Bonjour à tous et à toutes,

La prochaine Biennale TRACES  aura lieu cet automne 2022. Comme à chaque édition, l’évènement réunira sur tous les territoires de la région, une diversité d’acteurs, membres du réseau Traces et/ou fidèles de la biennale, mais aussi celles et ceux qui souhaiteront, pour la première fois, s’engager et prendre part à la programmation de l’évènement.

Fidèle à sa démarche de co-construction, Traces propose de vous associer à la fabrique de la biennale en vous invitant aux rencontres départementales qui se tiendront au cours du mois d’avril. Elles seront l’occasion, à partir de vos réflexions et des initiatives que vous portez, de discuter des thématiques qui recouvrent les questions migratoires, et d’identifier ainsi des fils rouges qui serviront à construire la programmation de la biennale Traces.

Vous trouverez, au fur et à mesure, les invitations à ces rencontres départementales ainsi que les comptes-rendus de réunion sur le site de Traces :   http://traces-migrations.org/2022/03/18/co-construction-de-la-biennale-2022-en-cours/

Il vous est possible, d’ores et déjà, de nous communiquer vos idées et propositions, que vous souhaiteriez présenter en région Auvergne-Rhône-Alpes. Tout comme l’équipe de Traces reste à vos côtés pour répondre à vos questions, sollicitations concernant par exemple la recherche d’intervenant.es, d’un contenu etc.

Et comme d’habitude, veuillez trouver ci-après le programme des rendez vous proposés ce mois d’avril par le réseau régional sur les questions de migrations en Auvergne-Rhône-Alpes. 

Vous espérant nombreux et nombreuses,

Le réseau Traces.
www.traces-migrations.org
www.facebook.com/traces.migrations


REUNIONS DE CO-CONSTRUCTION DE LA BIENNALE TRACES :

  • Lundi 11 avril 2022 à 14h, à CLERMONT-FERRAND > à l’université Clermont-Auvergne ( salle 005 qui se situe au RDC du Centre des Langues et du Multimédia, rue d’Amboise à Clermont-Fd – bâtiment 4 sur le plan) > Réseau Auvergne.
  • Jeudi 14 avril, 9h30, à SAINT-ETIENNE > à Amicale Laïque de Tardy > Réseau Loire/Haute-Loire
  • Jeudi 5 mai 2022, à 14h, à VALENCE, au CPA Valence > Réseau Drôme- Ardêche.
  • (D’autres dates sont en cours de confirmation pour d’autres villes de la région!)

RENDEZ-VOUS TRACES :

 

Samedi 9 Avril, 14h30
Maison des Passages, Lyon

Rencontre avec Alice Cherki

En cette année anniversaire des 60 ans de la signature des accords d’Évian et de l’indépendance de l’Algérie, des psychanalystes et des travailleurs sociaux organisent, en partenariat avec la revue Ecarts d’Identité, l’Association France Algérie Rhône Alpes et ses partenaires le Cercle des Algériens en Rhône Alpes et La Maison des passages, une rencontre avec Alice Cherki.

Alice CHERKI, Née à Alger, elle rejoint, en pleine guerre d’Algérie, Frantz Fanon et l’équipe de ce dernier, médecin chef d’une division de l’hôpital psychiatrique de Blida, dont elle partage l’engagement politique pour l’indépendance de l’Algérie. Dans sa pratique psychanalytique, aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur public, Alice Cherki, interroge à partir de l’Algérie coloniale, des guerres et de l’émigration-immigration, les enjeux psychiques et politiques des silences de l’histoire dont sont porteurs les « enfants de l’actuel ». Elle scrute les pathologies individuelles et collectives de notre temps, avec l’idée que cela ne relève pas forcément d’une aliénation psychiatrique mais d’une inadaptation psychique, liée à une souffrance collective qui exclue l’autre de l’altérité. L’auteure situe les questions de notre temps au carrefour du singulier et du collectif, en lieu et place où le psychisme singulier et le politique se rejoignent. Dans le contexte politique et géopolitique actuel d’une mondialisation libérale, Alice Cherki pose des questions fondamentales telles que : – Pourquoi assistons-nous à l’émergence massive de cette tendance, ici et ailleurs, à vouloir produire du même, de l’identique, source des revendications identitaires? – Que se passe-t-il lorsque le politique lui-même se fonde sur le mépris, l’exclusion de l’altérité et l’effacement des figures de l’étranger ? Bien au-delà des murs et des barbelés, Alice Cherki met en évidence les frontières invisibles et silencieuses qui empêchent toute rencontre avec des lieux d’accueils « métaphoriseurs », autrement dit, avec tout support de médiations symboliques qui favorisent le travail de subjectivation. Au cours de sa carrière, elle publie de nombreux articles et ouvrages, dont :« Frantz Fanon » (Éditions Seuil, 2000) : Elle souligne le lien entre les effets psychologiques de la colonisation et le colonisé. « La Frontière invisible, violences de l’immigration » (Éditions Elema, 2007) : Prix Œdipe, elle y tisse un lien entre sa pratique psychanalytique et son expérience politique. « Mémoires Anachroniques. Lettre à moi-même et à quelques autres » (Edition L’aube, 2016) Elle témoigne de son parcours de vie et de ses engagements.

> Entrée libre dans la limite des places disponibles.
> Inscription souhaitée : maisondespassages@orange.fr
> Infos : https://maisondespassages.org/ et  https://ecarts-identite.org/

—————————————————————


Samedi 9 Avril, 20h30

Le Périscope, Lyon

Tempérances | Tolgahan Çoğulu et Sinan Ayyıldız
Concert et discussion


– 20h45 : Apéro discussion : 
L’association Karakib conduit depuis quelques années le projet World Beat Wahad, programme d’échange interculturel entre artistes de la région lyonnaise et de différents pays. Cette coopération artistique s’articule autour de la pratique des musiques dites orientales et plus généralement des musiques modales encore sous représentées dans l’enseignement musical français. Ces musiques de transmission orale sont souvent reléguées au rang de pratiques d’intérêt circonstanciel et assimilées aux musiques dites traditionnelles alors même que la scène actuelle est foisonnante de créativité, d’inventivité et d’innovation comme en témoignent le travail de Tolgahan (Istanbul) et de Sinan (Ankara). Ce temps d’échange sera l’occasion d’aborder ces thématiques et d’évoquer la circulation des patrimoines culturels musicaux, la rencontre interculturelle, les héritages de musiques traditionnelles locales.

