La Biennale Traces Histoire mémoires et actualités des migrations, en son 20e anniversaire, étant en grande partie confinée, nous avons lancé la RADIO TRACES.

La radio est l’occasion de poursuivre les échanges et réflexions avec le réseau régional impliqué sur les questions de migrations en Auvergne-Rhône-Alpes. Ce média nous permet aussi de rester en lien avec toutes celles et ceux intéressées par ces questions. Nous partageons ainsi une multitude de propositions (documentaires sonores, interviews, lectures, témoignages, tables rondes, créations sonores…) fabriquées par le Réseau Traces. Chaque son participe à amener toujours plus de connaissances et de compréhension des phénomènes migratoires dans notre région.

Voici un index thématique récapitulatif des sons qui ont été diffusés, programme après programme, depuis le 2e confinement à l’automne 2020.

__________________________

LA PAROLE AUX PERSONNES CONCERNÉES

> LES MIGRANTS PRENNENT LA PAROLE

__________________________

ACCUEIL, HOSPITALITÉ, SOLIDARITÉS

> LIEUX D’ACCUEIL, HOSPITALITÉ(S)

> VILLES ACCUEILLANTES, DROIT ET POLITIQUE DE L’ACCUEIL

> HABITAT, HABITAT PRÉCAIRE

> INSERTION PROFESSIONNELLE

  • « Tero Loko – Cultivons l’accueil », présentation d’un projet qui permet à des personnes au statut de réfugié de s’insérer professionnellement à travers l’agriculture. Documentaire sonore de Clémentine Méténier, 2019 (23 minutes)

> IMPLIQUER LES PERSONNES CONCERNÉES ET RECONNAÎTRE LEURS CULTURES ET LEURS COMPÉTENCES

  • Université Clermont-Auvergne, entretien avec Cécilia Brassier-Rodrigues, qui nous présente le projet CoLAB, où des personnes réfugiées transmettent leur savoir aux étudiants, ainsi que la création prochaine d’espace d’information sur la culture des réfugiés racontée par les réfugiés à destination des professionnels, des bénévoles et des habitants de Clermont-Ferrand (29 minutes)

__________________________

QUARTIERS POPULAIRES

__________________________

ART, EXPRESSION ARTISTIQUE

> MUSIQUE ET MIGRATIONS

  • « L’aventure de Carte de Séjour », rencontre le 16 octobre 2020 à Rillieux-la-Pape avec les musiciens de ce groupe ancré dans les luttes sociales de son temps (1h)
  • « Rachid Taha – La brûlure », création par Brigitte Giraud et Christophe Langlade ; souvenirs du groupe par une rilliarde (50 minutes)
  • Rock Against Police, discussion entre le réalisateur Nabil Djedouani, de Naguib Allam (Association Wahid), du sociologue et chercheur Samir Hadj Belgacem et de Foued Nasri, autour du mouvement de musique contestataire éponyme, né en 1980 dans les banlieues parisiennes
  •  « Paris-Londres, Music Migrations (1962-1989) », rencontre avec Stéphane Malfettes, sur comment plusieurs générations d’immigrés se sont emparées de la musique pour faire entendre leurs droits à l’égalité, décembre 2020 (33 minutes)
  • CARTE DE SEJOUR et RACHID, retrouvez le disque numérique du concert-hommage à Rachid Taha ayant eu lieu à Rillieux-la-Pape en octobre dernier.
  • « Place du Pont Production, la production des musiques maghrébines à Lyon », sur la production dans les années 70 à 90 de centaines de K7 de musiciens marocains, algériens et tunisiens locaux et nationaux. Documentaire sonore de Péroline Barbet, 2009 (15 minutes)
  •  La Chorale intergalactique, table ronde autour d’un projet de chant choral dans les écoles permettant de découvrir des chansons provenant de continents différents, reflet de la diversité culturelle et linguistique du territoire régional dans lequel elle s’inscrit. Mené par le CMTRA. Discussion avec Marion Fourquier, Pascal Berne, Nawel Zenasni et Mélaine Lefront, décembre 2020 (1h)

> POÉSIE

> CINÉMA

  • Antoine Dubos, réalisateur, nous parle de son dernier film autour des questions de santé mentale des personnes migrantes lors de consultations de l’Equipe Mobile Psychiatrie et Précarité. Interview du 19 novembre 2020, par Sébastien Escande (28 minutes)

