Partenaires impliqué.e.s :

  • Habiba Zerarga, Sébastien Escande, Association Réseau Traces
  • Chrystèle Roveda, CPA
  • Clotilde Marceau, association Alter-Natifs et lieu L’Entrelà ( Dunières-sur-Eyrieux, Ardèche)
  • La Cimade Valence-Romans : Maryse Berni et Mathilde Pignot
  • Monique Bernard, MRAP VALENCE
  • Mohamed Latrèche, MRAP Valence
  • Nathalie Roch, Maison des Solidarités Nelson Mandela, Fontbarlette
  • Sylvie Mabilon, Radio BLV
  • Thierry Bonté
  • Aurélien Gauthier, Arche Agglo
  • Elsa Rocher Cie No Man’s Land
  • Jeanne Favrat, Association ADOS à Bourg-les-Valence
  • Alexandre Covelli, Assofital P
  • Pierre Morisse, Cimade Annonay
  • Rémi Labé, Directeur de programmation au Cinéma Le Navire, Valence
  • Cathy Géry, Maison de l’Image d’Aubenas Jérôme Gouin, Maison de l’Image d’Aubenas

Pas de réunion prévue pour l’instant après l’été.

Je vous ferai parvenir l’invitation pour la prochaine réunion si elle est programmée ; en attendant vous pouvez m’écrire à ce courriel : habiba.zerarga@traces-migrations.org

En vert vous trouverez les éléments nouveaux, discutés à la dernière réunion ou depuis par mail ou téléphone.

Les dates à retenir :

Biennale Traces du samedi 15 octobre au samedi 10 décembre.

  • Soirée d’ouverture : le samedi 15 octobre à la Ricamarie ou à Grenoble (à la Villeneuve) avec un concert.
  • Soirée de clôture au RIZE à Villeurbanne : le 10 décembre avec une scène ouverte avec les habitant.e.s autour de l’exposition du RIZE Instrument Voyageur.
  • Deadline pour s’inscrire et présenter des projets : le lundi 5 septembre

Comment construit-on une Biennale avec 200 événements et 300 partenaires ?

Les salarié.e.s de Traces organisent une partie des choses de A à Z ; parfois une mairie nous sollicite pour quelque chose et nous sommes facilitateur.trice.s grâce aux nombreuses ressources (films, expositions, podcasts, chercheur.e.s, écrivain.e.s, artistes, publications) dont nous disposons, parfois c’est une collaboration avec une structure culture dont la thématique rejoint les nôtres, parfois c’est une mise en visibilité d’une action prévue par un partenaire. L’idée étant de vraiment susciter une co-construction horizontale et pas une programmation descendante du réseau vers les partenaires.


Tour de table des participant.e.s avec présentation de leur structure et de leurs envie pour cet automne.

> MRAP Valence, Monique Bernard et Mohamed Latrèche : petit comité à Valence qui travaille beaucoup avec des scolaires sur les problèmes de racisme et de discriminations avec des expos, conférences, projections, avec beaucoup de partenariats avec le CPA, la Cimade et le Navire. Ses interventions ont été limitées cette année en raison de problèmes de financement et d’accès à des salles ; c’est en outre plus difficile pour le MRAP d’avoir accès aux lycées.

  • Une projection de Sur les Traces de Franz Fanon de Mehdi Lalaoui au Cinéma Le Navire. Le jeudi 10 novembre à 20h. Projet avec des scolaires lycées et collèges, à confirmer. Qui paie les droits de 400 EUR et le déplacement, repas et hébergement du réalisateur ? Rémi Labé, directeur du cinéma Le Navire et son assistant de direction ont été contactés par mes soins. En attente d’une réponse. Traces ne peut contribuer qu’à hauteur de 150 EUR pour les déplacements, l’hébergement et les repas du réalisateur.

> Clotilde Marceau, lieu L’Entrelà et association Alter-Natifs : 300 habitant.e.s à Dunières-sur-Eyrieux. Clotilde travaille depuis plusieurs années sur des projets d’espaces de rencontres et d’interculturalité dans des centres sociaux et avec l’association Singa.

  • Elle représente la structure associative Alter-Natifs qui cherche à intégrer des notions de recherches dans le travail social ; tout est à l’état d’idées. Elle gère le lieu associatif L’Entrelà qui peut accueillir 30 à 40 personnes et qui est un ancien gîte (14 couchages, 3 appartements) remis en état pour accueillir projets et échanges : cantines solidaires organisées de manière informelle avec des amis afghans ou des femmes migrantes avec enfants. L’Interculturalité constitue le point nodal, la structure n’est pas dans l’aide sociale.

