Depuis novembre 2020, nous avons lancé la web-RADIO TRACES. Une nouvelle façon de suivre les actualités et une diversité de portraits, tables-rondes, conférences et autres créations sonores proposées par des acteurs impliqués sur les questions de migrations en Région Auvergne-Rhône-Alpes. Retrouvez aujourd’hui le PROGRAMME #11 !

Merci encore à tous les partenaires, collaborateurs et collaboratrices du Réseau Traces impliqué.e.s dans la réalisation de ces programmes radio. Pour ce programme, nous remercions plus particulièrement LALCA, l’ADATE, Ekat, Tillandsia et les habitants du squat Chez Gemma ! N’hésitez pas à nous écrire pour nous faire part de vos retours ou nous envoyer également vos propositions, Bonne écoute !


PROGRAMME #11 : L’accueil

Au programme cette semaine :

1/ Une table ronde sur l’insertion professionnelle par la cuisine, enregistrée par le Réseau Traces pour la clôture du Refugee Food Festival 2021.
2/ Une rencontre entre Karen Akoka et l’association Tero Loko, organisée par le CPA à Vinay et enregistrée par le Réseau Traces
3/ Un essai radiophonique sur les bains-douches Delessert, « L’eau dans tous ses états » (27min), proposé par LALCA, le Laboratoire d’Architectes, Lutteurs, Chercheurs et Artistes.
4/ La saison 1 « Refuge(s) » de Terrain d’écoutes, une série de podcasts réalisée par l’ADATE consacrée à la procédure du droit d’asile.
5/ Migraphone, un podcast sur les migrations réalisé par Ekat et ses complices.
6/ L’émission « La voix de Gemma », produite par Tillandsia et les habitants du squat Chez Gemma lors d’un atelier radio dans le cadre du projet « Habiter et raconter les lieux refuge ».


1/ L’insertion professionnelle par la cuisine
Table ronde, Clôture du Refugee Food Festival, 26 Juin 2021, par le Réseau Traces (1h19)

Lutter contre les préjugés, permettre l’insertion professionnelle des réfugiés dans un secteur bouleversé par la crise sanitaire, et rassembler (enfin !) autour de la table : tels sont les engagements du Refugee Food Festival, ce festival gourmand et solidaire qui a fêté sa 5ème édition lyonnaise en 2021 ! La recette? Du 20 au 26 juin dernier, 7 restaurants et adresses lyonnaises engagées ont partagé leurs fourneaux avec 9 cuisiniers réfugiés pour créer ensemble des menus inédits, et partager saveurs et savoir-faire. Nous vous proposons de découvrir un des moments forts de ce festival.

Discussion en présence d’une diversité d’acteurs associatifs qui imaginent et mettent en place des projets qui facilitent l’intégration de personnes migrantes ou héritières des migrations par la pratique de la cuisine. Ces projets favorisent la reconnaissance des compétences des personnes concernées, soutiennent l’intégration par des dispositifs de formation, proposent des échanges culturels, ouvert à tou.tes et dans la convivialité.

Discussion en présence de :
> Refugee Food festival, qui permet la collaboration entre cuisiniers réfugiés et chefs locaux, dans 15 villes du monde,
> SINGA, projet « be my guest », co-crée avec la La Légumerie Lyon et The Ink Link en partenariat avec le TUBA ! Des rencontres entre personnes nouvelles arrivantes et personnes locales autour d’un parcours de découverte culinaire – https://singalyon.fr
> Cannelle et piment, traiteur, Vaulx-en-Velin: plus de 30 ans après la rencontre des fondatrices de l’association, Cannelle et Piment tire sa richesse de la diversité culturelle des dames qui constituent l’équipe et de l’histoire de chacune – www.cannelle-et-piment.fr/
> Cuisine sans frontières (Grenoble): « Rencontre des cultures autour des fourneaux, soutien aux migrants par la cuisine » – www.cuisine-sans-frontieres.fr/
> La Petite Syrienne (Vaulx-en-Velin) – www.lapetitesyrienne.com
Modération : Sébastien Escande (Réseau Traces) & Sylvie Tomic (Ville de Lyon, Conseillère déléguée à l’accueil et hospitalité)