INTERVENANT.ES :

  • Chems Amrouche : musicienne, dirige le projet Tempérances à l’Université Lyon 3, et le projet World Beat Wahad (Karakib)
  • Malik Ziad : musicien autodidacte né à Alger en 1974, passionné d’instruments à cordes, et plus particulièrement ceux de son pays le gumbri et le mandole. Il compose en fusionnant les genres, s’inspire des répertoires traditionnels au gré de ses rencontres artistiques. Il joue régulièrement et compose aux côtés de Piers Faccini, Karim Ziad et a foulé de très nombreuses scènes à travers le monde.
  • Sébastien Escande : Coordinateur du réseau Traces, organisateur de concert et éditeur depuis 15 ans sous le nom de Barbapop il vient de publier « À l’arrache – Portraits & récits de la scène musicale underground de Lyon, 1980-2020 »

– 21h30 – CONCERT Le duo  Tolgahan Çoğulu et Sinan Ayyıldız fondé en 2013 réunit la guitare microtonale et le saz à double manche. Son premier arrangement – Boomerang, d’Aziza Mustafa Zadeh – est devenu un tube dès sa sortie et le duo participe depuis à de très nombreux festivals. Tolgahan a conçu une guitare microtonale et ajustable qui lui permet de jouer les makam turcs, guitare qu’il a eu l’occasion de présenter dans plus de 34 pays. Sinan, virtuose du saz joue sans frettes et a développé une technique de jeu hybride inspirée de différents instruments. Leur premier album, « Amorphous » (2021, Ahenk Music ) titre qui évoque une musique  » n’ayant ni forme, ni caractéristiques, ni bordures définies, comme leur style d’arrangement et leurs instruments sont amorphes.

> Infos :  https://youtu.be/D1kNm7LA9-Q  /   https://youtu.be/e82tI9jfH7I

Tickets > https://www.periscope-lyon.com/artists/temperances-tolgahan-cogulu-et-sinan-ayyildiz/

 

—————————————————————


Jeudi 21 avril, 18h45
Centre Social des Semailles, Rillieux

Conférence gesticulée et débat – La rhétorique de la haine, Gérard Noiriel et Martine Derrier 

Cette conférence gesticulée et théâtralisée est construite autour d’un personnage fictif qui incarne les différentes postures qu’adoptent aujourd’hui les polémistes et les agitateurs qui diffusent des discours de haine sur les réseaux sociaux ou les chaînes d’information en continu. L’intervention de l’historien permet de mettre en évidence, preuves à l’appui, les points communs et les différences avec les discours de haine qui se sont succédés en France depuis le XIXe siècle.

Le spectacle est suivi d’un débat avec le public au cours duquel on insiste, d’une part, sur l’importance de la rhétorique (entendue comme «l’art de convaincre») des discours qui alimentent encore aujourd’hui les haines racistes et antisémites et, d’autre part, sur la difficulté d’y répondre uniquement par des arguments rationnels.

Le spectacle alterne des jeux de rôle sous forme dialoguée, des lectures et projections de documents d’époque, des chansons populaires, reprises en chœur.

Coproduction collectif DAJA et Les Petits Ruisseaux. Soirée organisée par les CENTRES SOCIAUX DE RILLIEUX-LA-PAPE, la MJC TOTEM et le RÉSEAU TRACES, avec le soutien de la Ville de Rillieux-la-Pape, la DILCRAH, de SOIF DE RÉPUBLIQUE et de la CAF.

Infos : https://www.facebook.com/events/485640986602931/?ref=newsfeed

—————————————————————

Jeudi 21 avril, 19h
Le Méliès Jean Jaurès, Saint-Etienne

« La décolonisation des imaginaires n’a pas été achevée » : Rencontre-discussion avec Nicolas Bancel 

Du 17 avril eu 28 avril, La Laverie présente La roue tourne va tourner ?, un évènement autour de NIE QUI TAMOLA / LA GRANDE SAGA DE LA FRANCAFRIQUE, une installation-spectacle de la Compagnie Les 3 Points de Suspension.

Professeur à l’Université de Lausanne, Nicolas Bancel est historien, autour de nombreux travaux et ouvrages sur la période coloniale et postcoloniale française. Il met à jour de nombreuses filiations entre les situations coloniales et contemporaines, dans les domaines de l’imaginaire politique, des représentations de l’Autre et de l’Ailleurs, ou des héritages institutionnels.
A travers l’histoire politique, sociale, culturelle, ainsi que des allers-retours entre les situations en France et en Afrique, il illustrera la colonisation de nos imaginaires et la structuration de stéréotypes coloniaux persistants. Il abordera également la question de la postcolonie, notamment à travers les rapports entretenus entre les ex-colonies et l’ex-métropole.

En partenariat avec le Réseau Traces, le Cinéma Le Méliès et « Des lectures dans la lune », rencontres littéraires mensuelle de la Librairie Lune et l’autre.

