleins de tendresse.

 

LES VITALABRI (proposé par les modernes) 
de Jean-Claude Grumberg et Ronan Badel, chez Actes Sud Junior, 2019

Les Vitalabri n’ont pas de pays. Ils sont chez eux partout et nulle part. Surtout nulle part ! Parce que ceux qui sont nés quelque part et retranchés derrière leurs frontières infranchissables n’en veulent pas. Alors les Vitalabri, sans abri et sans papiers, avec comme seul bien leur violon, continuent leur route… Le premier livre pour enfants de Jean-Claude Grumberg : une fable à l’humour piquant et roboratif, une histoire graphique illustrée avec talent par Ronan Badel.

 

2. DOCUMENTAIRES

—————————— Dès 3 ans ——————————

LES MIGRANTS (coup de cœur les modernes)
de Issa Watanabe, chez La Joie De Lire Albums, 2020

Ils sont tous là, lion, toucan, cochon, éléphant, lapin, grenouille… tous différents mais tous avec un petit bagage à la main ou sur le dos. Dans la sombre forêt ils marchent. La Mort, joliment vêtue d’une cape fleurie, les suit, assise sur le dos d’un magnifique oiseau bleu. Compagne discrète, elle veille… Ils marchent tous ensemble, courbés par la fatigue et la tristesse. Parfois ils s’arrêtent pour dormir ou manger, assis en cercle. Et soudain, ils aperçoivent la mer… Tous se précipitent pour monter dans une barque bien fragile qui ne peut supporter tout ce poids et finit par craquer. La Mort attend le bon moment… Les illustrations aux couleurs énergiques et profondes, le fond noir des images et le choix d’animaux anthropomorphes donnent à cet album sans texte sur les migrants et les déracinés de tout pays, une force sourde, une dimension poli-tique bien plus percutante qu’un long discours.

—————————— Dès 6 ans ——————————

LES ENFANTS AUTOUR DU MONDE (proposé par les modernes)
de Lucie de La Héronnièreet Charlotte Molas, chez Milan, 2018

Sais-tu à quoi jouent les enfants des autres pays ou encore quels sports ils pratiquent ? As-tu déjà entendu parler du rapa, du nzango ou encore du netball ? Que dirais-tu de manger du pain de fée australien pour le goûter ? À moins que tu ne préfères les mochis japonnais… Tu aimes sûrement faire la fête comme tous les enfants du monde. Mais chacun a ses traditions, comme le Holi, en Inde, le « Dia del niño », en Amérique du Sud, ou bien la Sainte-Lucie, en Suède. Prêt pour un tour du monde ? Pars à la rencontre des enfants d’autres pays et découvre comment ils vivent. Tu verras qu’il existe toutes sortes de maisons, des écoles différentes, des moyens de transport inattendus, des habitudes surprenantes… Bon voyage !


—————————— Dès 9 ans——————————

DISCRIMINATIONS ; INVENTAIRE POUR NE PLUS SE TAIRE (proposé par les modernes)
de Emma Strack et Maria Frade, chez La Martiniere Jeunesse, 2018

Racisme, crime contre l’humanité, esclavage, discrimination pour orientation sexuelle, religieuse ou handicap, ce livre explique les différentes formes de rejet de l’autre qui ont entaché notre histoire et continuent d’imprégner notre quotidien, en France et dans le monde. Un inventaire qui ouvre les yeux et fait la part belle aux grandes figures qui ont fait bouger les lignes. Ce sujet fort fait écho aux enjeux de notre société. L’auteur présente en effet un panorama complet des discriminations en associant références historiques et données actuelles. Enfin, la mise en page rythmée et aérée permet une lecture zapping confortable. Une incitation à agir et ne plus subir !

 

QUI SONT LES MIGRANTS ET LES RÉFUGIÉS ?  (proposé par les modernes)
de Bérangère Taxil et Emilie Lenain Hetreau, chez Fleurus, 2019

Ca fait longtemps qu’il y a des migrants ? Les réfugiés climatiques, ça existe vraiment ? Les enfants, ils migrent aussi ? Le droit d’asile, ça sert à quoi ? Pourquoi les migrants viennent en Europe ? Est-ce les migrants sont tous pauvres ? Doit-on accueillir tous les migrants ? Un livre pour comprendre l’actualité sur les migrants, les réfugiés, les sans-papiers, pour lutter contre les idées fausses et les préjugés et changer notre regard sur « les autres ».