Musique : Simbad, de Polkavant


2/ Rencontre entre Karen Akoka et le collectif Tero Loko
Par le Réseau Traces (1h12)

Dans le cadre de l’exposition “SUR LA ROUTE DE L’EXIL – Un centre d’hébergement pour réfugiés à Cognin-les-Gorges, 1977-1992” le vendredi 2 juillet 2021 à Vinay, une rencontre organisée par le CPA avec Karen Akoka, maîtresse de conférences en science politique à l’Université de Paris-Nanterre, autrice de L’Asile et l’exil, une histoire de la distinction réfugiés/migrants (Ed. la Découverte, 2020), en présence de l’Association Tero Loko, lieu d’accueil et d’insertion pour les réfugié.e.s et personnes précaires.

Musique : Simbad, de Polkavant


3/ L’eau dans tous ses états
Essai radiophonique par LALCA, mars 2021 (27min)

« L’eau dans tous ses états » est une émission radiophonique en écho à la Journée mondiale de l’eau. LALCA, laboratoire itinérant de recherche et création, s’est installé du 22 au 27 mars 2021, aux bains-douches Delessert, un des hauts lieux d’hospitalité de la métropole lyonnaise, un des rares lieux où l’on pratique l’accueil inconditionnel. Tout au long de cette semaine, une série d’événements a été organisée dans le quartier des Cités sociales de Gerland. Entre ateliers participatifs et performances artistiques, tous abordaient la question du soin.

Par ces actions, LALCA souhaitait replacer l’eau comme bien commun indispensable à la fabrique d’une ville inclusive et hospitalière. Cependant, un confinement a bouleversé l’organisation prévue, et cet essai radiophonique est le témoignage parcellaire de ce qui a eu lieu et de ce qui aurait pu avoir lieu.

Pour ce projet « L’eau dans tous ses états », LALCA c’est : Julie Bernard, Corentine Baudrand, Marina Chauliac, Marie Maindiaux, Florent Ottello, Julie Pelata. LALCA est soutenu par la Caisse des Dépôts et des Consignations, l’École urbaine de Lyon via l’Université de Lyon, la DRAC Auvergne Rhône-Alpes, la Région Auvergne Rhône-Alpes, la métropole de Lyon, la ville de Lyon et la ville de Villeurbanne. Ses actions sont soutenues et accompagnées par le laboratoire EVS-LAURe de l’École d’Architecture de Lyon, le CCAS de Lyon, l’école d’agronomie ISARA, la Légumerie, l’Oasis de Gerland, la cie La Hors De, French Flair Audio, Creatmosphere et Xanthio

Plus d’infos sur : https://www.lalca.org/lalca


5/ TERRAIN D’ÉCOUTES. Refuge(s).
Par l’ADATE : Eloïse Bernon, Natacha Fresko, Milena Le Saux-Mattes, Emmanuelle Trocmé Et Charlotte Ducloux

Au fil des saisons de Terrain d’écoutes, découvrez les histoires, intimes et singulières, de personnes qui vivent en France et sont concernées, directement ou en raison de leur histoire familiale, par l’expérience de la migration, à travers leurs témoignages.

Vous entendrez aussi les voix de professionnel·le·s qui s’efforcent de mettre en œuvre une politique d’accueil tâtonnante dans un contexte tendu, où l’immigration est chaque jour un peu plus construite comme un problème.