  • lentrela.wordpress.com

  • Clotilde propose de mettre à dispo les lieux pour un groupe de travail au vert de réflexion entre personnes arrivées récemment et celles arrivées plus tôt. ( comédienne + Radio + groupe atelier radio). Clôture de la démarche radiophonique portée par Radio BLV et la Maison des Solidarités Mandela au gîte l’Entrelà à Dunières-sur-Eyrieux. Le samedi 22 octobre sur toute la journée, le gîte accueillerait un groupe de femmes témoins de la GA et un groupe de jeunes en dialogue avec la revue Ecarts d’Identités, cela donnera lieu à des podcasts qui pourront être mis sur la Webradio et sur le site de Traces.

  • Traces peut contribuer à hauteur de 200 EUR pour aider à cette journée.

> Nathalie Roch, Maison des Solidarités Nelson Mandela avec Radio BLV : Sylvie Mabilon Depuis son arrivée à la radio, Sylvie anime des ateliers en direction des femmes avec tout un travail de valorisation et de mise en confiance autour des outils de la radio, notamment avec un groupe de neuf femmes de 28 à 77 ans d’origines variées ( Maroc, Brésil, Pays-Bas, Nord de la France). A l’issue de la discussion avec Habiba, elles ont pensé à un projet d’ateliers radio en direction d’un groupe de femmes dont le thème serait d’échanger leurs connaissances sur la guerre d’indépendance algérienne. Peut-être en se servant d’un film ou d’un spectacle comme support ? Je pense à la pièce Algérie : Hana Jayin ! de Elsa Rocher.

  • Sylvie propose aussi de faire une émission spéciale d’une heure pour présenter la Biennale et le réseau, et d’intégrer les événement dans l’agenda de la radio. Quand ?

  • les bénévoles de la radio ont très envie de rejoindre le réseau Traces. Elle se propose de s’emparer de la thématique de la mémoire de la guerre d’Algérie via la paroles des femmes au travers d’ateliers de podcasts radio qui seraient réalisés en partenariat avec la MJC Nelson Mandela (et la MPT de Fontbarlette ? ). Les actions de la MJC concernent les thèmes suivants : Parentalité, Cadre de vie, accompagnement social et juridique, formation (FLE), responsable de la citoyenneté ; (Nouvelle directrice : Isabelle Tamazian – Vice-présidente : Catherine Ganz-Müller, elle a écrit Le Libraire de Cologne, son 2ème livre sur son histoire familiale).

Le mode d’action de cette structure repose sous les formes de rencontres, d’ateliers artistiques et d’aller à la rencontre des publics (Batucada, arts plastiques, contes en langues maternelles, chorale). Exemple d’action sur les chibanis pendant le confinement.

C’est plus facile pour La Maison des Solidarités de mobiliser les personnes qui prennent des cours de français.

  • Il s’agirait de recueillir des paroles de femmes en plusieurs temps.

  • Un premier temps où des porteurs de paroles iraient dans l’espace public à Fontbarlette, en centre-ville et en milieu rural avec un dispositif permettant de recueillir de la matière, témoignages de femmes ayant vécu la GA, en groupe ou en solo.

  • Puis, un deuxième temps de montage sonore et d’écoute active avec des échanges et l’enregistrement de ceux-ci.

  • Enfin, un troisième temps d’écoute et d’échanges en direction des jeunes nés après 1962. Enregistrement de ces temps d’échanges, le tout pour faire un podcast en plusieurs volets. Il serait bien d’emmener le groupe de femmes voir le spectacle Algérie : Hana Jayin, afin d’organiser un temps d’échanges dédié.

> Cimade Valence Romans (20 pers. impliquées dans projet associatif) :

  • Maryse Berni. Permanence juridique, cours de Français, festival Migrant’scène. Ont inscrit des choses de Traces dans Migrant’scène et vice-versa. Il.le.s ont du mal à garder le lien avec les personnes qui sont aidées au niveau juridique.

  • Martine Pignot souhaite ouvrir Migrant’scène à des partenariats

> Le festival Migrant’scène aura lieu du 12 novembre au 4 décembre avec le thème Liberté dans l’Egalité et la fraternité s’intégrera dans la biennale, une exposition Cimade sur l’enfermement est en préparation.

