Hospitalité

Table ronde

Lyon
Auditorium de la médiathèque du Bachut  
Ven 20 nov
14h30 

Gratuit

Faire hospitalité dans la métropole lyonnaise ? Pour cette table ronde, LALCA souhaite croiser son expérience de recherche-création aux bains-douches Delessert (Lyon, 7e) avec celles d’autres acteurs de plusieurs structures d’aide sociale qui constituent autant de refuges urbains dans la ville. Un temps pour interroger ensemble les usages de ces lieux, comment valoriser ces pratiques inattendues, voire patrimonialiser ces hospitalités singulières ?

Discussions en présence de : la Péniche-accueil Balajo, l’accueil Le PHARE – Foyer Notre-Dame des Sans Abri, Bains-douches Delessert, Ensemble pour un repas, Bibliothèque municipale de Lyon, Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile Forum Réfugiés de Villeurbanne, Le PEROU – Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines.

 

Organisé par LALCA – Laboratoire d’Architectes-Lutteurs Chercheurs-Artistes.

INFOS & RÉSERVATION

Auditorium de la médiathèque du Bachut : 2 place du 11 novembre 1918, 69008, Lyon /

contact@lalca.org

www.lalca.org

DÉTAILS :

Au croisement des champs disciplinaires de la création artistique et de la recherche urbaine, LALCA traverse les territoires de la métropole lyonnaise pour expérimenter et cartographier la ville avec les personnes en situation de mobilité, de précarité ou d’invisibilité et ainsi éclairer avec eux certaines réalités urbaines. La démarche de recherche par l’expérience portée par LALCA se fonde sur les récits de vi(ll)es : entendre, comprendre et enregistrer les histoires et les expériences des personnes en temps précaire, pour participer à l’émergence d’une connaissance « par le bas », susceptible de déplacer nos modes d’habiter et l’ensemble des pratiques urbaines.

Si, comme le dit le sociologue Marc Breviglieri, habiter n’est pas qu’avoir un toit sur la tête, nous envisageons l’habiter, à la manière du philosophe Thierry Paquot, comme la connexion à l’ensemble des différents « besoins » de l’être humain : dormir, manger, se laver, s’habiller, s’aimer, etc. Dans le cas des personnes ne vivant pas dans un logement conventionnel répondre à ces « besoins » signifie le plus souvent se tourner vers une multiplicité de lieux, dispersés sur le territoire d’une ville. Cet fragmentation de l’habiter implique des déplacements quotidiens et place l’espace public au cœur de l’habiter ; nous parlons alors « d’habiter éclaté ».

Quels sont alors ces multiples lieux refuges qui permettent d’accueillir certains besoins tout en permettant le développement de pratiques autres que celles pour lesquelles ils ont été pensés, conçus, créés ?

Ces différents usages et appropriations constituent autant d’affranchissements, de contournements et de négociations des règles initiales. Ces pratiques aux contours fragiles, bien que souvent mises à mal, participent concrètement de l’hospitalité. La patrimonialisation apparaît comme un moyen d’assurer une certaine pérennité. Peut-on envisager dès lors de considérer ces pratiques informelles comme du patrimoine ? Sont-elles susceptibles d’être reconnues par l’UNESCO au titre du patrimoine culturel immatériel ? Cet acte permettrait-il alors de les considérer comme une ressource nécessaire à la fabrique de la ville et d’envisager une ville plus inclusive ?

Pour cette table-ronde, LALCA souhaite croiser son expérience de recherche-création aux bains-douches Delessert (Lyon, 7e) avec celles d’autres acteurs de plusieurs structures d’aide sociale qui sont autant de refuges urbains présents dans la ville.

Un temps pour interroger ensemble les usages de ces lieux, comment en valoriser les pratiques imprévues, voire patrimonialiser ces hospitalités singulières ?

Les intervenants de la table-ronde seront des représentants de différentes structures d’accueil et d’aide sociale : Péniche-accueil Balajo, accueil Le PHARE – Foyer Notre-Dame des Sans Abri, Bains-douches Delessert, Ensemble pour un repas, Bibliothèque municipale de Lyon, Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile Forum Réfugiés de Villeurbanne.

LALCA est soutenu dans ses projets de recherche et de créations par la Caisse des Dépôts et Consignations, l’Ecole Urbaine de Lyon, la métropole de Lyon, la région Auvergne Rhône-Alpes, la DRAC Auvergne Rhône-Alpes, la ville de Lyon, la ville de Villeurbanne et le CCAS de Lyon.
Les projets de LALCA se développent avec différents partenaires dont le laboratoire EVS-LAURE de l’ENSA Lyon, les Bains-douches Delessert, le CADA Forum Réfugiés Villeurbanne, l’école d’Agronomie ISARA, les Bibliothèques municipales de Lyon, le RIZE.

Categories: Non classé