La saison 1 de Terrain d’écoutes, « Refuge(s) », est consacrée à la procédure d’asile du point de vue de celles et ceux qui la traversent. Au fil des 6 épisodes de Refuge(s), des personnes exilées racontent leur parcours une fois arrivées en France, leur rencontre avec cette société qu’elles n’ont pas forcément choisie, et qui ne les a parfois pas encore tout à fait accueillies. Parce que ces histoires s’inscrivent dans un contexte singulier, deux sociologues et une psychologue nous parlent de la manière dont se construit, en France, le rapport à celles et ceux qui viennent d’ailleurs, et les violences psychologiques qui peuvent en découler.

Plus d’infos sur : http://www.adate.org/terraindecoutes/

Episode 1 – Rompre avec son pays – La justice au prix de l’exil

Episode 2 – L’archétype du réfugié : histoire d’un mythe – Table ronde 1/2

Episode 3 – Se reconnaître dans la demande d’asile – Celle qu’on a été, celle qu’on devient

Episode 4 – Accorder ou pas l’asile : des politiques, une administration – Table ronde 2/2

Episode 5 – Familles décomposées – L’épreuve de la réunification familiale

Episode 6 – Le temps du soin, le temps du droit


6/ Migraphone
Par Ekat et ses complices

Migraphone est un podcast sur les migrations réalisé par des migrant·es. Une fois par mois Ekat et ses complices invitent d’autres migrant·es, des militant·es et des chercheur·es pour parler migration. Migraphone, c’est des récits polyphoniques, des histoires vécues et des analyses partagées.

Le vécu personnel et des expériences communes avec d’autres migrant·es est le point de départ de ce podcast. Il est un espace pour nous où l’on puisse s’exprimer, partager et analyser ensemble. Avec ce podcast on veut créer un savoir minoritaire, concerné et situé, construit à partir des points de vue des migrant·es et des migrants.

Migraphone est un podcast à voix multiples. Chaque épisode est construit avec une personne migrante complice : un ou une amie, une connaissance, ou ça peut être vous si vous êtes vous même migrant·e et vous souhaitez participer à un épisode. Avec cette personne on choisit de quoi et comment on veut parler. On choisit également nos invité·es, d’autres migrant·es, des chercheur·es, des militant·es à rencontrer.

Migraphone un podcast engagé qui parle migration haut et fort.

Vous pouvez l’écouter sur toutes les plateformes d’écoute (Spotify, Deezer, Itunes…) et le suivre sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram), tous les liens sont ici : https://linktr.ee/migraphone

Episode 0 – Ce pourquoi nous avons créé ce podcast

Episode 1 – Comment devient-on migrant-e ?

Episode 2 – Urgence Ukraine !

Episode 3 – « Etre étranger.e : question des droits » 1/2


5/ La voix de Gemma – Habiter et raconter les lieux refuges
Par Tillandsia et les habitants du squat (27min)

« Habiter et raconter les lieux refuge » est un projet d’ateliers audiovisuels participatifs dont l’objectif est de produire une série documentaire mêlant son et vidéo autour des lieux refuge, avec leurs habitant·es.
Après un atelier vidéo au Centre d’accueil pour les demandeurs d’asile de Villeurbanne et un autre au squat de familles « Chez Augustine » à Villeurbanne, le troisième atelier de la série s’est déroulé au squat des mineurs isolés de la Croix-Rousse, « Chez Gemma », et a pris la forme d’un atelier radio. Pendant une semaine, la dizaine de participant·es se sont retrouvé·es pour s’initier à l’aspect technique de la prise de son, réfléchir au contenu de l’émission, enregistrer des reportages, réaliser des interviews, travailler au montage. Ils ont ainsi produit une émission, « La Voix de Gemma », qui a été retransmise en direct à l’occasion de la sixième édition des « Dimanches solidaires » organisés en soutien aux mineur·es isolé·es hébergé·es dans les squats des pentes de la Croix Rousse.

Plus d’infos sur : https://tillandsia-video.com/2022/04/14/habiter-et-raconter-les-lieux-refuges/