 

LE DICO DES DROITS DE L’ENFANT (proposé par les modernes)
de Marie-Francoise Lucker-Babel et Pauline Kerleroux, chez La Joie De Lire Albums, 2019

De « abandon » à « zoom », 580 définitions sont à la disposition du lecteur pour découvrir et comprendre les droits de l’enfant, le droit à la protection et au respect, les libertés et les devoirs. Presque tous les domaines sont abordés : l’éducation, la famille, la santé, la protection des données personnelles, la salubrité de l’environnement, les migrations, le développement durable, l’égalité, la non-discrimination, la justice et la paix. Un livre complet mais tout à fait accessible à un enfant de 10 ans.

 

DES MOTS POUR COMBATTRE LE RACISME (proposé par les modernes)
de Jessie Magana et Alain Dichant, chez Syros, 2020

Alors que la population française n’a jamais été aussi métissée, le racisme, l’antisémitisme, l’islamophobie, la xénophobie persistent, voire s’accentuent. Comment expliquer ce phénomène ? Les stéréotypes et les préjugés sont-ils si ancrés dans la société qu’ils nous influencent toutes et tous, même à notre insu ? Pour combattre le racisme, il faut d’abord le comprendre. Tel est l’objectif de ce livre, qui, sous la forme d’un abécédaire en 67 mots, décrypte tous les aspects du racisme, passés et présents : de Affirmative action à Zoos humains en passant par Blagues, Haine, Intersectionnalité, Laïcité, Métissage, Réfugiés, Sport…

 

—————————— Dès 12 ans——————————

PLANÈTE MIGRANTS
de Sophie Lamoureux et Amélie Fontaine (ill.), chez Actes Sud Junior, 2016

Aujourd’hui, on estime qu’un humain sur trente a quitté son pays de naissance. Pour des raisons économiques, politiques, climatiques… il n’existe plus un endroit sur Terre qui ne soit pas concerné. Ces mouvements de population suscitent de nombreux débats dans les pays d’accueil comme la France. Pourtant, la France est traditionnellement un pays d’immigration massive. Ce documentaire clair et précis propose un rappel historique de ce phénomène et détaille les questions et enjeux actuels auxquels les pays développés doivent répondre

 

L’IMMIGRATION EXPLIQUÉE A MA FILLE (proposé par les modernes)
de Sami Naïr, chez Seuil,1999

Peut-on réfléchir, avec calme et probité, aux questions que pose l’immigration ? un pays comme la france peut-il garder le contrôle de ses flux migratoires sans renoncer pour autant aux principes d’hospitalité et d’ouverture qui font partie de son identité ? sur une question cruciale, trop souvent obscurcie par le mensonge et la démagogie, voici un dialogue de bonne foi. Sami naïr, qui a lutté contre les lois pasqua, est aujourd’hui chargé par le gouvernement jospin de mettre en place une politique d’immigration conforme aux intérêts des pays de départ et d’accueil. sans dérobade ni langue de bois, il répond ici aux questions, même dérangeantes, de sa propre fille.

 

LES DROITS DE L’ENFANT, C’EST MAINTENANT ! (proposé par les modernes)
Collectif, chez Gallimard-loisirs2019

En novembre 1989, les Nations unies adoptent la Convention internationale des Droits de l’enfant qui reconnaît l’enfant comme un être humain à part entière, porteur de droits fondamentaux, obligatoires et non négociables¿: le droit d’être soigné, d’aller à l’école, d’être nourri, d’être protégé de toute forme d’abus et d’exploitation, de ne pas faire la guerre, ni la subir… Le consensus est inédit¿: avec 195 États, c’est le traité relatif aux droits humains le plus largement ratifié de l’histoire¿! Pourtant 30 ans plus tard, qu’en est-il des droits de l’enfant¿? Prenant part à l’inlassable combat pour la justice et la liberté, les dessinateurs de presse dénoncent les atteintes aux droits des enfants, que ce soit en Syrie, au Nigeria, en Chine, à Gaza ou en France.