> Infos : https://www.facebook.com/events/1056764844906727/?ref=newsfeed

> Programme détaillé : https://drive.google.com/file/d/1p9IZaAyB7IK8Uc_Hzfeep4SfJRCXdoFZ/view?fbclid=IwAR2Iq46r3m1fTlDDm24I58YjAaMILNF_eecE8ZVioINdAJ7ZgI7Hvit_7qU

 


AUTRES RENDEZ-VOUS DU RÉSEAU:

 

Du 17 mars au 17 avril
Le CPA, Valence

Exposition « Frontières » par l’association Empreinte

Un écrivain, Michel Butor, et des graveurs, membres de l’association l’Empreinte, tous voyageurs de l’imaginaire, ont créé ensemble vingt-trois oeuvres, selon les contraintes propres à leurs techniques. Quelques-uns ont travaillé dans le respect de traditions éprouvées, les autres dans un esprit de recherche, contemporain par essence. Frontières, réflexion nécessaire et fertile sur un sujet d’actualité, est aussi un bel exemple de ce que la gravure peut offrir aujourd’hui de diversité.

Exposition proposée dans le cadre de la Triennale d’art contemporain « Le papier à l’oeuvre. L’oeuvre papier »

> Infos : https://www.le-cpa.com/expositions-1/expos-du-moment/frontieres

—————————————————————


Du 1er au 9 avril
Vaulx-en-Velin

22ème édition du Festival du Film Court Francophone – Un poing c’est court

Depuis 2001, le Festival du film court francophone – [Un poing c’est court] se déroule à Vaulx-en-Velin (Métropole de Lyon). Il propose un panorama des cultures francophones à travers le court-métrage.

Notre sélection :
Samedi 2 avril, 20h, Cinéma Les Amphis : Cérémonie d’Ouverture – Carte blanche à Hakim Zouhani
Lundi 4 avril, 20h, Cinéma Les Amphis : Soirée de la Francophonie 
Jeudi 7 avril, 20h, Mairie Annexe : Cours au Sud – Carte blanche aux Vaudais

> Infos et programme détaillé : https://www.unpoingcestcourt.com/

—————————————————————

Vendredi 1er avril, 18h30
Bibliothèque Part-Dieu, Lyon

Je vous écris d’une autre rive, Rencontre avec Sophie Bessis

L’association citoyenne Raja-Tikva d’amitié arabo-juive en Rhône-Alpes-Auvergne et la Bibliothèque Municipale de la Part-Dieu vous proposent une rencontre en présence de Sophie Bessis autour de son livre « Je vous écris d’une autre rive : lettre à Hannah Arendt ».

Dans Je vous écris d’une autre rive : lettre à Hannah Arendt, Sophie Bessis dialogue avec la philosophe, la conteste parfois, l’admire toujours dans un propos personnel et politique qui nous interroge sur notre actualité et notre devenir collectif, tout en introduisant cette notion de « juivarabe ».

Francine Kahn et Iman Hajji,de l’association Raja-Tikva,  introduiront et animeront cette rencontre. 

> Infos : https://www.bm-lyon.fr/spip.php?page=agenda_date_id&source=326&date_id=22468

—————————————————————


Vendredi 1er avril, 19h
Mairie du 1er arrondissement, Lyon

Rencontre autour du livre « De Sebdou à la Croix-Rousse » de Omar Hallouche

Rendez-vous le 1er avril à 19h autour du livre d’Omar Hallouche « de Sebdou à la Croix Rousse » dans la salle du Conseil de la Mairie du 1er arrondissement de Lyon. Denise Brahimi spécialiste de littérature maghrébine francophone, et Michel Wilson de l’association Coup de Soleil animeront le débat, Dominique Lurcel, metteur en scène et comédien (Cie Passeurs de Mémoires) ponctuera la soirée par des lectures d’extraits du livre.

Cette soirée est un partenariat entre la Mairie du 1er arrondissement et l’association Coup de Soleil en Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du cycle d’événements « Mémoires franco-algériennes 1962-2022 » organisés dans le 1er arrondissement d’avril à juillet prochain pour le soixantième anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie.

> Infos : https://www.coupdesoleil-rhonealpes.fr/rencontre-autour-du-livre-de-sebdou-a-la-croix-rousse-domar-hallouche-a-lyon-le-1er-avril

—————————————————————

Samedi 2 avril, 15h30
Médiathèque du Bachut, Lyon

Rencontre-Projection « Perles invisibles » 

Parmi les perles invisibles de Santy-Fabia, cinq étudiantes prennent la caméra pour la première fois et montrent leur quartier.

Un regard frais qui interroge nos clichés vis à vis des « quartiers prioritaires ». Trop loins, trop pauvres ? Elles y ont passé leur enfance, elles l’aime, elles y ont appris le piano et nous montrent que la pratique artistique permet un autre vivre-ensemble. La Fête de Printemps de Santy-Fabia le confirme, réunissant avec éclat les artistes et les générations de toutes ces communautés.

Projection et débat animé par Paule CORNET – Musicienne et Eliza Benites-Gambirazio – chercheuse associée au centre Max Weber

> Infos : https://www.bm-lyon.fr/spip.php?page=agenda_date_id&source=326&date_id=22638

—————————————————————

Weekend 2-3 avril

Projection du film « La terre de Gevar », en présence du réalisateur Qutaiba Barhamji

Synopsis : Un carré de jardin dans la banlieue de Reims, — une petite terre d’accueil — loin, très loin de ses vergers de Syrie. Le temps de quatre saisons, Gevar apprend à cultiver lui-même cette nouvelle terre qui ne se laisse pas faire…

Samedi 2 à 20h30 Salle du Triangle, Les Abrets-en-Dauphiné
> Infos : https://www.facebook.com/lesabretsendauphine/photos/a.963352043756300/5086568498101280/

Dimanche 3 à 16h Cinéma René Fallet, Dompierre-sur-Besbre
> Infos : https://www.rencontres-cinema-nature.eu/

—————————————————————

Lundi 4 avril, 18h
Salle d’exposition de la Bibliothèque de la Manufacture des Tabacs, Lyon

Vernissage de l’exposition Portraits croisés

Voici donc, après deux années d’interruption, le retour du festival L’Art au moulin, durant lequel les étudiants engagés dans les ateliers de pratique artistique ont l’occasion d’exposer leurs œuvres, de les lire, de les jouer sur scène.