> THÉÂTRE ET MIGRATIONS

  • Compagnie Nova, Margaux Ezkenazi, autour de la pièce « Et le cœur fume encore », investigation théâtrale sur les écritures et les poétiques de la décolonisation, et d’un nouveau travail à l’œuvre sur la mémoire de la Marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983 (20 minutes)
  • Compagnie Passeurs de Mémoires, Dominique Lurcel présente la compagnie, la pièce « L’Algérie à cœur », création réalisée à partir d’un atelier d’écriture, mais aussi un travail en cours avec Stéphane Beaud (La France des Belhoumi) (30 minutes)
  • Fiammetta Nincheri nous présente la Compagnie Waninga, créée en 2015 au sein du Collectif Jeunes de RESF sous la forme d’un atelier théâtre. Elle a pour double vocation de permettre à des jeunes migrants de prendre la parole, sur scène, individuellement et collectivement, et de faire connaître leurs histoires souvent ignorées au grand public (35 minutes)
  • Chernob, livreur à vélo et comédien dans la compagnie Waninga, et jeune migrant venu du Sierra Leone (Afrique de l’Ouest), nous partage son vécu au sein de la troupe et en tant que livreur à vélo. Interview (VO Anglais) par Paola Titterington (38 minutes)
  • Compagnie Corps Indociles, Fernanda Areias, chercheuse et metteuse en scène brésilienne habitant Lyon, nous parle de son travail sur les représentations dans le théâtre de l’immigration contemporaine des femmes seules en France (50 minutes)
  • Anca Bene, autrice et comédienne, nous parle de son spectacle « Terres Mères », où une jeune femme convoque les lieux de sa mémoire ; de son enfance en Roumanie, de la chute du rideau de fer au sentiment de déracinement (35 minutes)
  • Compagnie l’Axe de Création, documentaire sonore de Clémentine Méténier autour de spectacles créés par la compagnie en 2018, sur la thématique des parcours migratoires et de l’« étranger », par une quinzaine de jeunes âgés de 12 à 25 ans (27 minutes)
  • Festival Sens Interdits, festival international de théâtre, sous-titré « théâtre de l’urgence », et ayant fêté ses dix ans l’année passée. Des jeunes reporters internationaux ont réalisé des chroniques radiophoniques et animé la web radio de Sens Interdits (extrait, 4 minutes)

> DES LANGUES, EXPRESSION DE LA DIVERSITÉ CULTURELLE : CRÉATIONS PARTICIPATIVES

  •  Le Café des langues, portrait de la compagnie Les arTpenteurs. Dans le décor du « Café des langues » les habitant·e·s se font passeurs de culture et nous font découvrir une quinzaine de langues et les ponts qu’elles et ils ont établis avec la langue française (38 minutes)
  •  Concert Sous La Langue, portrait de Serge Sana, qui nous parle du parcours sonore insolite « Objets communs », réunissant des témoignages et échanges enregistrés sur une culture commune liée à des objets d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs (50 minutes)

__________________________

HISTOIRE ET MEMOIRE

  • L’Ensemble industriel remarquable Cusset-TASE, usine de viscose créée en 1925, une main d’œuvre immigrée nombreuse, qui constitue aujourd’hui les origines du peuple vaudais. L’association Vive la Tase, créée par Jocelyne Béard, travaille depuis 10 ans à préserver et partager la mémoire de cette usine. Entretien avec Maxime Sermet, membre de l’association et guide conférencier (25 minutes)
  • Comme une guerre qui ne finissait jamais, deux vieux Piémontais de la province de Cuneo racontent leur XXe siècle. Des vies de migrants, dans ces mêmes montagnes qui, marquant la frontière entre France et Italie, sont aujourd’hui franchies par des Ouest-Africains en quête d’une vie meilleure. Documentaire sonore de Raphaël Botiveau (25 minutes)