 

DROITS DE L’ENFANT, DROIT DEVANT ! (proposé par les modernes)
de Gérard Dhôtel et Louise Heugel, chez Actes Sud Junior, 2013

En partenariat avec l’Unicef, à l’occasion du 25e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfants, un bilan en demi-teinte sur les droits de l’enfant dans le monde, à travers des récits de vies d’enfants et des éléments documentaires.

 

ROSA PARKS: NON A LA DISCRIMINATION RACIALE (coup de coeur les modernes)
de Nimrod, chez Actes Sud Junior, 2014

Le 1er décembre 1955, Rosa Parks, assise dans l’autobus, refuse de se lever pour laisser sa place à un passager blanc. Son arrestation va provoquer un mouvement de révolte de la communauté noire contre la politique ségrégationniste des États-Unis et un boycott de la compagnie de bus. En 1964, les lois ségrégationnistes seront abrogées. Mais le racisme d’«État» ne disparaîtra pas pour autant : en Afrique du Sud, la politique d’apartheid («séparation» en Afrikaans) s’appliquera jusqu’en 1991. C’est grâce au combat de Nelson Mandela qu’elle sera abolie. Aujourd’hui encore, le racisme est malheureusement toujours présent dans de nombreux pays occidentaux comme la France : l’isolement de certaines communautés dans des quartiers «ghettos», leurs difficultés d’accès à l’emploi et à un niveau de vie égal au reste de la population… Des discriminations qui donnent une résonance terriblement actuelle à l’engagement de Rosa Park

 

3. ROMANS & NOUVELLES

 

—————————— Dès 6 ans——————————

LE GARÇON A LA VALISE (proposé par les modernes)
de Mike Kenny et Anna Griot (Ill.), coédition Théâtre de Sartrouville et des Yvelines-CDN, chez Actes Sud-papiers, 2016

Deux enfants migrants traversent le monde pour fuir la guerre et atteindre ce qu’ils croient être un Eldorado : Londres. Un texte interroge la puissance des histoires, celles qu’on raconte aux enfants et grâce auxquelles ils peuvent faire face à la complexité du monde.

 

LE GARÇON DES RIVES ;  LE GARÇON D’ÉCUME (proposé par les modernes)
de Cathy Ytak et Thomas Scotto, chez Rouergue Boomerang2013

Samuel n’a qu’un rêve : se faire ami avec le garçon d’écume. Un jeune de son âge qui ne quitte jamais la péniche de ses parents. Sur son bateau, Sylvain passe sa vie sur les canaux tout en se demandant qui peut bien être ce garçon des rives qui lui fait bonjour de loin. Un roman écrit à quatre mains par Cathy Ytak et Thomas Scotto, deux auteurs phares de la littérature jeunesse.

—————————— Dès 9 ans——————————

TRAVERSÉE (coup de coeur Les Modernes)
de Estelle Savasta, chez Ecole Des Loisirs Theatre2013

Depuis sa naissance, Nour vit avec Youmna, une femme sourde qu’elle aime comme si elle était sa mère, même si Youmna lui répète qu’elle ne l’est pas. Depuis des années, elles attendent le jour où des hommes viendront pour conduire Nour à sa « vraie » mère qui est loin, dans un pays où les filles peuvent aller à l’école et apprendre un métier. Nour a peur de ce jour, elle voudrait qu’il n’arrive jamais. Mais une nuit, on frappe à la porte. C’est ma dernière nuit dans ce lit. Le sommeil ne viendra pas. Le vertige est déjà là. À la suite je dis la liste contre la peur et celle contre la tristesse, la liste contre l’impatience et celle contre les choses qu’on ne veut pas voir venir. 2 423 mots sagement ordonnés comme des petits soldats qui savent marcher droit. 2 423 petits soldats qui ce soir ne servent à rien. Je me jette dans le lit de Youmna. Nous tombons dans un profond sommeil.