Exposition de photographies documentaires réalisées par les étudiants de l’atelier de photoreportage dirigé par Mathias SCHLOSSER, association e-graine AURA, & Hugo RIBES, collectif Item, du 4 avril au 30 juin. Le dispositif « I-migrant » s’adresse à un groupe d’étudiants issus du dispositif Objectif-Reo et du D.U. passerelle – Étudiants en exil. Venez admirer cette exposition de photos sur le thème de la migration, inspirée des parcours de celles et ceux qui ont tout quitté…

> Infos : https://www.univ-lyon3.fr/festival-etudiant-lart-au-moulin-2022

—————————————————————

Mardi 5 avril, 14h
Auditorium du CHS, Bassens

Projection du documentaire « Avec les mots des autres » d’Antoine Dubos

Projection proposée par l’Équipe Mobile Précarité et Psychiatrie

« Avec les mots des autres » (2020, France, 1h13) de Antoine Dubos
« À l’accueil de jour de Chambéry, l’Équipe Mobile Précarité et Psychiatrie reçoit des demandeurs d’asile en consultation. Ils viennent y déposer leurs mots, s’efforcent de nommer leurs souffrances, d’évoquer leurs cauchemars et leurs peurs, laissant échapper un sanglot, un cri de colère. Entre le monde des soignants et celui des patients, les interprètes jouent le rôle de passeurs, tentant de rendre au langage sa force et sa singularité.«
De séance en séance, les exilés cherchent à se réapproprier leur récit et esquissent leur reconstruction.

> Infos : http://antoinedubos.com/index.html?fbclid=IwAR34Q5itZQPX3KZIoo2aU9clrDBN7aA_6eGwFws9uIHAOeV-495F4bLM2dc
> Inscription obligatoire par mail : communication@chs-savoie.fr

—————————————————————

Mardi 5 avril, 19h
Maison des Passages, Lyon

Perspectives Antiracistes & Postcoloniales : Que vivent les femmes d’Afrique ? Rencontre avec Ken Bugul

La Maison des Passages souhaite poursuivre les réflexions engagées depuis 2018 dans le cadre du cycle « Perspectives antiracistes et postcoloniales », et propose un nouveau cycle de rencontres durant lesquelles nous aborderons et approfondirons les problématiques liées aux traces de la colonisation toujours prégnantes dans nos imaginaires.

> Infos : https://maisondespassages.org/programmation/article/la-programmation?debut_ev=%40413&id_evenement=413

—————————————————————

Mardi 5 avril, 20h
Cinéma le Rio, Clermont-Ferrand

Projection du film « Palestine 48 »

En présence du réalisateur François-Xavier Gilles et de Anne GERARD, membre du CA d’Amnesty International France.

Palestine 48, de François-Xavier Gilles (1h40) : Palestine 48, expression utilisée par les Palestiniens pour parler d’Israël et de cette région où ils vivaient avant le partage de la Palestine et d’où ils ont été chassés. En 1948, plus de 600 villages palestiniens sont détruits par les milices sionistes puis par l’armée israélienne; les descendants des habitants de ces villages racontent. Le partage de la Palestine, et la Nakba qui s’y attache, ne peuvent se comprendre sans un un rappel historique des événements du milieu du 19ème siècle jusqu’aux années 1948-49.

 > Infos : https://focales.org/palestine-48-en-presence-du-realisateur/

—————————————————————

Du 5 avril au 5 mai 2022
Espace jeunesse de la médiathèque Tarentaize, Saint-Etienne

Exposition « Portraits de plurilingues » 

L’exposition réunit les oeuvres de 23 collégiens d’une même classe de 6e (collège Gambetta) et de 5 élèves nouvellement arrivés à Saint-Etienne (école Gaspard Monge). 
Les élèves ont dessiné des portraits à partir des langues qu’ils parlent ou entendent, dans le cadre d’un atelir mené par une artiste (Eva Turnow, 2021). Ils sont augmentés d’entretiens : ce qu’ils disent de ces langues, ce qu’ils en font, ce qu’elles sont pour eux. 
Au total, il est question de 27 langues et de dizaines de façons de les pratiquer, les côtoyer, les habiter, les hériter ou les transmettre.

> Infos : https://eclla.univ-st-etienne.fr/fr/tout-l-agenda/actualites-2021-2022/toutes-les-actualites-2021-2022/eccla-2022-exposition-portraits-de-plurilingues.html

—————————————————————

Jeudi 7 avril, 19h
Maison des Passages, Lyon

Perspectives Antiracistes & Postcoloniales : Antiracisme politique et « empowerment », Rencontre avec Grace Ly et Jérémie Piolat

La Maison des Passages souhaite poursuivre les réflexions engagées depuis 2018 dans le cadre du cycle « Perspectives antiracistes et postcoloniales », et propose un nouveau cycle de rencontres durant lesquelles nous aborderons et approfondirons les problématiques liées aux traces de la colonisation toujours prégnantes dans nos imaginaires.

> Infos : https://maisondespassages.org/programmation/article/la-programmation?debut_ev=%40413&id_evenement=413

—————————————————————

Jeudi 7 avril, 19h
Le BistrO d’à CÔté

Rencontre autour de l’hébergement citoyen #2

Une rencontre autour de l’hébergement citoyen, et plus particulièrement, de l’hébergement des mineurs isolés en recours et abandonnés par les institutions à Lyon. Si vous avez déjà accueilli ou envie d’accueillir, n’hésitez pas à venir pour ce temps d’échange !