> 20 ANS DU RÉSEAU TRACES

  •  Portrait de Warda Hissar-Houti, fondatrice de la biennale TRACES en 2000. Alors qu’elle est nommée directrice générale d’ARALIS, Warda Hissar-Houti crée en 2000 la Biennale TRACES. Nous l’interrogeons vingt ans plus tard sur son parcours. Décembre 2020 (1h02)
  •  Portrait d’Abdellatif Chaouite, fondateur de la revue Écarts d’identité et impliqué dans le réseau Traces depuis sa création, décembre 2020 (1h08)
  •  20 ans du Réseau Traces. Aux micros vous retrouverez Lela Bencharif, présidente du réseau Traces et son coordinateur général, Sébastien Escande. Michel Rouanet de la Cimade, Abdellatif Chaouite, psychologue et anthropologue rédacteur en chef de la revue Ecarts d’Identité, Jean Noël de SOS Méditerranée, Sébastien Thierry du collectif PEROU, Allaoua Bakha du Grain, Nadim Ghodbane, auteur de ‘Oh Immigrant, où vas-tu?’. Une émission de Radio Ondaine et Radio Dio, octobre 2020 (2h)
  •  La question des Chibanis à travers le temps, portrait de Jacques Barou, sur les problématiques liées aux “Chibanis” ; ces hommes venus majoritairement durant les trente glorieuses pour travailler en France, et qui, malgré leur volonté initiale de rentrer dans leur pays d’origine, sont encore en France. Par Mariette Pique, décembre 2020 (35 minutes)

> DOCUMENTER LES LUTTES / MÉMOIRE DES LUTTES

  • « Corps en grève », grève de la faim des travailleurs immigrés en 1973, une bande dessinée qui aborde les mouvements contestataires en réaction à la fermeture du bidonville de Feyzin, où immigrés (venus de Turquie pour la plupart) et français se sont battus ensemble. Emission du Gremmos sur Radio Dio, décembre 2020 (1h08)
  • « Amphi Z – On vit ici, on reste ici ! », portrait de Jordane Burnot, du collectif Tillandsia, qui nous raconte le parcours de la lutte pour les droits des migrants en situation de précarité, autour d’événements tels que l’expulsion de 50 exilés du camp de l‘hôtel Athènes-Part-Dieu, l’occupation de l’Amphi Z, de la vie communautaire du squat où résident jusqu’à 300 personnes à l’évacuation du bâtiment. Par Cristian Londono (40 minutes)
  •  Documentaires radio et militantisme, portrait de Théo Fortunato, auteur/réalisateur de documentaires et engagé auprès de collectifs de soutien aux personnes migrantes, décembre 2020 (30 min)
  •  « De Vintimille à Calais, toutes et tous pour l’accueil des migrants ! », focus sur une marche citoyenne pour l’accueil des migrants, contre le « délit de solidarité » et contre le blocage des frontières. Documentaire de Théo Fortunato (15 minutes)
  •  « Réfugiés, la Honte ! », trois témoignages (d’une médecin humanitaire, d’une travailleuse sociale et d’une citoyenne bénévole) menés depuis 2016 lors de l’accord entre l’Europe et la Turquie pour stopper l’arrivée de réfugiés sur le sol européen. Documentaire de Théo Fortunato (32 minutes)
  •  « Occupation de la préfecture de Gap lundi 21/01/19 », suite à la décision que les nouvelles personnes souhaitant demander l’asile dans les Hautes Alpes doivent désormais être domiciliées à Marseille, où elles doivent régulièrement se rendre pour leurs différents rendez vous administratifs (OFII, préfecture, PADA et réception des courriers…). Documentaire de Théo Fortunato (32 minutes)
  • « Si Loin Si Proche », série documentaire de Théo Fortunato, issue de la collaboration entre trois radios associatives locales et Mehdi Ahoudig.

__________________________

RACISME

> INTÉGRATION, RACIALISATION, LAÏCITÉ

> RACISME, RACISME ORDINAIRE

> DÉCOLONISATION

__________________________

AUTRES QUESTIONS ET THÉMATIQUES

MIGRATIONS AFRICAINES

SANTÉ MENTALE

MIGRANTS OU RÉFUGIÉS ?

FEMMES ET MIGRATIONS

PRODUITS DE HAUTE NÉCESSITE

  • « Manifeste pour les “produits” de haute nécessité » (Galaade Editions), un texte signé par neuf intellectuels antillais, dont Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau, dans le contexte de larges mobilisations sociales en Guadeloupe et en Martinique en 2009. Lecture par Laurence Vet (MJC Jean-Macé, Lyon) (9 minutes)

Merci de votre écoute !

Le RÉSEAU TRACES.

Coordination & programmation : Sébastien ESCANDE
Montage et mise en place radio : Alice AL ASMAR