*Le 8 novembre à 18h30 projection Femmes de Méninges en présence de Guillaume Estivie en partenariat avec Le CPA et avec le PIHC de Romans + Cefora et Mission Locale de Tournon pour une projection le matin à Tournon.

*Spectacle Un Etranger de la Cie Spell Mistake(s), Médiathèque de Latour-Maubourg les 30 novembre et les 6 ou 7 décembre

*deux conférences avec Stefan Le Courant (proche de Michel Agier, il a fait une thèse avec la Cimade, Livre : Vivre avec la Menace – Les Sans-Papiers et l’Etat), Le samedi 3 décembre à 15h médiathèque de Crest, et le 2 décembre à Latour-Maubourg à Valence.

* spectacle jeune public Né quelque part, de Mathieu Barbance (dans J’Aime Lire) lundi 21 le matin et l’après-midi avec classes de CM.

* Projection La Traversée à Ciné Théâtre Jacques Baudouin à Tournon le 14 novembre, présence de la réalisatrice à confirmer

* Les Engagés, film de fiction produit avec le soutien de la Cimade, le 16 ou le 23 novembre à Romans cinéma Lumière.

> Pierre Morisse président du groupe d’Annonay s’excuse, il aurait souhaité être présent et se propose d’être un relai de Traces en Ardèche.

> Chrytèle Roveda du CPA :

  • Le CPA présente jusqu’au 12 mars 2023 l’exposition « Luigi, le Premier, est parti… » réalisé à partir du film d’animation : Interdit aux Chiens et aux Italiens. L’exposition part du film pour aborder l’immigration italienne à partir de 1860, les questions qui se posent pour les exilés italiens durant leur migration, à leur arrivée dans le pays d’installation, puis leur intégration… sous la forme d’une scénographie immersive et sensible.

  • Avant-première du film Interdit aux Chiens et aux Italiens le 20 octobre à 20h au cinéma Le Navire de Valence

*Avec le label ethno-pôle national du CPA (mémoires, frontières et migrations), l’Institut Convergences Migrations, l’INED,  LAP (EHESSS-CNRS, UMR8177), CRH (UMR LAVUE, Traces: dialogue avec des chercheurs avec LALCA, journées d’études/séminaire le jeudi 24 et vendredi 25 novembre : A la croisée du politique et de l’intime. Douches et bains au prisme des migrations. Cf : article en ligne le carnet hypothèse du CPA > restitution de la recherche de Marina Chauliac sur les Bains-Douches, enquête historique et ethnographique

  • * Film en coproduction Cimade et Traces : Tata Milouda ou Leur Algérie + conférence sur similitudes entre migrations italiennes et celles d’aujourd’hui par Philippe Hanus. Dates à confirmer. Au CPA ?

  • Interview de Laura Ben Hayoun, photographe plasticienne, dans l’exposition «À la moindre étincelle, c’était l’explosion » par Chrystèle du Cpa pour réaliser un podcast qui sera diffusé sur la webradio Traces et sur les radios associatives drômoises. Laura Ben Hayoun, l’artiste, est la fille d’un père juif d’Algérie et d’une mère arménienne. L’entretien mené avec l’artiste pourra être enrichi avec des ateliers menés avec des femmes adultes prévus cet été entre juillet et août avec la MPT du Polygone et la médiathèque de Latour-Maubourg. Le livre de Laura Ben Hayoun sera présenté le 9 septembre à la médiathèque.

> Traces : présentation par Habiba de la programmation (de films, tables rondes, rencontres littéraires) autour de la mémoire de la GA et son héritage qui sera un axe à part entière de la Biennale 2022.

    • Avec une exposition sur les traces et la mémoire de la GA dans la région à partir des archives municipales et départementales dirigées par Léla Bencharif, sous forme de photographies et de textes de mises en contexte.

    • Programmation filmographique sur la GA et son héritage avec un temps forts pendant la biennale (une soirée à l’Opéra Underground de Lyon le mercredi 23 novembre à 20h.)

  • Importance de la musique et des temps festifs pour éprouver du plaisir et de la joie à faire des choses ensemble, soirée festive d’ouverture à La Ricamarie ou à Grenoble (quartier de la Villeneuve) le 15 octobre, programme à préciser, table ronde (et exposition) sur Musiques et Migrations au Chok Théâtre le 22 octobre

  • Elle a fait un focus sur les expositions du groupe de recherches ACHAC et sur les ressources qu’on peut trouver sur le site de TRACES.