Organisé par le Collège sans frontières maurice Scève, Le Chemineur, Chez Gemma, Soutien Mineurs Isolés Étrangers Lyon et environs, Le Cafémineur

> Infos : https://www.facebook.com/events/1180518016087431/?ref=newsfeed

—————————————————————


Vendredi 8 avril, 8h30
Grand Amphithéâtre du Palais Hirsch, Université Lumière Lyon 2

Journée d’études annuelle « Droit d’asile et des migrations » : Femmes et droit d’asile

La journée d’études de cette année a pour vocation de mettre en évidence la vulnérabilité particulière des femmes qui ont besoin d’une protection internationale. Elles doivent affronter dans leur pays d’origine des persécutions ou à des risques de persécutions liées au genre, comme la traite des êtres humains, des mariages forcés, des mutilations sexuelles. Elles peuvent être confrontées à des formes genrées de persécutions à des fins politiques, comme le viol. Lorsqu’elles ont le statut de demandeuses d’asile sur le territoire européen, l’insuffisance des conditions matérielles d’accueil les affectent particulièrement lorsqu’elles ont des enfants.

La journée va permettre de faire le point sur les avancées du droit et de la jurisprudence mais aussi des lacunes qui demeurent en ce qui concerne la prise en compte de cette vulnérabilité particulière des femmes au regard des critères d’octroi d’une protection internationale, au regard aussi des conditions matérielles d’accueil et des problématiques de réunification familiale pour celles qui auront obtenu l’asile.

> Infos et programme détaillé : https://droit.univ-lyon2.fr/faculte/vie-de-la-faculte/actualites/femmes-et-droit-dasile

—————————————————————

Vendredi 8 avril, 16h
Le Rize, Villeurbanne

Caravane LALCA, visite des archives, dépôt des Récits et Cartes Postales des habitant.es du CADA de Villeurbanne

Du 28 mars au 7 avril, LALCA s’installe une nouvelle fois au CADA de Villeurbanne : au programme la co-réalisation avec les habitant·es de cartespostales sonores qui voyageront ensuite jusqu’au RIZE pour y être déposées et enrichir l’histoire de la ville.

Inauguration le 8 avril à 17h, en présence de Forum Réfugiés, d’habitant·es du CADA, de représentant·es de la ville de Villeurbanne et du Rize et suivi d’un apéro. Il sera également possibile de visiter les archives du RIZE (sur inscription).

Venez au Rize découvrir et écouter les récits lors de l’installation visuelle et sonore proposée par LALCA !

> Infos : https://www.lalca.org/actualites/227-cartes-postales-sonores-avril-2022

—————————————————————

 

Vendredi 8 avril, 20h
Espace André Malraux, Nantua

Lecture-Concert Les jours de poudre jaune

Le MRDA s’associe à la compagnie « Babouche à oreille » et vous propose une lecture-concert inédite du livre « Les jours de la poudre jaune », inspiré du témoignage de Paquita, une réfugiée espagnole qui a plus de 90 ans aujourd’hui. Une femme exceptionnelle qui a vécu enfant les rêves anarchistes d’une société en pleine révolution et les désillusions de ses parents au moment de la défaite.

« Paquita a onze ans quand la Guerre d’Espagne se termine. Commence alors un terrible exode, la Retirada, et une longue période de solitude. Le spectacle Les jours de poudre jaune relate l’odyssée de cette jeune fille, ses doutes, ses tourments, ses espoirs aussi et les efforts immenses des siens pour la retrouver. Ce spectacle bouleversant s’appuie sur le témoignage d’une réfugiée espagnole héraultaise, toujours en vie. La musique traduit avec force la violence de la Retirada et la souffrance des exilés. Une vidéo constituée d’images d’archives est projetée pendant la représentation. »

La Cie Babouche à oreille crée des spectacles qui sont des lectures en musique d’albums ou de romans. Pierre Diaz joue de plusieurs instruments en direct (saxophones, clarinette ou flûtes) sur une bande-son originale, Isabelle Wlodarczyk, l’autrice, lit ses textes, le tout sur fond de vidéoprojection. 

> Infos : https://patrimoines.ain.fr/agenda/actus-nantua-5/les-jours-de-la-poudre-jaune-387/n:1012

—————————————————————

Samedi 9 avril, 14h30
Le CPA, Valence

Parcours urbain et gourmand : « Haïnots », la petite Arménie de Valence

Ce circuit en centre-ville constitue une découverte originale de l’histoire de l’implantation de la communauté arménienne à Valence dans les années qui ont suivi le génocide. Vous déambulerez dans les rues qui, au fil des années, ont constitué le quartier de « la Petite Arménie », et retrouverez dans la ville les traces de cette installation.

Terminez la visite au Cpa autour de douceurs arméniennes concoctées par Les Amis du Cpa.

> Infos : https://www.le-cpa.com/agenda/2022/hainots-la-petite-armenie-de-valence

—————————————————————

Samedi 9 avril, 19h
Obamo Café, Lyon

Vernissage | Constellation Noire – Une exposition d’Elsa Rakoto

Artiste peintre, photographe et activiste originaire de Madagascar, Elsa Rakoto se définit comme artiste peintre des diasporas afro. Activiste afroféministe et panafricaniste au sein de différentes organisations, son art social et historique est le reflet de ses interrogations et des mouvements intellectuels et combats collectifs dans lesquels elle s’inscrit.

L’exposition à venir s’intitule Constellation noire 🖤 et elle sera visible du 1er au 30 avril. 

> Infos : https://elsarakoto.com/?fbclid=IwAR2XNQO7VMkmqnpUkXpLjl_cijoxa3fFcsgmBW9RDQIaN21E49woJo_OTMk
> https://www.facebook.com/events/385714942997820/?ref=newsfeed 

—————————————————————

Lundi 11 avril
AFPA, Grenoble

Journée de formation santé mentale et migration à destination des  intervenants sociaux de l’Isère

Organisée par l’Orspere-Samdarra, animée par Lou Einhorn (psychologue) et Vincent Tremblay (chargé d’étude en sociologie)

Avec le soutien de la Préfecture Auvergne-Rhône-Alpes, l’Orspere-Samdarra organise des temps de formation à destination des intervenants sociaux, sur l’ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes, sur « santé mentale et migration ». Ces formations portent sur des thématiques spécifiques en lien avec la santé mentale des publics migrants.