 

LA MIGRATION DES CANARDS (proposé par les modernes)
de Elisabeth Goncalves, chez Ecole Des Loisirs Theatre2013

Elle se souvient de ses parents immigrés décidés à donner à leur fille unique un destin meilleur que le leur ; de son père surtout, convaincu que pour échapper à la misère et à l’ignorance une éducation exemplaire est nécessaire. Elle a dix ans, elle aimerait juste être comme les autres, s’amuser, rêver, partir en vacances, se rendre aux anniversaires de ses amies. Son père ne veut pas. Son père la surveille. Son père la corrige. Pour son bien. Je maîtrise l’art de m’extraire de moi-même. Je n’ai plus honte Je ne suis plus fautive. Je ne pense plus Je ne juge rien. Je n’en veux à personne. J’ai acquis sous les coups. Une force. Je comprends que des choses se passent autour de moi. Je sais qu’on réclame moins de cris. Je sais que celui qui crie Hurle aux autres de se taire. Pour qu’il accomplisse sa tâche Celle de punir.

 

EN ATTENDANT LE PETIT POUCET (proposé par les modernes)
de Philippe Dorinchez Ecole Des Loisirs, 2001

Il s’appelle le grand, elle s’appelle la petite. Ils sont seuls au monde. il ne leur reste plus qu’à se rencontrer, à s’inventer des fables. pourquoi, le jour, les étoiles disparaissent ? comment faire réapparaître le fantôme de leur mère ? comment traverser des villes et frapper aux portes des maisons ? ils sèment des cailloux sur leur chemin et l’un d’entre eux les accompagne. lorsqu’ils ont fait le tour du monde, ils s’interrogent. Comment donner un sens à leur histoire ?

 

GUERRE : ET SI CA NOUS ARRIVAIT ?
de Jeanne Teller, chez Des grandes Personnes, 2012

Imagine : c’est la guerre – non pas en Irak ou en Afghanistan, quelque part très loin, mais ici, en Europe, en France, chez nous. Dans Guerre, Janne Teller se lance dans une réflexion expérimentale convaincante : par l’intermédiaire d’un simple renversement de perspective, elle nous explique avec clarté et sobriété les enjeux et les incidences du statut de réfugié – la fuite, l’exil, la survie dans un pays étranger.

 

MOI, FELIX 12 ANS SANS FRONTIÈRE (proposé par les modernes)
de Marc Cantin et Mathieu Sapin(Ill.), chez MilanMilan Poche Junior, 2017

Suite et fin de la série Moi, Félix, une fiction plus que jamais d’actualité qui interroge sans jugement les véritables causes de l’immigration clandestine. Félix, toujours clandestin, vit depuis un an chez Patrick et Flavie. Patrick tente en vain de le régulariser tandis que le jeune garçon souffre de plus en plus de ne pas pouvoir sortir librement ni de fréquenter le collège. Un jour, n’y tenant plus, Félix sort se promener en compagnie de son amie Flavie. Alors qu’ils marchent près d’un lac, Félix aperçoit un enfant en train de se noyer. Sans hésiter, il saute à l’eau et sauve l’enfant. Son acte de bravoure a attiré des badauds, et certains le prennent en photo. Le lendemain, Félix fait la une de la presse locale, et des policiers viennent le chercher pour l’interroger. Félix ne peut plus s’enfuir. Rapidement, un comité de soutien se met en place, aboutissant à la régularisation de Félix, qui est désormais autorisé à vivre légalement en France. Le jour de sa libération, Félix reçoit une lettre de sa mère, qui ne supporte plus son absence. Le jeune garçon décide alors de rentrer en Côte d’Ivoire, où il pourra aider sa famille. Deux ans plus tard, la vie de Félix n’est pas toujours facile et le travail est pénible, mais il trouve du courage dans la proximité et l’amour des siens. Le récit s’achève sur l’arrivée de Patrick, qui lui annonce qu’il a trouvé du travail à Abidjan et que Flavie est inscrite au collège français.

