COMPTE RENDU de la réunion du réseau TRACES
ALBERTVILLE, 11 Juin 2020

Suite à une présentation du réseau Traces et de la construction de la biennale TRACES par son coordinateur Sébastien ESCANDE, chacun.e expose ses projets et démarches qui concernent les questions de migrations.

Nous rappelons que si vous recherchiez du contenu, nous avons commencé à mettre en place des listes de spectacles, films, chercheurs.euses, références jeunes publiques, etc. sur notre site internet http://traces-migrations.org/ Réciproquement si vous souhaitiez nous recommander des références à faire connaître au réseau régional, n’hésitez pas, nous vous en serions reconnaissant !

 

Médiathèque Albertville,
Hélène GUIGOU, helene.guigou @ arlysere.fr
Pascale MARTY, Directrice des Médiathèques Albertville | Ugine, pascale.marty @ arlysere.fr

Réseau Lever l’ancre, illettrisme / public étranger, cours de FLE, inscrire dans la « vie pratique », réseau de bénévoles, propositions culturelles..

> Possibilité de projets autour du cinéma ?

> Projet Littératures voyageuses (20/09 au 16/10) – inscrire une rencontre littéraire lors de la biennale ? Je suggère par exemple la sortie de ce livre « les damnés de la mer » : https://camilleschmoll.com/publications/

 

Solidarité Tarentaise,
Franck Reinhardt

Enseignant arts plastiques, groupe de solidarité sur Aime la Plagne, Association accueil de familles

 

ASTA, Association Solidarité Territoire d’Albertville,
contacts.asta @ yahoo.fr

Solidarité / demandeurs d’asile, lieux d’hébergement

Participation au festival des solidarités les 24/25 novembre

Travaille avec le CADA (90 personnes), concerts, chorale de jeunes, spectacles migrant scène…

 

DÔME THÉÂTRE,

Eloïse Dégardin, Action Culturelle, ALBERTVILLE, Scène conventionnée d’intérêt national « Art en territoire »,  http://www.dometheatre.com, actionculturelle @ dometheatre.com

> Propose d’inscrire un ou plusieurs spectacles lors de la biennale TRACES, notamment « Désobéir » – https://www.dometheatre.com/desobeir.html

 

Margaux BRUET,

 

Garage et librairie des Bauges, ALBERTVILLE (depuis 2018)
Thomas Berrond – tb @ librairiedesbauges.fr

Distribution de paniers solidaires pendant confinement

> Programme et Accueil d’événements avec échanges

https://www.librairiedesbauges.fr/le-garage/evenements/programmation

 

Université populaire en Savoie à Albertville,
Éric Rousseau, Président, univpop @ yahoo.com

https://www.facebook.com/universite.populaireaalbertville.7

Projet éditorial sur l’histoire mémoire des migrations en Savoie avec Dominique Borne, histoires de France multiculturelles, lien avec Benjamin Stora.

Invitation à Damien Carême, ancien maire de Grande Synthe

Réfléchit à la question de l’impact des transferts d’argent à travers les frontières

 

 

Excusés et AUTRES CONTACTS ressources :

 

Festival Le Grand Bivouac
Jean Sébastien ESNAULT, Délégué Général, https://www.grandbivouac.com/fr

 

G4P https://assog4p.wixsite.com/g4pfr

 

Ass. « Les Amis du Cinéma »
(Cinéma Chantecler à Ugine, Cinémas LE DÔME & Le Dôme GAMBETTA à Albertville, Cinémas Le DORON & Le REX à Brides-les-Bains et Moûtiers) Mélanie DAUVERNÉ, Directrice par intérim, amis.cinema.melanie @ wanadoo.fr
https://www.amis-du-cinema.com/

 

Les ouvriers de l’image

Julien et Margaux, projet « Mémoire en Marche, sur les traces des tirailleurs sénégalais de 1939-1945 » – https://www.lesouvriersdelimage.com/ –  https://www.julien-masson.fr/

 

RESSOURCES

> Sur la question des villes accueillantes, nous travaillons avec

l’association ANVITA,
la chercheuse LISON LENEVELER, http://www.theses.fr/s171858
Les éditions, LA BIBLIOTHÈQUE DES FRONTIÈRES, Notamment « Babels (2018) Entre accueil et rejet: ce que les villes font aux migrants, le passager clandestin, Lyon. »

 

> Sur les questions de RECHERCHE / MIGRATIONS en Savoie / Haute Savoie, nous proposons de faire intervenir à l’université populaire :

– Olivier Chavanon, université de Chambery, auteur avec Jacques Barou de « Les flux migratoires en Savoie et Haute-Savoie 1860-2015 » daté de 2015 (je peux vous en transmettre une copie)

– Mino Faïta, auteur d’une dizaine de livres parmi lesquels « La vie rêvée des Italiens ?, un siècle de présence italienne dans les deux Savoies, 1860-1960 (2007) » – https://data.bnf.fr/fr/12158649/mino_faita/

– Brice WONG, militant, connaissant très bien l’histoire industrielle impliquant des migrants, notamment sur les barrages

– Pour d’autres ressources, nous pouvons toujours compter sur Rémy Kossonogow, Directeur ADDCAES

 

> Sur les questions des migrations en montagne

– Philippe Hanus, historien, passages de frontières avec la Suisse et l’Italie

http://larhra.ish-lyon.cnrs.fr/membre/215 Notamment REVUE MONTAGNE RÉFUGIÉS FRONTIÈRES, géographie alpine
+ avec Cristina Del Biaggio, géographe : https://www.pacte-grenoble.fr/membres/cristina-del-biaggio

 

FILMS sur Briançon

Sortie nationale cet automne, cherche diffusions :

DEMAIN EST SI LOIN – De Muriel Cravatte (2020, France, 1h28)
Chaque jour, des exilés tentent de traverser la frontière franco-italienne à pied pour rejoindre la France, empruntant des itinéraires de montagne dangereux pour échapper aux traques policières. Arrivés à Briançon, ils sont accueillis pendant quelques jours au Refuge Solidaire, hébergement d’urgence géré par des bénévoles. Entre harcèlement policier et criminalisation, les solidaires qui viennent en aide aux exilés s’organisent pour continuer à agir.

DÉPLACER LES MONTAGNES – De Lætitia Cuvelier, Isabelle Mahenc (2019, France, 1h20)
Dans nos montagnes, là où nous avons choisi de vivre, nous voyions des espaces de liberté, des cols, des passages et des invitations au voyage. Nous avons vu une frontière se dessiner, de la violence contre les personnes exilées, des drames et des élans de solidarité. Nous avons vu des portes s’ouvrir, des liens se nouer à la croisée de ces chemins d’exil et d’hospitalité. Nous avons eu envie de faire raconter cette aventure par ceux qui arrivent et celles et ceux qui accueillent. Parce que cette histoire de rencontres dit quelque chose de nous et du monde dans lequel nous vivons. Anne, Yves, Fanfan, Max et Alia habitent les vallées du Briançonnais. Les chemins de l’exil ont conduit Ossoul, Abdallah, Ali et Boubacar dans ces montagnes frontière et refuge. Comment se rencontrent-ils ? Quels sont leurs rêves, leurs colères et leurs espoirs ? Comment tentent-ils de déplacer des montagnes ? Dans leurs récits et dans les moments de fraternité qu’ils partagent, s’esquissent des réponses et d’autres interrogations…

 

Categories: Non classé