> Infos : https://cloud.grenoblealpesmetropole.fr/index.php/s/MwNn5a5dfKppFsB?utm_source=sendinblue&utm_campaign=Newsletter%20CTAIR%20mars%202022&utm_medium=email

—————————————————————

Lundi 11 avril, 12h30
Auditorium Malraux, Université Lyon 3

Festival L’art Au Moulin – Tempérances

Pendant longtemps en Orient comme en Occident, arts, sciences et philosophie étaient intimement imbriqués. Les musiques modales, s’appuyant sur un mode plutôt qu’une tonalité étaient autrefois prédominantes et le sont aujourd’hui encore dans grand nombre de cultures. C’est à la fin du 19e siècle par le biais de l’Exposition Universelle parisienne de 1889 et la découverte des musiques arabo-andalouses que va se développer le courant orientaliste en musique, en littérature et en peinture et permettre la redécouverte de la musique modale du Moyen-Âge.

En partant du chant arabe, les étudiants ont réalisé une traversée dans l’univers de la poésie et des chants de culture orale du Maghreb, du Moyen-Orient et de la Turquie. Chems Amrouche (Lyon), Malik Ziad (Alger), Tolgahan Çoğulu (Istanbul,Turquie), Sinan Ayyıldız (Ankara,Turquie) et les étudiants interpréteront un répertoire haut en couleurs et vous feront découvrir la richesse des liens et des influences qu’ils ont pu partager ensemble.

> Infos : https://www.univ-lyon3.fr/festival-etudiant-lart-au-moulin-2022

—————————————————————

Mercredi 13 avril, 19h
Maison des Passages, Lyon

Indépendances …. Vous avez dit Indépendance ?

La décolonisation, généralement confondue avec les indépendances, était censée se terminer avec elles, seulement la tutelle coloniale s’est parfois transformée et maintenue par des relations incestueuses…. (la Françafrique). Sortir de la colonie va bien au-delà des indépendances.

L’hégémonie conservée par l’ancienne métropole coloniale rend cette indépendance difficile, ainsi, la décolonisation ne se réduit pas à la souveraineté, c’est-à-dire à l’indépendance politique formelle. Elle inclut aussi l’indépendance économique, sociale et culturelle. Distinguer l’indépendance de la décolonisation, qui est un très long processus historique, culturel, qui touche la politique, mais aussi les domaines de l’économie, l’art, les langues… En Afrique, ce processus de la décolonisation se poursuit aujourd’hui encore avec les revendications pour la décolonisation des esprits, des enseignements, des institutions et la demande d’une indépendance réelle. 

Telles sont les questions que souhaitons aborder et approfondir avec :

M. Chérif Salif Sy, économiste sénégalais, directeur du Forum du Tiers-monde (FTM), ancien Conseiller secrétaire général de l’Association Sénégalaise des Économistes (ASE), membre du CODESRIA et directeur du Forum du Tiers-monde (FTM) et enseignant à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

M. Didier PRINCE-AGBODJAN, Maître de conférence, Co-directeur pédagogique, DU Développement local et droits humains, CIEDEL- IDHL, & enseignant-chercheur, Pôle « Développement intégral, écologie, éthique ».

> Infos : https://maisondespassages.org/

—————————————————————

Jeudi 14 avril, 9h
CH Le Vinatier, Lyon

Formation « Santé mentale dans un contexte de migration contrainte » 

Avec le soutien de la Préfecture Auvergne-Rhône-Alpes, l’Orspere-Samdarra organise des temps de formation à destination des intervenants sociaux, sur l’ensemble de la région Auvergne-Rhône-Alpes, sur « santé mentale et migration ». Ces formations portent sur des thématiques spécifiques en lien avec la santé mentale des publics migrants.

> Infos : https://www.orspere-samdarra.com/evenement/journees-de-formation-sante-mentale-et-migration-a-destination-des-intervenants-sociaux/.

—————————————————————

Jeudi 14 avril, 18h30
La Comète, Saint-Etienne

Vernissage de l’exposition « Eclaireuses d’humanité : Visages et parcours de femmes en méditerranée » 

L’École de l’Oralité à la Comète accueille l’exposition « Éclaireuses d’humanité : visages et parcours de femmes en Méditerranée » de SOS MEDITERRANEE du jeudi 14 avril au jeudi 5 mai prochain.

Un vernissage aura lieu le jeudi 14 avril à partir de 18h30, où l’exposition sera présentée par les bénévoles de l’antenne stéphanoise de SOS MEDITERRANEE.

L’EXPOSITION – « Éclaireuses d’humanité : visages et parcours de femmes en Méditerranée » : À travers les images recueillies par les photographes embarqué.e.s depuis février 2016 à bord de l’Aquarius, puis de l’Ocean Viking, l’exposition montre la réalité des opérations de sauvetage en Méditerranée centrale en choisissant de porter notre regard sur les femmes secourues et les femmes qui sauvent.
Cette exposition célèbre « le pouvoir d’agir » des femmes à travers plusieurs prismes : celui de femmes en exil, de femmes humanitaires, de femmes bénévoles, de femmes sauvées et de femmes qui leur tendent la main.
Les photos, vidéos et les témoignages sont issus des archives et productions de SOS MEDITERRANEE.

> Infos : https://toussauveteurs.org/L-Ecole-de-l-Oralite-accueille-l-exposition-Eclaireuses-d-humanite-visages-et?lang=fr

—————————————————————

Jeudi 14 avril, 19h
Le Rize, Villeurbanne

Villeurbanne : territoire d’hospitalité

Dans le cadre de Villeurbanne 2022, capitale française de la culture, avec la compagnie Les Inachevés et le laboratoire AAU_Cresson :
Pour cette deuxième carte blanche, le laboratoire AAU_Cresson en dialogue avec la compagnie Les Inachevés nous proposent une soirée autour d’expériences respectives sur le thème du lien comme fondement de notre humanité. 

> Infos : https://lerize.villeurbanne.fr/agenda/villeurbanne-territoire-dhospitalite-3/

—————————————————————

Jeudi 14 avril, 19h30
Le Solar, Saint-Etienne

Café Interculturel : Concert du Trio Abozekrys

Les Cafés interculturels, coorganisés par le Solar et l’Ecole de l’Oralité, sont des temps de rencontre entre les musiques traditionnelles, les musiques du monde et les musiques improvisées. Valorisant la rencontre entre les styles et les esthétiques, ils se veulent lieu de rencontres et de partage. Un groupe ouvre le bal, suivi d’une scène ouverte où pourront se croiser rendus d’ateliers, morceaux de création, expériences de scène pour des projets émergents et jam pour celles et ceux qui le souhaitent.

Trio Abozekrys : C’est l’histoire d’une rencontre à rebours entre deux frères, l’histoire d’allers-retours dans une Egypte natale déchirée, une histoire où la France devient le port d’attache.

Mohamed (oud) et Abdallah (saz) Abozekry n’avaient finalement jamais œuvré ensemble sur un projet. La vingtaine bien avancée les voici réunis pour une rencontre explosive musicalement et humainement, la rencontre de deux tempéraments forts qui font entendre ce que peut être la musique actuelle dans cette région du globe.

Le oud et le saz (et la batterie !) ressortent ici transfigurés, loin des traitements supposés sur ces instruments subtils et naturellement connotés. « Don’t replace me by a machine » étonne à plus d’un titre. Quelle vigueur dans la composition ! Stylistiquement on atteint les confins des musiques improvisées arabes et occidentales, bien loin des précurseurs du genre (Rabih Abou-Khalil, Anouar Brahem notamment). La paire Abozekry sonne terriblement actuelle et moderne, il faudra compter avec ces Caïrotes !

> Infos : https://cmtra.org/a_faire/agenda/2412/TrioAbozekrys

—————————————————————


15, 16 et 17 avril

Spectacle « Dans la mer il y a des crocodiles » de la Compagnie Les Noodles

 

Dans la mer il y a des crocodiles de la Cie les Noodles
L’histoire vraie d’Enaiatollah Akbari, d’après le récit de Fabio Geda, édition Liana Levi. 
Adaptation pour marionnettes, théâtre d’objets et dessins sur sable
A partir de 10 ans / Durée : 70min

Enaiat, dix ans, est un jeune Hazara, une ethnie persécutée en Afghanistan. Pour le protéger, sa mère est contrainte de l’abandonner de l’autre côté de la frontière, au Pakistan. S’ensuit alors pour ce petit bonhomme pas plus haut qu’une chèvre un périple insensé, cinq années de voyage à travers six pays. Héros malgré lui de cette odyssée contemporaine, Enaiat, petit Prince bien réel, bravera tous les dangers, ne comptant que sur lui-même pour se dessiner un avenir meilleur. Un récit à hauteur d’enfant, que la verve et la force de vie du malicieux Enaiat rend plein de fraîcheur, souvent drôle, et jamais apitoyant.

Représentations sous le chapiteau de La Fabrique des Petites Utopies, Parc Bachelard, Grenoble : 

– le 15 avril à 9h30 et 14h00
– le 16 avril à 18h00
– le 17 avril à 18h00

> Infos : https://cienoodles.wixsite.com/mysite

—————————————————————

Mardi 19 avril, 18h30
Le CPA, Valence

« Seule la terre viendra à notre secours » : Rencontre-dédicace autour du carnet/témoignage de Serpouhi Hovagian

Témoignage présenté par Raymond H. Kévorkian, historien. Éditions de la BNF, 2021

Le 25 octobre 1915, une jeune Arménienne de vingt-deux ans échappée d’un convoi de déportés arrive dans le port de Giresun sur la mer Noire dans des conditions dramatiques. Comme beaucoup de ses compagnes d’infortune, Serpouhi Hovaghian a dû abandonner son fils de quatre ans en cours de route, et demeurera cachée plusieurs années. Au cours de sa longue clandestinité, elle utilise un carnet pour consigner par écrit son expérience et les événements dont elle a vent, un récit fragmentaire qui relate son périple à travers l’Anatolie, depuis son départ en déportation de Trébizonde où elle vivait avec sa famille en juin 1915, et sa vie recluse à Giresun. Oublié pendant des décennies dans un grenier avant de rejoindre les collections de la BNF, le carnet de Serpouhi Hovaghian constitue l’un des rares témoignages connus d’une victime écrit alors même que le génocide des Arméniens se commettait.

> Infos : https://www.le-cpa.com/agenda/2022/seule-la-terre-viendra-notre-secours

—————————————————————

Jeudi 21 avril, 20h
Cinéma Le Zola, Villeurbanne

Soirée ciné-concert : Herencias + Aa’in [Festival Images de Son]


HERENCIAS, de Thomas Belet 2020, 42min)
« La musique palenquera accompagne traditionnellement les rituels funéraires des communautés afro-descendantes, dans le village de San Basilio de Palenque , situé à 70 kilomètres de l’ancien port négrier de Carthagène des Indes en Colombie, jusqu’au jour où les femmes décident d’en jouer également pour les vivants. Les jeunes reprennent ensuite le flambeau en y ajoutant une touche hip-hop. Musical et positif, Herencias présente un peuple revendiquant sa culture ancestrale qui a su la faire évoluer sans en perdre les racines. »

Concert du groupe AA’IN :
« C’est dans un vaste territoire entre Venezuela et Colombie que la formation hybride AA’IN trouve son riche terreau. Leur nouvel album « Pajarilla » (femme-oiseau) arrive au printemps 2022, et l’on s’attend à un nouveau souffle de force vitale venu de ces plaines sauvages où aucune frontière n’est respectée.
L’âme indigène revient par vagues de chaleur renforcées par les forces telluriques des musiques européennes et africaines… Le joropo de Venezuela et de Colombie trouve ainsi de nouveaux reliefs grâce aux rythmes afro-colombiens et aux mélodies issues du flamenco ou du jazz à essence latine. »

La séance sera l’occasion d’associer documentaire et concert, avec la participation du groupe AA’IN en format quintet, pour un concert de 45 min.