 

—————————— Dès 12 ans——————————

CE QUI RESTE DE NOUS ET AUTRES POÈMES, NOUVELLES, RÉCITS D’EXILS
Ouvrage Collectif, chez le Port à Jauni avec SOS Méditerranée, 2020

Dire l’exil, l’errance, le déracinement. Exprimer la peur, la colère, la révolte, la douleur mais aussi l’espoir, la volonté de VIVRE. Tel est le défi qu’ont relevé les artistes présents dans ce recueil ; les textes et les œuvres graphiques très divers, réunis ici, s’adressent aux plus jeunes et les accompagnent dans une prise de conscience de cette réalité des migrations. Trente-huit créateurs ont accepté de traduire dans leur langage artistique ce chemin terrible qui est celui de nombreux enfants à travers le monde. Ces artistes et une éditrice ont souhaité s’engagé aux côtés de SOS MEDITERRANEE pour porter son appel à la solidarité humaine au-delà de toutes frontières.

 

DE L’AUTRE COTE DU MUR (proposé par les modernes)
Ouvrage Collectif, chez Thierry Magnier, 2019

À l’occasion des 30 ans de la chute du mur de Berlin, 11 auteurs abordent la question du mur et de la frontière. Des murs historiques aux murs ordinaires en passant par des frontières infranchissables, tous questionnent le rôle du mur tantôt protecteur, tantôt obstacle à franchir pour découvrir ce qu’il se passe de l’autre côté.

 

LES ETRANGERS
de Eric Pessan et Olivier Solminihac, chez Ecole des loisirs, 2018

Basile sait que de nombreux migrants passent dans la région. Il a entendu parler des camps et des trafics, des jeunes gens qui s’accrochent sous les camions et en meurent parfois. Il sait tant et tant de choses qui le concernent si peu ! Tout change lorsqu’il croise quatre garçons dans une gare désaffectée. Ils sont à cran, ils se cachent, la police les cherche depuis qu’ils ont fui le centre pour mineurs isolés. Quand l’un d’entre eux se fait enlever par des passeurs, Basile n’a plus le choix. Il s’embarque dans une nuit sans fin à la recherche de ce garçon qu’il ne connaît pas, cet étranger, prisonnier de la mafia.

 

EUX, C’EST NOUS
Ouvrage Collectif avec la Cimade, chez Gallimard Jeunesse, 2015

Avec ce livre, plus de 40 éditeurs jeunesse souhaitent porter ensemble un message de bienvenue et de solidarité. Daniel Pennac, voix majeure de la littérature, nous invite d’abord à réfléchir et à ouvrir grand notre esprit et notre coeur. Puis Jessie Magana et Carole Saturno, à partir des 8 lettres du mot RÉFUGIÉS, proposent 8 courts textes pour aider les plus jeunes à comprendre. Serge Bloch apporte l’humanité de son trait à ce petit livre solidaire, à partager le plus largement possible!

 

LA FOULE, ELLE RIT (proposé par les modernes)
de Jean-Pierre Cannet, chez Ecole Des Loisirs Theatre, 2010

Bouffés par des requins, asphyxiés sous des tunnels, tel est le sort des frères de Zou qui tentent d’échapper à leur misère. Rien ne sert de se faufiler, rien ne sert d’être plus noir que la nuit. Zou, qui entend ses frères, comprend que pour réussir il faut au contraire être le plus voyant possible. Il s’entraînera donc à passer les frontières, grimé en clown. Depuis qu’il est petit, on lui dit qu’il est très doué pour faire rire. Cela suffira-t-il ?

 

MAINTENANT JE VAIS RACONTER
de Mamadou Aliou Diallo et Nadia Goralski, chez Actes Sud Junior, 2019

Mamadou a quitté la Guinée enfant avec sa mère pour rejoindre son père en Libye. Puis la guerre civile éclate et ses parents sont tués. Seul à quatorze ans, il va devoir survivre et prendre la route de l’Europe. Traversée dangereuse de la Méditerranée, passage des Alpes en clandestin, arrivée difficile en France : ce véridique récit d’un jeune migrant parmi d’autres fait entendre les voix de tous ses compagnons d’odyssée, qui se battent chaque jour pour trouver un avenir meilleur.Un témoignage bouleversant.