  • Rappel des axes thématiques évoqués précédemment, à savoir l’engagement et les mobilisations des immigré.e.s dans les luttes, notamment contre les discriminations, la mémoire de la guerre d’Algérie en ce soixantenaire de la paix, la parole des personnes exilées et la question des réfugié.e.s ukrainien.ne.s

> Thierry Bonté : Il fait partie des réseaux de soutien et de solidarité entre Crest et Montélimar, il a contacté Voix d’Exil, une asso à Crest qui a déjà travaillé avec Traces, qui organise festival de contes Joël Mihachon à Bourdeaux, avec le cinéma l’Eden de Crest et le cinéma de Montélimar, l’Université Populaire de Montélimar.

Il connaît bien les membres d’Assofital et il a pris contact avec Olivier Graeff, patron du bar Le Poney Fringant et en lien avec le lieu Le Gazoline à Saoû. Il serait possible d’y organiser une conférence + documentaire (+ un moment musical ?) sur les charbonniers italiens avec l’association Culture Ailleurs. Le 28 octobre : ce n’est pas possible car le livre ne sera pas encore sorti si j’ai bien compris Sébastien Perroud de l’association Culture Ailleurs, avec qui j’ai eu une conversation téléphonique pour lui expliquer les contraintes financières auxquelles nous faisons face. Il est d’accord pour une présentation du livre suivi d’une discussion, avec pourquoi pas un moment musical ? Il faudrait que Thierry reprenne la main pour cela ; Traces peut contribuer au défraiement de l’association à hauteur de 150 EUR.

> Alexandre Covelli , président d’Assofital et Festival du Cinéma italien :

> Le Collectif isérois Culture Ailleurs sort un livre sur les charbonniers : une soirée à Saoû est prévue portée par Thierry Bonté et Assofital pour le présenter. Un membre du collectif Culture ailleurs m’appelée pour me dire qu’il y avait des solutions à trouver peut-être avec une école forestière, mais pour plus tard, en 2023 par exemple.

> Film Interdit aux Chiens et aux Italiens en avant-premières à Montélimar, Le Teil et Cruas, dates à confirmer.

> Le passage des alpes avec Il Camino Della Speranza (au Lux, en partenariat avec le CPA, le 1er décembre) sera présenté par Assofital à Montélimar.

> Ateliers autour de l’émigration, travail dans le collège Marguerite Duras à Montélimar avec toutes les classes de 4ème, autour du film sur les Italiens et des problématiques des migrations en général.

> Littérature et Migration : Et Baboucar Marchait Devant de Giovanni Dozzini, traduit par Marguerite Pozzoli, présentation du livre pendant la Biennale Traces au CPA avec ateliers de traduction

  • Avant-première du film Interdit aux chiens et aux italiens avec le CPA à Montélimar le 17 novembre, à confirmer. Il tournera à partir du mois de janvier.

> Jérôme Gouin et Cathy Géry de la Maison de l’Image de Aubenas : Ils ont été contactés par mon collègue, Sébastien autour d’une programmation de films sur la thématique Genres et Migrations dans le cadre de leur festival. Le film choisi sera intégré au Focus Jeunesse, genre(s) et sexualité(s) et sera programmé sur 3 séances, en complément ce serait bien qu’une de ces séances soit accompagnée (présentée et suivie d’un débat). A voir sur vos dispos et vos invités, quel jour serait le plus cohérent sachant que le focus (toujours en construction…) sera cette année sur 3 jours (24, 25 et 26 novembre) avec 3 thématiques : 1) genre(s) et identification des orientations sexuelles en intégrant les notions de religion, classe sociale, race… 2) la démocratisation des rapports de genre et des relations sexuelles et 3) comment filmer éthiquement le genre et le sexe ?

Films pressentis : Shelter : Farewell to Eden de Enrico Masi et et/ou Silent Voice de Reka Valerik.

NB : Partenaire potentiel : M2M (Les Deux Méditerranées : spectacles, conférences) qui a fait venir Pascal Blanchard la veille de la réunion. Je les ai contactés mais je suis sans réponse.

Merci de bien penser avant le 5 septembre à renseigner les fiches (une fiche par événement) pour vos événements sur le site de Traces : http://traces-migrations.org/2022/06/27/inscription-biennale-traces-2022/

Merci de votre attention et passez un très bel été.

Categories: Non classé