Cette soirée est organisée dans le cadre du festival « Images de sons », en partenariat avec le Musée des Confluences, Le cinéma Le Zola et le Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes.

> Infos : https://cmtra.org/a_faire/agenda/2086/HERENCIASAAINSOIRyOECINyOCONCERTAUZOLA

—————————————————————

26 avril, 19h
En ligne

Journée Internationale du Droit de Vote pour Tou-te-s

Le réseau européen – Voting Rights for ALL Residents / VRAR – vous invite à écouter :

  • L’histoire des femmes de 1914
  • Le succès de la coalition “Our City, Our Vote » dans la ville de New York
  • Le lancement d’une initiative internationale des Viles pour l’Egalité
  • Les initiatives des collectifs européens pour promouvoir le Droit de vote

> Réservation : contact@votingrightsforall.net
> Infos : https://jsjv.fr/#:~:text=Le%2026%20avril%202022%2C%20une,quelle%20que%20soit%20la%20nationalit%C3%A9.

—————————————————————

Jeudi 28 avril, 19h
Le Rize, Villeurbanne

Projection / Echanges : Projet « Habiter » 

Avec les associations IQUO et Dialogues en photographie

Durant trois mois, les participant·e·s du projet « Habiter » se sont réunis au sein de trois ateliers répartis en France pour la réalisation d’un film photographique. L’un d’entre eux a eu lieu à Villeurbanne et a réuni des femmes du quartier des Buers chaque semaine d’octobre à mars. Lieu de rencontre entre des habitants migrants et des locaux, ses ateliers ont fait émerger un regard collectif sur une thématique commune : l’habiter. Mêlant la prise de son à la prise de vue photographique, le film est le fruit de cette rencontre. Les associations IQUO et Dialogues en photographie vous invitent à la projection du film photographique suivie d’une discussion.

> Infos : https://lerize.villeurbanne.fr/agenda/projet-habiter/

—————————————————————

Exposition virtuelle

Un siècle de réfugiés dans la Drôme


Exposition virtuelle produite par les Archives départementales de la Drôme et Le CPA  à partir de l’exposition présentée aux Archives du 9 février au 27 juin 2017

Souvent au cœur de l’actualité, les déplacements contraints de population rythment, selon des modalités variant dans le temps et dans l’espace, l’histoire moderne et contemporaine de l’Europe et de la France.

Ainsi, tout au long du XXe siècle, la France, à la fois pays d’immigration et pays d’accueil pour de nombreux réfugiés politiques, a vu sa tradition d’asile mise à l’épreuve. Elle a été également confrontée, à trois reprises – pendant la Grande Guerre, pendant la guerre d’Espagne, puis au début de la Seconde Guerre mondiale – à l’arrivée massive de populations cherchant l’asile.

Dans un dialogue entre les archives produites par les administrations et les associations, des documents familiaux, cette exposition se propose de suivre le fil historique de l’accueil des réfugiés dans la Drôme dès avant l’émergence du concept dans les années 1920, jusqu’à aujourd’hui.

Elle observe comment ce territoire s’inscrit dans l’organisation nationale et internationale du refuge et met en lumière ce qui fait la singularité de ce département, des expériences originales méconnues, des mobilisations citoyennes et caritatives qui accompagnent ou heurtent les politiques publiques.

En creux, elle laisse deviner les non-dits des papiers administratifs, une histoire plus sensible, celles d’hommes et de femmes qui ont tout quitté, tout perdu et tentent de recréer, en France, une vie brutalement arrêtée dans leur pays d’origine.

> A découvrir ici : https://www.le-cpa.com/un-siecle-de-refugies-dans-la-drome

—————————————————————

CHEZ NOS VOISINS


Musée de l’histoire de l’immigration


Samedi 2 avril, 16h30 : 
Conférences et débats : Les jeunes professionnels qui émigrent

Rencontre avec les contributeurs du nouveau numéro de la revue Hommes & Migrations avec des témoignages d’autres engagements, artistiques ou citoyens.

> Infos : https://www.histoire-immigration.fr/programmation/conferences-et-debats/les-jeunes-professionnels-qui-emigrent

Du 5 avril au 17 juillet 2022 : Exposition Juifs et Musulmans, de la France coloniale à nos jours

L’exposition Juifs et musulmans de la France coloniale à nos jours porte un regard neuf et documenté sur l’histoire des relations entre juifs et musulmans en France en révélant le rôle essentiel de la France et de l’État dans la transformation de ces relations, tant en Afrique du Nord qu’en France métropolitaine.

> Infos : https://www.histoire-immigration.fr/programmation/expositions/juifs-et-musulmans-de-la-france-coloniale-a-nos-jours

Mercredi 20 avril, 19h30 : Cinéma – Mémoires portugaises

Dans le cadre de la Résidence Frontières 2021, en partenariat avec le GREC, 

Hugo Dos Santos, lauréat de la Résidence Frontières 2021 pour son projet Transit et José Vieira, réalisateur d’une trentaine de films documentaires dont La photo déchirée, chronique d’une émigration clandestine (2001), reviennent sur l’histoire de l’immigration portugaise en France.

> https://www.histoire-immigration.fr/programmation/cinema/memoires-portugaises

—————————————————————

Watizat Lyon – Guide d’information pour les personnes exilées

Le guide Watizat d’avril est disponible !

 

Watizat est une association qui milite pour l’accès à l’information des personnes exilées, à travers la publication d’un guide actualisé tous les mois qui répertorie les bonnes adresses (dispositifs d’aide, associations, structures) et les conseils utiles au quotidien.

Il est en version numérique et en version papier en Français et en anglais.
Téléchargez le ici : https://watizat.org/guide/

———————————————————————

Categories: Agenda