 

MÉDITERRANÉENNE, AMÈRE FRONTIÈRE
Ouvrage collectif, chez Actes Sud Junior, 2019

Créée en 2015, l’association SOS MEDITERRANEE a pour vocation de porter assistance à toute personne en détresse sur mer, notamment aux hommes, femmes ou enfants, migrants ou réfugiés, qui se retrouvent en danger de mort lors de la traversée de la Méditerranée. Son bateau L’Aquarius, dont Laurent Gaudé a écrit qu’il était l’Antigone de l’Europe – qui transgresse les lois humaines pur mieux respecter celles des dieux – est aujourd’hui à quai, faute de pavillon, mais la mobilisation n’a pas faibli. Ce recueil de courtes fictions, francophones ou traduites, d’auteurs de toute la Méditerranée vient rappeler l’importance de son action, et la soutenir financièrement puisque les bénéfices seront reversés à l’association.

 

SHORBA, L’APPEL DE LA REVOLTE
de Gaspard Flamant, chez Sarbacane, 2018

Depuis qu’on a abandonné le lycée, il nous reste pas grand- chose, à part le pied des turs. Nous, c’est mes deux potes et moi, Shorba. Mais on a rencontré Léo, et tout a changé. Léo, c’est un gars de trente balais, un gauchiste vraiment pas de notre monde. Il nous montre des choses qui se passent juste à côté de chez nous mais qu’on n avait jamais vues. Il nous apprend plein de trucs des trucs de militants. On danse dans des bidonvilles, on rencontre des sans-papiers. Et pour finir, on a décide d’ouvrir un squat dans une villa de bourges pour aider les migrants.

 

LA VALLÉE AUX MERVEILLES
de Sylvie Deshors, chez Editions de Rouergue, 2020

Après une rupture amoureuse douloureuse, Jeanne, 16 ans, est envoyée chez sa tante dans la vallée de la Roya. Elle y découvre, stupéfaite, que cette dernière est une militante active, venant en aide aux migrants qui tentent de passer la frontière italienne pour entrer en France.

 

4. BANDES DESSINÉES

ALPHA ; ABIDJAN – GARE DU NORD
de Bessora et Barroux, chez Bayou Gallisol, 2014

Alpha vit seul à Abidjan depuis que sa femme et son fils sont partis sans visa pour Paris, Gare du Nord. La rage au cœur, il décide de tout quitter pour les retrouver. C’est toujours mieux que de pourrir sur place. Plusieurs trajets sont possibles, des années de voyage en perspective… Sur les interminables routes de poussière, l’aventure se construit au gré de ses rencontres, inoubliables. De passeurs malhonnêtes en routes désertiques, de camps de réfugiés en canots surchargés, envers et contre tout, Alpha garde le cap : Gare du Nord.

 

LES NOUVELLES DE LA JUNGLE
de Lisa Mandel et Yasmine Bouagga, chez Casterman, 2017

Suite à l’appel qui a rassemblé des cinéastes, des acteurs, des écrivains, etc., les auteures sont allées à la rencontre des réfugiés parqués dans le bidonville de Calais et des bénévoles qui leur viennent en aide. Elles témoignent de la détresse des hommes, des femmes et des enfants qui cohabitent là-bas, mais aussi de leurs espoirs d’une vie meilleure.

 

LE VOYAGE A ÉTÉ LONG
Ouvrage Collectif, chez Editions Flblb, 2007

Le Voyage a été long est un recueil de textes et de dessins réali­sés par des adoles­cents non fran­co­phones de 18 natio­na­li­tés diffé­rentes (Alba­nais, Algé­rien, Ango­lais, Chinois, Colom­bien, Espa­gnol, Congo­lais, Maro­cains, Géor­giens, Turcs…) arri­vés en France depuis moins de trois ans. Contraints de quit­ter leurs familles et leurs amis pour des raisons poli­tiques ou écono­miques, ils racontent des histoires qui les rattachent à leurs pays d’ori­gine.

 

Categories: Publications

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *